Vaud : l’Armée du salut saute à la dernière dans le train de la demande de reconnaissance d’intérêt public

jeudi 30 mars 2017

La demande de reconnaissance d’intérêt public des évangéliques vaudois est prête. C’est ce dont s’est réjoui Olivier Cretegny, le président de la Fédération évangélique vaudoise, à Bussigny le 29 mars. Il a salué la présence de l’Armée du salut qui a pu finaliser au dernier moment toutes les démarches administratives pour remplir les conditions exigées par le canton.

« On est content que l’Armée du salut a pu monter dans le train, juste avant que la demande de reconnaissance ne quitte le quai. » Voilà ce qu’a souligné Olivier Cretegny lors de l’Assemblée générale de la Fédération évangélique vaudoise (FEV), qui s’est tenue le 29 mars à l’Eglise évangélique Lazare à Bussigny. Tout en se félicitant que la constitution du dossier avait abouti, le président de la FEV a relevé que la cérémonie officielle de dépôt, conjointement avec les autorités cantonales, devrait avoir lieu si tout va bien ! d’ici l’été. Sous le couvert de la FEV, 46 Eglises locales membres de la nouvelle entité FEV, tout comme 6 postes de l’Armée du salut, vont déposer une demande de reconnaissance d’intérêt public. Pour Olivier Cretegny, 40 à 50% des évangéliques du canton sont impliqués dans cette démarche.

Les mêmes difficultés que l’Eglise catholique

« Pour entrer dans ce processus de reconnaissance, nous avons eu les mêmes difficultés que l’Eglise catholique qui est organisée en diocèses et qui a une identité nationale, explique Sylvette Huguenin, la responsable de la division romande de l’Armée du salut. Pour l’Etat de Vaud, il était important d’avoir des interlocuteurs vaudois. Nous avons donc dû créer une association cantonale qui, sur le plan administratif, puisse devenir membre de la FEV. Les responsables des 6 postes de l’Armée du salut dans le canton de Vaud tenaient vivement à être solidaires de leurs collègues évangéliques et à ne pas rester sur le quai, au moment du dépôt de la demande de reconnaissance. »

Au plan suisse, cette démarche constitue une première au sein de l’Armée du salut. Le fait que ce mouvement évangélique, notoirement connu et apprécié pour son engagement social au plan national, apporte une caution forte à la demande de reconnaissance des évangéliques vaudois remplit de satisfaction la responsable de l’Armée du salut. « Si nous pouvons offrir quelque chose, ajoute-t-elle, cela nous fait plaisir ! »

6 classeurs fédéraux remis prochainement aux autorités vaudoises

Lors de l’Assemblée générale de la FEV, Olivier Cretegny a présenté le document de 13 pages qui sera remis aux autorités vaudoises. Il a aussi présenté une photo d’un carton contenant 6 classeurs fédéraux. « Voici les documents que notre comité a collectés et qui seront transmis prochainement aux autorités », a-t-il souligné. Ces classeurs contiennent les statuts de chaque communauté locale, tous leurs comptes et procès-verbaux des assemblées générales de ces 3 dernières années. Cette démarche aura coûté 20'000 francs à la FEV en frais administratifs et juridiques. Le comité espère que l’Etat fera bon accueil à cette démarche afin que le processus de reconnaissance aboutisse d’ici 5 ans au partenariat souhaité.

Cette assemblée générale de la FEV marque la fin d’un processus qui a mobilisé les évangéliques vaudois depuis le moment où en 2014 la conseillère d’Etat Béatrice Métraux a dévoilé la loi d’application qui permet aux communautés religieuses minoritaires de bénéficier de la reconnaissance d’intérêt public de la part du canton. Cette reconnaissance que les anglicans et les catholiques chrétiens ont déjà sollicitée devrait permettre aux différentes communautés religieuses d’être consultées par l’Etat sur les questions qui les concernent. Cette reconnaissance devrait également permettre un accès facilité aux aumôneries des institutions hospitalières et carcérales.

Serge Carrel

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • « Oui, la relève de l’Eglise passe par les femmes »

    Ven 16 septembre 2022

    Nel Berner, 52 ans, est dans la dernière ligne droite de ses études en théologie à la HET-PRO. Pour elle, la Bible est favorable au ministère féminin. Et les communautés doivent reconnaître avoir besoin tant d’hommes que de femmes à leur tête.

  • Prostitution à Zurich : l’Eglise en première ligne

    Mar 23 août 2022

    Entre 3'000 et 5'000 personnes se prostituent dans des conditions indignes à Zurich, où une passe oscille entre 20 et 50 francs. En cause : la pauvreté aggravée par la pandémie, épinglent Sœur Ariane et le prêtre Karl Wolf, qui leur apportent quotidiennement nourriture et chaleur humaine. Un reportage diffusé dimanche 28 août dans Hautes Fréquences, sur RTS La Première.

  • « Auras-tu été toi ? »

    Lun 20 juin 2022

    Elle puise dans le judaïsme de quoi nourrir sa foi chrétienne. La théologienne et pasteure Francine Carrillo écoute, calligraphie et fait parler les lettres hébraïques qui, selon elle et avec toute la tradition juive, sont porteuses de sens et d’espérance. Rencontre.

  • Anaël Bussy, ébéniste, fabrique du matériel pour le culte

    Ven 20 mai 2022

    Anaël Bussy vient de démarrer comme ébéniste indépendant à Chevilly, près de La Sarraz. Parmi ses premières réalisations, des plateaux en bois, destinés à la distribution de la Sainte-Cène.

eglisesfree.ch

  • Commission Afrique et Moyen-Orient

    Lun 16 novembre 2020

    En lien avec les Œuvres et Eglises concernées et avec les autres commissions géographiques (Asie et Europe), la commission Afrique-Moyen Orient (CAMO) a pour objectif d'accompagner (écouter, conseiller, soutenir, encourager, visiter...) les envoyés avant, pendant et après leur engagement en Afrique et au Moyen-Orient.

  • Gouvernance partagée à la FREE: 4 postes sont mis au concours

    Jeu 16 décembre 2021

    Après bientôt une année de discussion et de réflexion, la Rencontre Générale de la FREE a donné son feu vert pour la première étape concrète du changement de gouvernance de la FREE: la restructuration du poste de Secrétaire général, créé en 2007 lors de la fusion de la FEEL et des AESR, en plusieurs postes de Responsables de secteurs - de cercles comme on le dira dorénavant. Si certains d'entre eux restent bénévoles (comme l'Administration ou la Mission), 3 d'entre eux vont devenir salariés, entre 25 et 40%.

  • Rencontre générale de la FREE : vers une transformation radicale du poste de Secrétaire général

    Lun 29 novembre 2021

    La Rencontre générale de la FREE, qui s’est tenue le 27 novembre 2021 à Lonay, a décidé de transformer le poste de Secrétaire général en une équipe de « coordinateurs ». Cette évolution, ainsi que l’introduction progressive de la gouvernance partagée, devrait rendre la gestion de la FREE plus souple et plus accessible aux jeunes générations.

  • Dessinez avec nous l'avenir de la Communication FREE !

    Jeu 07 octobre 2021

    La Commission communication est au nombre des secteurs de la FREE qui évoluent vers la gouvernance partagée. Dans ce cadre, elle souhaite mieux connaître vos attentes en matière d’offre de médias. Voulez-vous dessiner avec nous le contour de la communication de la FREE en 2022 ? Pour cela, nous vous invitons à remplir un sondage à l'adresse suivante : https://fr.surveymonkey.com/r/FreeCom2022

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !