Le film « Luther » maintenant disponible en DVD et en français !

vendredi 09 décembre 2011

La sortie DVD du Luther d’Eric Till en version française constitue un événement. Il permettra une sensibilisation au destin d’un homme rencontré par Dieu et dont le parcours a bouleversé non seulement la manière d’envisager la foi chrétienne mais aussi nos sociétés occidentales. Un retour aux sources de la Réforme, à voir !

Il est dorénavant disponible en DVD et en français ! Il aura fallu 8 ans pour que ce Luther d’Eric Till, un film qui retrace l’apparition de la Réforme protestante au XVIe siècle, soit disponible pour le public francophone. On l’avait espéré dans les salles romandes, mais la distribution n’a jamais suivi. Le voilà enfin disponible en DVD pour des projections privées… et pourquoi pas publiques dans les églises, moyennant les autorisations requises bien entendu !

 
Avec des acteurs de renommée mondiale
La mise à disposition de ce film pour le public francophone constitue un événement. A plusieurs titres. Il permet un accès au début de l’histoire du protestantisme grâce à des acteurs de réputation mondiale : Joseph Fiennes – Shakespeare in Love –, l’incontournable Sir Peter Ustinov… et le fameux acteur suisse alémanique : Bruno Ganz. Ce film permettra à des jeunes et à des moins jeunes, chrétiens ou non-chrétiens, de découvrir ce qui est au cœur du geste protestant : la réalité du salut en Jésus-Christ qui se découvre au travers de la lecture de la Bible. Il va aussi permettre à tous les évangéliques de donner un peu de profondeur historique à leur foi.
 
Un destin : Martin Luther
L’histoire dépeinte par le film court de 1505, l’année où Luther devint moine, et 1530, la diète d’Augsbourg. L’occasion de suivre un destin individuel, celui du jeune Martin Luther, qui, en 25 ans, acquiert une dimension sociale et politique européenne. Tout commence au cours d’un orage d’une grande violence où le jeune Luther décide de consacrer sa vie à Dieu. On assiste ensuite à ses angoisses existentielles extrêmement fortes et à sa recherche de la paix intérieure. La vénération des reliques, ces ossements au cœur de la piété chrétienne du Moyen-Age, et la pratique des indulgences, ce marchandage qui permettait à l’Eglise d’alors de « commercialiser » le paradis, permettront à Luther de mettre en avant le cœur de la foi chrétienne : le salut par la foi seule… Les implications politiques du combat de Luther occupent ensuite une place importante, avec notamment l’insurrection qui naît en Allemagne et ses milliers de morts ! Le film se termine dans un climat plus « romantique » : Luther se marie avec Catharine de Bora, une moniale qui a renoncé à ses vœux, et qui coule une idylle passionnée avec son Martin de futur mari.
 
Une carence : la découverte de la grâce seule dans le texte biblique
A notre sens, ce qui manque le plus cruellement à ce film, c’est l’absence d’une scène où l’on voit Martin Luther découvrir la réalité de ce qui bouleversera l’entier de sa vie. Car c’est dans un travail exigeant du texte biblique qu’il a réalisé que la justice de Dieu nous est donnée comme un cadeau, grâce au Christ qui se donne pour chacun de nous sur la croix. Vu le temps que Luther a consacré durant ses jeunes années à la lecture et au commentaire de la Bible, il aurait été simple, au travers d’une prédication ou d’un cours, de montrer l’ampleur de sa découverte, une découverte qui changera effectivement la face de l’Eglise en Occident, et la face du monde, sans aucun doute !
 
Un film qui nous mène au cœur de la foi protestante
Il ne s’agit cependant pas de faire la fine bouche ! Le Luther d’Eric Till se regarde avec plaisir. Il permet une initiation rapide et puissante au monde de la Réforme du XVIe siècle. Il permet aussi de prendre conscience des conséquences sociales extraordinaires qu’ont engendrées les découvertes d’un petit moine des confins du Saint Empire romain germanique : l’unicité du salut en Jésus en Christ, l’importance d’une Bible à la disposition de tous, la liberté de conscience, la séparation du politique et du religieux… Luther constitue une étape sur ce chemin vers nos sociétés contemporaines et vers les convictions évangéliques d’aujourd’hui. Il est bon de rappeler cet apport exceptionnel d’un homme que Dieu a rencontré !
Serge Carrel
 
Eric Till, Luther. La vision d’un homme a changé le monde, 2003, 116’. Avec : Joseph Fiennes (Luther), Sir Peter Ustinov (Frédéric de Saxe), Bruno Ganz (Staupitz, le vicaire général des Augustins), Claire Cox (Catharine de Bora, la moniale qui devint l’épouse de Luther). Pour la version française en DVD : 2011. Prix : 27.-
 
Pour toute commande : Theomedia.
Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

3 juin

  • «Définitivement acquitté!» avec Norbert Valley (Ciel! Mon info)
  • «Guérir de son passé» avec Jacques Poujol (Vitamine B)

10 juin

  • «La paternité de Dieu» avec Paul Hemes (Ciel! Mon info)
  • «La protection divine» avec Anne Emmett (Vitamine B)

myfreelife.ch

eglisesfree.ch

  • Coronavirus : les mesures à prendre proposées par la FREE et l'OFSP

    Ven 06 mars 2020

    Comme plusieurs unions ou fédérations d’Eglises, la FREE a proposé à ses Eglises membres de prendre les mesures suivantes en lien avec la propagation du coronavirus ou covid-19. Voici ce qui a été indiqué aux responsables des Eglises membres.

  • Partenariat avec la Ligue pour la lecture de la Bible

    Ven 12 avril 2019

    Le 6 avril 2019, lors de la Rencontre générale de la FREE, Philippe Thueler, Secrétaire général de la Fédération, a annoncé officiellement le partenariat entre la Ligue et la FREE pour la formation et le coaching des églises pour ce ministère.

  • Qui contacter en cas de soupçon d'abus sexuels sur les mineurs?

    Dim 03 mars 2019

    En complément à la nouvelle charte des moniteurs de l'enfance de la FREE, voici la liste des services et associations à contacter, selon les cantons, en cas de soupçon d'abus sur un mineur.

  • Lieux de culte : plutôt adaptés que neutres

    Mer 18 décembre 2019

    « Pour être missionnels, doit-on désacraliser nos lieux de culte ? » Tel était le thème de réflexion de l’après-midi, lors de la Rencontre générale de la FREE, le 23 novembre 2019 à Nyon. Cette réflexion a été introduite, le matin, par une méditation de Myriam Matthey, pasteure dans l’Eglise évangélique « La Fraternelle », à Nyon. Ensuite, durant l’après-midi, une table ronde a rassemblé Marc Gallay, pasteur dans l’Eglise évangélique de Lonay, François Kunz, architecte à Genève et Jacques André, pasteur dans l’Eglise évangélique de Cologny. Il ne sera, semble-t-il, pas nécessaire de « désacraliser » nos lieux de cultes et de les transformer en salles polyvalentes pour les rendre missionnels. Par contre, ils auront souvent besoin d’être adaptés.

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !