Wake Up Gospel : à Lausanne, le Gospel rapproche les continents

lundi 27 janvier 2014

Les 21 et 22 février, le deuxième Festival Gospel de Lausanne aura lieu au Casino de Montbenon. La première édition avait rassemblé 350 spectateurs durant une journée, au début 2013. Lors de cette deuxième édition, programmée sur deux jours, les organisateurs espèrent accueillir au moins de 600 personnes.

« Cette année, nous avons programmé des groupes qui proposent un gospel classique, mais aussi des groupes orientés vers la musique soul et le R&B, explique Loïck Batumba, président de l'association Wake Up Gospel, organisatrice de l'événement. Le festival propose donc une diversité de styles musicaux... avec un point commun : Jésus ne sera pas prêché en chaire, mais il sera chanté clairement et sans ambiguïté. » Les groupes musicaux viennent principalement de France. Quelques-uns sont suisses.
L'un d'entre eux arrive des Etats-Unis.

Wake Up Gospel est une association lausannoise qui partage l'Evangile par l'intermédiaire de la musique gospel. Elle est gérée essentiellement par de jeunes chrétiens d'origine africaine, proches des Eglises pentecôtisantes de la ville. « Mais l'association est indépendante, y compris financièrement, précise Loïk Batumba. Nous ne sommes pas au service d'une Eglise particulière. Nous voulons seulement partager l'Evangile par l'intermédiaire du gospel, parce que le gospel est apprécié en Suisse. »

Des Africains à la rencontre des Suisses
Le festival est organisé par des Africains de la deuxième génération.
Leurs parents sont venus s'établir en Suisse. Ils ont fondé des Eglises ou se sont intégrés dans des communautés existantes. « Nous formons une génération qui a été bénie par l'environnement évangélique suisse, explique Loïck Batumba. Et maintenant, nous voulons faire un pas de plus en rejoignant les Suisses dans leur culture. Nos parents ont privilégié l'ambiance et très peu l'organisation. Nous, nous travaillons sur les structures. Finies, les rencontres qui commencent avec deux heures de retard ! Cela surprend les gens. »

En plus de proposer un beau programme musical, le Festival Gospel de Lausanne vise aussi la rencontre des cultures. Un pari pas loin d'être gagné, puisque la Ville de Lausanne et le Canton de Vaud ont décidé d'être au nombre des sponsors de la manifestation.

Claude-Alain Baehler

Le site du festival

  • Encadré 1:

    Programme du festival
    Le festival se déroule du 21 au 22 février au Casino de Montbenon, allée Ernest-Ansermet 3, à Lausanne. Achat des billets.

    Vendredi 21 février
    18h00 : ouverture des portes
    18h30 : Awaken Production, Music Band of Wake Up Gospel
    19h15 : LaVelle Duggan
    19h50 : One Step
    20h40 : Jonathan McReynolds

    Samedi 22 février
    13h00 : ouverture des portes
    14h15 : Awaken Production
    14h50 : Carrefour J-C
    16h00 : Sweet Witness
    17h20 : Patrick Bonhomme & Minha
    18h05 : Piero Battery
    18h40 : Total Praise
    19h25 : David Goma, responsable du Festival de Gospel de Paris
    20h15 : Sowers
    21h10 : Gabriel & Gospossy

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • « J’ai été un bébé volé du Sri Lanka »

    Ven 03 novembre 2023

    Il y a quelques années, un trafic d’enfants proposés à l’adoption à des couples suisses secouait l’actualité. Sélina Imhoff, 38 ans, pasteure dans l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin, en a été victime. Elle témoigne avoir appris à accepter et à avancer, avec ses fissures, par la foi. Et se sentir proche du Christ né, comme elle, dans des conditions indignes. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Des choix porteurs de vie

    Ven 22 septembre 2023

    Abandonner la voiture et emménager dans une coopérative d’habitation ?... Deux couples de l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin ont fait ces choix qu’ils estiment porteurs de vie. « Le rythme plus lent du vélo a vraiment du sens pour moi », témoigne Thiéry Terraz, qui travaille pour l’antenne genevoise de Jeunesse en mission. « Je trouve dans le partage avec mes voisins ce que je veux vivre dans ma foi », lui fait écho Lorraine Félix, enseignante. Rencontres croisées. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Vivian, une flamme d’espoir à Arusha

    Jeu 15 juin 2023

    Vivian symbolise l’espoir pour tous ceux que la vie malmène. Aujourd’hui, cette trentenaire tanzanienne collabore comme assistante de direction au siège de Compassion à Arusha, en Tanzanie. Mais son parcours de vie avait bien mal débuté… Nous avons rencontré Vivian au bureau suisse de l’ONG à Yverdon, lors de sa visite en mars dernier. Témoignage.

  • Une expérience tchadienne « qui ouvre les yeux »

    Ven 20 janvier 2023

    Elle a 19 ans, étudie la psychologie à l’Université de Lausanne, et vient de faire un mois de bénévolat auprès de jeunes de la rue à N’Djaména. Tamara Furter, de l’Eglise évangélique La Chapelle (FREE) au Brassus, a découvert que l’on peut être fort et joyeux dans la précarité.

eglisesfree.ch

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !