Rencontre annuelle de l’Aumônerie de l’armée, à Berne

samedi 28 octobre 2023

L’Aumônerie de l’armée vient de vivre sa journée annuelle sous le signe du respect et de la diversité. Cela se concrétise, par exemple, par le développement de l’accompagnement de soldats musulmans.

Vendredi 27 octobre, la journée annuelle de l’Aumônerie de l’armée à rassemblé quelque 120 militaires, et quelques civils, à Berne. En plus d’un rapport d’activités, le programme a proposé plusieurs thèmes de réflexion : communication avec le chef de la communication Glenn Müller Amstutz, aumônerie auprès des troupes servant au Kosovo et en Bosnie-Herzégovine avec la capitaine aumônière Christine Dietrich, vision pour l’armée et l’aumônerie avec le commandant de corps Thomas Süssli. Pour le chef de l’armée Thomas Süssli, le monde sort d’une période de stabilité et de prospérité et devient instable : de nouveaux blocs se forment, la politique de la force fait son retour, l’armée doit s’adapter.

Parmi les nombreuses adaptations nécessaires, il y a celle de la diversité des militaires. L’Aumônerie de l’armée est particulièrement touchée, puisqu’elle doit accompagner avec respect des femmes et des hommes de plusieurs origines, cultures et religions. Cela la conduit à engager des collaboratrices et des collaborateurs capables de s’adresser à cette diversité. Ainsi, en été 2023, elle comptait 174 aumôniers et aumônières : 156 hommes et 18 femmes ; 132 germanophones, 33 francophones et 9 italophones ; 79 réformé·e·s, 64 catholiques-romain·e·s, 25 évangéliques, 3 catholiques-chrétiens, 2 juifs et 1 musulman.

Sur les insignes : un symbole par religion

L’ouverture de l’Aumônerie de l’armée à la diversité des religions a posé la question de l’insigne qui, traditionnellement, représentait une croix dorée dans un losange. Après des débats, l’armée a renoncé à trouver un symbole qui conviendrait à toutes les religions. Elle a plutôt décidé de faire cohabiter plusieurs symboles, correspondants à la religion de chaque aumônière et aumônier : la croix pour les chrétiens, les tables de la loi pour les juifs, le croissant pour les musulmans.

Durant un temps de nouvelles, le capitaine aumônier Daniel Ruefenacht, pasteur dans l'Eglise évangélique Les Marronniers (FREE), à Rolle, a expliqué comment il est appelé à servir des soldats de toutes religions. Une recrue a exprimé le désir de respecter le jeûne du ramadan : un repas avant le lever du jour, un autre après le coucher du soleil, et cela durant plusieurs jours. L’aumônier a coordonné un changement dans l’organisation, et ce sont pas moins de 22 recrues qui ont pu suivre ce jeûne. La reconnaissance exprimée par ces 22 militaires et leurs familles a dit quelque chose des valeurs véhiculées par l’Aumônerie de l’armée.

Prière pour des soldats musulmans

Toujours dans la perspective d’accueillir et de vivre la diversité, le capitaine aumônier et imam Muris Begovic a conduit un temps de prière en direction de la Mecque, à l’occasion de la fête de l'Aïd el-Kébir, en juin 2023. Cela a déclenché quelques controverses médiatiques et politiques. Mais, au sein du bataillon concerné, cette prière a été vécue avec intérêt, dans un esprit de respect.

Cette année, l’Aumônerie de l’armée fête ses 140 ans. Elle désire poursuivre son évolution, afin de répondre à celle de la troupe. Elle continue de mettre en œuvre l’un de ses principes : « Toujours à tes côtés ! »

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • « J’ai été un bébé volé du Sri Lanka »

    Ven 03 novembre 2023

    Il y a quelques années, un trafic d’enfants proposés à l’adoption à des couples suisses secouait l’actualité. Sélina Imhoff, 38 ans, pasteure dans l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin, en a été victime. Elle témoigne avoir appris à accepter et à avancer, avec ses fissures, par la foi. Et se sentir proche du Christ né, comme elle, dans des conditions indignes. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Des choix porteurs de vie

    Ven 22 septembre 2023

    Abandonner la voiture et emménager dans une coopérative d’habitation ?... Deux couples de l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin ont fait ces choix qu’ils estiment porteurs de vie. « Le rythme plus lent du vélo a vraiment du sens pour moi », témoigne Thiéry Terraz, qui travaille pour l’antenne genevoise de Jeunesse en mission. « Je trouve dans le partage avec mes voisins ce que je veux vivre dans ma foi », lui fait écho Lorraine Félix, enseignante. Rencontres croisées. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Vivian, une flamme d’espoir à Arusha

    Jeu 15 juin 2023

    Vivian symbolise l’espoir pour tous ceux que la vie malmène. Aujourd’hui, cette trentenaire tanzanienne collabore comme assistante de direction au siège de Compassion à Arusha, en Tanzanie. Mais son parcours de vie avait bien mal débuté… Nous avons rencontré Vivian au bureau suisse de l’ONG à Yverdon, lors de sa visite en mars dernier. Témoignage.

  • Une expérience tchadienne « qui ouvre les yeux »

    Ven 20 janvier 2023

    Elle a 19 ans, étudie la psychologie à l’Université de Lausanne, et vient de faire un mois de bénévolat auprès de jeunes de la rue à N’Djaména. Tamara Furter, de l’Eglise évangélique La Chapelle (FREE) au Brassus, a découvert que l’on peut être fort et joyeux dans la précarité.

eglisesfree.ch

  • Un·e responsable des finances (10%)

    Lun 29 janvier 2024

    Plus grande fédération d’Eglises évangéliques en Suisse romande, la FREE offre un cadre de travail dynamique et défiant, en lien étroit avec les autres acteurs du milieu chrétien évangélique romand, suisse et international. Dans ce cadre, la FREE recherche un·e responsable des finances.

  • Rencontre générale : une fédération utile

    Mer 29 novembre 2023

    La Rencontre générale du 25 novembre 2023 a permis de remercier Stéphane Bossel pour 23 ans d’engagements divers et importants dans la FREE. Elle a aussi permis à l’équipe de direction de partager quelques priorités, notamment le sens, les valeurs et la plus-value que la FREE peut offrir aux Eglises.

  • Rencontre générale de la FREE : l’équipe de direction souffle sa première bougie

    Sam 08 avril 2023

    La Rencontre générale de la FREE, qui a eu lieu le 1er avril 2023 à Aigle, a permis à la nouvelle équipe de direction de dresser un bilan, après tout juste une année de fonctionnement. Et ce qui saute aux yeux, c’est le grand nombre des défis à relever.

  • FREE : une première « Journée stratégique »

    Ven 03 février 2023

    Les personnes qui exercent un rôle dans la FREE se sont réunies en janvier pour réfléchir à la mise en œuvre de la nouvelle « gouvernance à autorité distribuée » (1). Retour sur une « Journée stratégique » conviviale et studieuse.

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !