Jane Maire nous apprend à partager les « Saveurs de Jésus »

mardi 28 avril 2015

Membre de l’Eglise évangélique l'Abri (FREE) à la Neuveville, Jane Maire a développé un atelier de formation à l'évangélisation appelé Saveurs de Jésus. Inspiré des enseignements de Rebecca Pippert, celui-ci vise autant à déculpabiliser qu'à former des chrétiens... souvent en froid avec l'évangélisation.

« En matière de témoignage chrétien, on doit dépasser notre impatience évangélique et notre recherche de résultats rapides », explique Jane Maire, à Thielle près de Neuchâtel. Celle-ci organise des ateliers intitulés Saveurs de Jésus permettant à des chrétiens de témoigner de leur foi avec plus de simplicité et de naturel. Son approche est similaire de celle de l’Américaine Rebecca « Becky » Pippert.

Typiquement, l'atelier occupe trois ou quatre soirées et comprend des exercices pratiques. Il démarre avec une réflexion autour du mot « évangélisation ». Les participants disent ce que ce terme évoque pour eux : action, distribution, sentiment d'incompétence, peur de déranger, peur que Dieu n'agisse pas. 

L'évangélisation doit être naturelle

« L'évangélisation doit être naturelle et découler de l'amour de Dieu, précise Jane Maire. Il s'agit donc de se donner les moyens de rencontrer des gens qui ne croient pas. Cela n'a rien à voir avec une action ponctuelle durant laquelle on rassemble son courage, on témoigne, distribue et interpelle, tout en se disant que dans une heure ce sera fini et qu'on pourra rentrer à la maison. »

La deuxième étape propose de réfléchir à notre manière de rencontrer Jésus et sa Parole. Cultiver notre intimité avec Dieu est un équipement indispensable du témoignage : nous ne pouvons pas donner plus que ce que nous avons reçu.

Ensuite, l'atelier enseigne le témoignage : expliquer pourquoi nous sommes chrétiens, mais sans le patois de Canaan qui rend notre parole si souvent incompréhensible. Le témoignage confronte à la personne de Jésus, à ce que Jésus représente pour nous. Au moyen de jeux de rôles, les participants apprennent à s'entretenir avec une personne non chrétienne. Ils apprennent en particulier à accompagner un non-chrétien dans sa recherche, plutôt que d'apporter des réponse toutes faites. Ils apprennent à accepter leurs vulnérabilités et leurs questions sans réponse.

« Témoigner de notre foi, c'est un cheminement, une ouverture aux autres, une façon de vivre, mais pas une solution facile, avertit Jane Maire. Cela commence avec un profond désir de laisser Dieu mettre son empreinte en nous. » Ainsi, l'évangélisation est plus de l'ordre de l'être que du faire : être à l'écoute de Dieu et des autres, plutôt que de voir les non-chrétiens comme des objets d'évangélisation.

Claude-Alain Baehler

Plus d’infos: jane_maire@wycliffe.ch.

  • Encadré 1:

    Ils ont suivi «Saveur de Jésus»

    Les rencontres «Saveurs de Jésus» proposées par Jane Maire visent d'abord à déculpabiliser ceux pour qui l'évangélisation est un calvaire. « Nous avons d'abord travaillé sur notre perception de l'évangélisation et sur nos craintes, explique Olivier Maurer, président de l’Eglise évangélique l'Abri (FREE) à la Neuveville. Cela aide les chrétiens qui ne sont pas à l'aise avec certaines méthodes classiques. Pour ma part, je suis aujourd'hui moins soucieux et plus libre dans le domaine de l'évangélisation, notamment au travail. »

    Pour Claude Bordigoni, pasteur dans l’Eglise évangélique de Reconvilier (FREE), l'atelier «Saveurs de Jésus» nous enseigne à développer un état d'esprit : « Alors que l'évangélisation frontale ne marche plus, l'atelier nous apprend la compassion pour les autres et une manière plus naturelle d'être témoin du Christ. »

  • Encadré 2:

    Former des animateurs

    Jane Maire développe son atelier « Saveurs de Jésus » en formant des animateurs. Elle explique : « Après deux demi-journées de formation, des personnes pourraient animer cet atelier dans leur Eglise. Ce serait un moyen de multiplier son impact. »

    Pratique
    Date : Samedis 12 et 26 septembre 2015
    Lieu : Eglise La Rochette, L’Agardouse, av. de la Gare 12, 2000 Neuchâtel
    Inscription jusqu'au 6 septembre 2015, jane_maire@wycliffe.ch
    Prix : CHF 85.- par participant. Matériel et café compris

    Télécharger le flyer

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • « Votre couple a 2, 10, 30 ans au compteur ? Prenez-en soin ! »

    Lun 01 novembre 2021

    On investit dans nos carrières professionnelles, dans nos maisons… mais pas assez dans notre couple. C’est le constat que dressent Marc et Christine Gallay, le couple pastoral de l’église évangélique (FREE) de Lonay. Qui pratique avec bonheur une méthode dite « Imago », qui met la cellule de base créée par Dieu à l’honneur. Rencontre.

  • Le fabuleux voyage de David Richir

    Mer 20 octobre 2021

    Il en revient avec des paillettes plein les yeux. David Richir, professeur à la HET-PRO en Nouveau Testament, a participé au premier Forum chrétien romand, qui s’est tenu du 11 au 13 octobre à Leysin. « J’ai fait comme un voyage interculturel au niveau spirituel », indique-t-il mercredi 20 octobre à Morges. Non sans ajouter avoir été profondément enrichi par les pratiques œcuméniques partagées.

  • Les vécus familial et communautaire se complètent

    Jeu 23 septembre 2021

    Alors que les enfants ont repris le chemin de l’école, les familles chrétiennes n’ont pas toutes repris le chemin de l’église. Est-ce problématique ?

  • « Les chrétiens ne sont pas là pour gagner une loi ! »

    Jeu 02 septembre 2021

    En octobre dernier, le verdict du Tribunal constitutionnel polonais rendant l’avortement quasi illégal a provoqué de nouvelles grandes manifestations dans le pays. Pasteur dans la plus ancienne église évangélique de Varsovie, Samuel Skrzypkowski, 31 ans, nous donne son regard sur la crise traversée actuellement par la Pologne sur le sujet.

eglisesfree.ch

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !