Madagascar : nos Eglises soeurs sinistrées après le passage d'un cyclone

vendredi 15 mars 2013

Le sud-est de Madagascar, dont la ville principale est Tuléar, est la partie du pays où l’on trouve la plus grande densité d'implantation d'Eglises membres des Communautés évangéliques indépendantes de Madagascar (CEIM). Avec le passage du cyclone « Haruna » sur ces contrées, l’Ile rouge cumule les problèmes : aux intrigues politiciennes, qui remontent à 2009 déjà, s’ajoute la violence des éléments naturels.

Cela fait trois semaines qu’il pleut à Tuléar – mais n’est-on pas en saison des pluies ? – quand, le 18 février, on annonce la naissance de la dépression tropicale « Haruna » dans le canal du Mozambique. En 4 jours, il devient cyclone et atteint les terres par la ville construite au niveau de la mer. Durant la matinée du vendredi 22 février, les vents atteignent 220 km/h et provoquent des vagues de 6 mètres. En quelques heures, il tombe plus de 400 mm de pluie !
Le pasteur Barijaona nous tient au courant de la situation, mais l'électricité n'est pas souvent au rendez-vous et les liaisons sont difficiles. Le samedi matin, de nombreuses personnes quittent leur demeure pour reprendre leurs occupations. C'est alors que la crue du fleuve Fiherenana, qui passe au nord de la ville, fait éclater la digue de protection. Une énorme vague se jette sur les quartiers voisins et pénètre profondément dans la ville. Elle détruit les cases et emporte tout leur contenu. Des enfants restés seuls à la maison sont portés disparus ! A ce moment, la ville de 180'000 habitants est à 80% sous les eaux ; par endroits, elles atteignent 1,5 m.
 
Une situation dramatique
Bon nombre d’églises sont construites en jonc et ne résistent pas à la violence des vents. Les communautés font des efforts financiers considérables pour construire leurs bâtiments en dur, mais les pluies ont raison des murs de briques séchées au soleil. De plus, plusieurs bâtiments en construction – en briques cuites ou en parpaings – sont malmenés par la pluie et par les rafales de vent qui renversent les murs.
Dans un village, l'église sert de refuge aux habitants dont les maisons sont détruites. Pour ces familles – le pasteur Barijaona en dénombre déjà 118 parmi les membres des CEIM – la situation est dramatique. Elles ont perdu leur habitation, et tous leurs maigres biens : nourriture, ustensiles de cuisine, meubles, habits. Des pasteurs sont au nombre des victimes.
Le pasteur Barijaona dresse aussi une liste de onze Eglises situées le long des côtes du Canal du Mozambique dont il est sans nouvelles, et cela l’inquiète. Les communications sont très difficiles. Les routes et l'électricité sont coupées. Le téléphone ne fonctionne pratiquement plus. Selon les médias, tous les villages de la côte sont inondés par les vagues. Les rizières et les champs – ceux de maïs en particulier – sont irrécupérables.
« Dieu merci, dans les Eglises dont nous avons des nouvelles, il n'y a pas de pertes en vies humaines, mais d'énormes dégâts matériels, conclut le pasteur Barijaona. Merci beaucoup de porter avec nous nos souffrances et de prier pour nous. Que Dieu vous bénisse ! »
Le passage d'un cyclone est déjà une chose terrible en soi, mais la période qui suit est encore pire. Des maladies telles que le choléra, des diarrhées et le paludisme ne vont pas tarder à faire leur apparition, à cause de la pollution du réseau d'eau potable et du climat tropical.
Cette situation n'a pas laissé la Mission évangélique indépendante de Madagascar (MEIM) indifférente ! D'entente avec le pasteur Barijaona, elle a débloqué une première somme de 6 millions d'Ariary (environ 2’700 francs) pour l’achat de produits de première nécessité. En attendant l’arrivée des secours, ces fonds viennent s'ajouter aux petits dons que les Eglises récoltent parmi leurs membres, malgré leur pauvreté et les dégâts subis.
Francis Margot
Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • « Oui, la relève de l’Eglise passe par les femmes »

    Ven 16 septembre 2022

    Nel Berner, 52 ans, est dans la dernière ligne droite de ses études en théologie à la HET-PRO. Pour elle, la Bible est favorable au ministère féminin. Et les communautés doivent reconnaître avoir besoin tant d’hommes que de femmes à leur tête.

  • Prostitution à Zurich : l’Eglise en première ligne

    Mar 23 août 2022

    Entre 3'000 et 5'000 personnes se prostituent dans des conditions indignes à Zurich, où une passe oscille entre 20 et 50 francs. En cause : la pauvreté aggravée par la pandémie, épinglent Sœur Ariane et le prêtre Karl Wolf, qui leur apportent quotidiennement nourriture et chaleur humaine. Un reportage diffusé dimanche 28 août dans Hautes Fréquences, sur RTS La Première.

  • « Auras-tu été toi ? »

    Lun 20 juin 2022

    Elle puise dans le judaïsme de quoi nourrir sa foi chrétienne. La théologienne et pasteure Francine Carrillo écoute, calligraphie et fait parler les lettres hébraïques qui, selon elle et avec toute la tradition juive, sont porteuses de sens et d’espérance. Rencontre.

  • Anaël Bussy, ébéniste, fabrique du matériel pour le culte

    Ven 20 mai 2022

    Anaël Bussy vient de démarrer comme ébéniste indépendant à Chevilly, près de La Sarraz. Parmi ses premières réalisations, des plateaux en bois, destinés à la distribution de la Sainte-Cène.

eglisesfree.ch

  • Commission Afrique et Moyen-Orient

    Lun 16 novembre 2020

    En lien avec les Œuvres et Eglises concernées et avec les autres commissions géographiques (Asie et Europe), la commission Afrique-Moyen Orient (CAMO) a pour objectif d'accompagner (écouter, conseiller, soutenir, encourager, visiter...) les envoyés avant, pendant et après leur engagement en Afrique et au Moyen-Orient.

  • Gouvernance partagée à la FREE: 4 postes sont mis au concours

    Jeu 16 décembre 2021

    Après bientôt une année de discussion et de réflexion, la Rencontre Générale de la FREE a donné son feu vert pour la première étape concrète du changement de gouvernance de la FREE: la restructuration du poste de Secrétaire général, créé en 2007 lors de la fusion de la FEEL et des AESR, en plusieurs postes de Responsables de secteurs - de cercles comme on le dira dorénavant. Si certains d'entre eux restent bénévoles (comme l'Administration ou la Mission), 3 d'entre eux vont devenir salariés, entre 25 et 40%.

  • Rencontre générale de la FREE : vers une transformation radicale du poste de Secrétaire général

    Lun 29 novembre 2021

    La Rencontre générale de la FREE, qui s’est tenue le 27 novembre 2021 à Lonay, a décidé de transformer le poste de Secrétaire général en une équipe de « coordinateurs ». Cette évolution, ainsi que l’introduction progressive de la gouvernance partagée, devrait rendre la gestion de la FREE plus souple et plus accessible aux jeunes générations.

  • Dessinez avec nous l'avenir de la Communication FREE !

    Jeu 07 octobre 2021

    La Commission communication est au nombre des secteurs de la FREE qui évoluent vers la gouvernance partagée. Dans ce cadre, elle souhaite mieux connaître vos attentes en matière d’offre de médias. Voulez-vous dessiner avec nous le contour de la communication de la FREE en 2022 ? Pour cela, nous vous invitons à remplir un sondage à l'adresse suivante : https://fr.surveymonkey.com/r/FreeCom2022

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !