Parany Rasamimanana, hôte de la Campagne de Carême sur Espace 2 : « C’est de Lui que je tire ma force »

mercredi 20 mars 2013

L’accaparement des terres à des fins spéculatives et économiques met en danger des populations entières qui ne parviennent plus à vivre du produit de leurs activités agricoles. Hôte de la Campagne de Carême 2013, l’agronome malgache Parany Rasamimanana combat le mouvement. Son arme : l’épargne collective. Une lutte nourrie par ses convictions chrétiennes et les valeurs de solidarité et d’entraide qu’il défend.

La terre est aujourd’hui un objet de litiges, notamment à cause de son accaparement par des multinationales. C’est ce que dénonce cette année la Campagne de Carême des œuvres d’entraide catholique et protestante Action de Carême (AdC) et Pain pour le prochain, en collaboration avec « Etre partenaires », l’œuvre d’entraide de l’Eglise catholique chrétienne de Suisse.

Hôte de cette campagne 2013 intitulée « Sans terre pas de pain », l’agronome malgache Parany Rasamimana, 51 ans, est membre de l’Eglise de Jésus-Christ à Madagascar (FJKM) et collaborateur d’AdC sur la Grande Ile. Rencontré à Lausanne, il parle de la réalité agricole qui concerne le 80% de la population malgache et des programmes qu’il a mis en place pour lutter contre la spirale de l’endettement... et assurer l’autosuffisance alimentaire.
 
Dans le petit calendrier de la Campagne de Carême, le prêtre Bernard Miserez dit que « habiter la terre, c’est la recevoir comme un don, sans chercher à la posséder ». Etes-vous d’accord avec cela ?
Je suis d’accord avec la première patrie : c’est un don d’habiter la terre. Mais pour bien gérer ce don, il faut la posséder. Au début de l’existence de l’homme, il n’y avait peut-être pas de propriété foncière. Mais les Hébreux ont déjà dû se battre pour la terre promise, non ? (Il rit).
A Madagascar, des communautés agricoles vivent encore sans possession individuelle ; c’est le plus âgé du village qui gère la terre et qui la répartit, sans conflit. Mais dans plusieurs endroits, avec le nombre d’habitants qui augmente et la venue de gens de l’extérieur, la concurrence ainsi que l’inégalité ont gagné du terrain et la terre est devenue objet d’investissement, de spéculation. Il y aujourd’hui beaucoup de personnes sans terre.
 
Auriez-vous une image qui traduise le quotidien d’un paysan malgache ?
Celle que nous utilisons dans nos programmes de prévention présente un fût troué. Il traduit le fait que le paysan travaille de plus en plus dur pour remplir ce fût, une logique à laquelle participent plusieurs organismes d’entraide. Nous, nous proposons non pas d’aider le paysan à multiplier ses efforts qui l’épuisent, mais à boucher les trous. Ainsi peut-il par la suite remplir tranquillement le fût et nourrir sa famille. L’idée d’épargne commune, c’est ça : les paysans n’ont plus besoin d’emprunter auprès d’usuriers qui fixent des taux d’intérêt exorbitants qui les appauvrissent de plus en plus. L’épargne commune leur permet d’emprunter en cas de besoin, puis de rembourser par la suite, sans que personne d’extérieur ne s’en mêle.
 
Quelles sont les valeurs que vous tirez de votre foi chrétienne ?
La confiance, l’entraide et le sens du partage. Ces valeurs sont à la base de nos programmes. Cela fait longtemps que j’ai tout donné au Seigneur et c’est Sa force qui travaille en moi. Quand il y a des problèmes, je ne panique pas.
Cela dit, nos projets ne tiennent pas compte de la croyance des gens, et bénéficient tant aux chrétiens qu’aux animistes et aux musulmans : on œuvre au sein de 10'000 groupements. 500'000 personnes sont concernées. Nous voulons qu’elles aient en mains leur avenir.

Propos recueillis par Gabrielle Desarzens, diffusés jeudi 21 mars à 16h30 sur RTS Espace 2. Plus d’infos.
 
Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • « Oui, la relève de l’Eglise passe par les femmes »

    Ven 16 septembre 2022

    Nel Berner, 52 ans, est dans la dernière ligne droite de ses études en théologie à la HET-PRO. Pour elle, la Bible est favorable au ministère féminin. Et les communautés doivent reconnaître avoir besoin tant d’hommes que de femmes à leur tête.

  • Prostitution à Zurich : l’Eglise en première ligne

    Mar 23 août 2022

    Entre 3'000 et 5'000 personnes se prostituent dans des conditions indignes à Zurich, où une passe oscille entre 20 et 50 francs. En cause : la pauvreté aggravée par la pandémie, épinglent Sœur Ariane et le prêtre Karl Wolf, qui leur apportent quotidiennement nourriture et chaleur humaine. Un reportage diffusé dimanche 28 août dans Hautes Fréquences, sur RTS La Première.

  • « Auras-tu été toi ? »

    Lun 20 juin 2022

    Elle puise dans le judaïsme de quoi nourrir sa foi chrétienne. La théologienne et pasteure Francine Carrillo écoute, calligraphie et fait parler les lettres hébraïques qui, selon elle et avec toute la tradition juive, sont porteuses de sens et d’espérance. Rencontre.

  • Anaël Bussy, ébéniste, fabrique du matériel pour le culte

    Ven 20 mai 2022

    Anaël Bussy vient de démarrer comme ébéniste indépendant à Chevilly, près de La Sarraz. Parmi ses premières réalisations, des plateaux en bois, destinés à la distribution de la Sainte-Cène.

eglisesfree.ch

  • Commission Afrique et Moyen-Orient

    Lun 16 novembre 2020

    En lien avec les Œuvres et Eglises concernées et avec les autres commissions géographiques (Asie et Europe), la commission Afrique-Moyen Orient (CAMO) a pour objectif d'accompagner (écouter, conseiller, soutenir, encourager, visiter...) les envoyés avant, pendant et après leur engagement en Afrique et au Moyen-Orient.

  • Gouvernance partagée à la FREE: 4 postes sont mis au concours

    Jeu 16 décembre 2021

    Après bientôt une année de discussion et de réflexion, la Rencontre Générale de la FREE a donné son feu vert pour la première étape concrète du changement de gouvernance de la FREE: la restructuration du poste de Secrétaire général, créé en 2007 lors de la fusion de la FEEL et des AESR, en plusieurs postes de Responsables de secteurs - de cercles comme on le dira dorénavant. Si certains d'entre eux restent bénévoles (comme l'Administration ou la Mission), 3 d'entre eux vont devenir salariés, entre 25 et 40%.

  • Rencontre générale de la FREE : vers une transformation radicale du poste de Secrétaire général

    Lun 29 novembre 2021

    La Rencontre générale de la FREE, qui s’est tenue le 27 novembre 2021 à Lonay, a décidé de transformer le poste de Secrétaire général en une équipe de « coordinateurs ». Cette évolution, ainsi que l’introduction progressive de la gouvernance partagée, devrait rendre la gestion de la FREE plus souple et plus accessible aux jeunes générations.

  • Dessinez avec nous l'avenir de la Communication FREE !

    Jeu 07 octobre 2021

    La Commission communication est au nombre des secteurs de la FREE qui évoluent vers la gouvernance partagée. Dans ce cadre, elle souhaite mieux connaître vos attentes en matière d’offre de médias. Voulez-vous dessiner avec nous le contour de la communication de la FREE en 2022 ? Pour cela, nous vous invitons à remplir un sondage à l'adresse suivante : https://fr.surveymonkey.com/r/FreeCom2022

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !