Des vies qui ont permis les nôtres

lundi 20 juin 2005
Le ciel était affreusement sombre sur l’Europe. On n’était pas remis de « la première guerre » que déjà la deuxième faisait ses terribles ravages à nos portes. A la maison, on mangeait à sa faim, des patates surtout. On n’avait pas le droit de prendre deux fois du fromage au souper, ni de se resservir de beurre. Les trois gamin et gamines prenaient leur bain, une fois par semaine, dans la même eau du gros baquet, rempli à la chaudière...
Il arrivait que le plus petit, apeuré, demande qu’on l’accompagne dans la nuit aux cabinets, à l’arrière de la maison, parce qu’il n’y avait pas de lampe au-dessus de la simple planche percée d’un gros trou noir... L’unique appareil électrique de toute la maison était un fer à repasser. Et encore un poste de radio qui rapportait de terribles menaces...
Le père s’absentait de longs mois, mobilisé par l’armée. La mère était de santé fragile, une maladie incurable devait l’emporter plus tard. Enceinte de son quatrième, elle n’a pas pensé: « Je suis maîtresse de mon corps ». Elle n’a pas même pensé: « C’est une situation de détresse ».
A-t-elle demandé, et le père avec elle: « On garde l’enfant ? » A vrai dire, ils ne se sont pas posé la question. Ils faisaient partie de tous ces gens qui, tout au long des siècles, ont unanimement cru que la vie était sacrée, qu’elle était un don de Dieu qui ne se négociait pas, pas plus avant qu’après la naissance.
Beaucoup avouent aujourd’hui: « On n’a pas pu garder l’enfant ». « L’enfant » justement, et non pas un embryon ou un petit tas de cellules ! « L’enfant qu’elle dit », celle qui déclare: « L’enfant ne s’inscrivait pas dans ma vision d’avenir... » Et aussi celle qui a fait une petite cérémonie, accompagnée de son pasteur, pour marquer le jour présumé de la naissance de son petit refusé...Détresse ? Elle existe certainement, rarement insupportable. Il faut s’appliquer à y remédier, car on ne fera jamais assez pour assister les mères en difficulté. Jamais n’a été autant fait. Ceci étant, ces situations d’épreuve auraient paru, pour la plupart, enviables à des multitudes de couples qui, au cours des âges, ont transmis et respecté les vies fragiles qui ont permis les nôtres, dans des conditions souvent inimaginables pour la mentalité actuelle.

***


La mère a porté l’enfant en elle sur la place du village, pour aller faire la lessive dans le grand bassin commun. Par tous les temps. L’eau était si froide certains jours gris... Puis l’été est venu, et l’enfant a pesé plus lourd aux jours pénibles des foins, quand il fallait bien y aller et tirer le râteau, au raide du soleil...
C’était en 1941. L’enfant a paru. René, né deux fois, qu’on l’a appelé. Je le salue, je suis si heureux de le savoir encore bien en vie !

Son frère : Paul Dubuis

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

eglisesfree.ch

  • Commission Afrique et Moyen-Orient

    Lun 16 novembre 2020

    En lien avec les Œuvres et Eglises concernées et avec les autres commissions géographiques (Asie et Europe), la commission Afrique-Moyen Orient (CAMO) a pour objectif d'accompagner (écouter, conseiller, soutenir, encourager, visiter...) les envoyés avant, pendant et après leur engagement en Afrique et au Moyen-Orient.

  • Gouvernance partagée à la FREE: 4 postes sont mis au concours

    Jeu 16 décembre 2021

    Après bientôt une année de discussion et de réflexion, la Rencontre Générale de la FREE a donné son feu vert pour la première étape concrète du changement de gouvernance de la FREE: la restructuration du poste de Secrétaire général, créé en 2007 lors de la fusion de la FEEL et des AESR, en plusieurs postes de Responsables de secteurs - de cercles comme on le dira dorénavant. Si certains d'entre eux restent bénévoles (comme l'Administration ou la Mission), 3 d'entre eux vont devenir salariés, entre 25 et 40%.

  • Rencontre générale de la FREE : vers une transformation radicale du poste de Secrétaire général

    Lun 29 novembre 2021

    La Rencontre générale de la FREE, qui s’est tenue le 27 novembre 2021 à Lonay, a décidé de transformer le poste de Secrétaire général en une équipe de « coordinateurs ». Cette évolution, ainsi que l’introduction progressive de la gouvernance partagée, devrait rendre la gestion de la FREE plus souple et plus accessible aux jeunes générations.

  • Dessinez avec nous l'avenir de la Communication FREE !

    Jeu 07 octobre 2021

    La Commission communication est au nombre des secteurs de la FREE qui évoluent vers la gouvernance partagée. Dans ce cadre, elle souhaite mieux connaître vos attentes en matière d’offre de médias. Voulez-vous dessiner avec nous le contour de la communication de la FREE en 2022 ? Pour cela, nous vous invitons à remplir un sondage à l'adresse suivante : https://fr.surveymonkey.com/r/FreeCom2022

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !