One’ 2022 : la joie des retrouvailles

lundi 07 novembre 2022

Samedi 5 novembre 2022, au Forum Fribourg, la dernière édition de la rencontre évangélique One’ a connu une belle participation. Joyeuse, festive, elle a encouragé les chrétiennes et les chrétiens à être véritablement « sel de la terre » dans leur vie de tous les jours.

Avec quelque 2000 participants, la rencontre One’ 2022, qui s’est déroulée le samedi 5 novembre au Forum Fribourg, a été un succès. Après l’annulation de One’ 2020, pour cause de pandémie, puis une version en streaming de l’événement en 2021, cette édition de la rencontre constituait un pari… réussi.

Le thème de l’événement était intitulé : « #Sel. Assaisonne ton monde ». Il faisait référence à la parole de Jésus à ses disciples : « Vous êtes le sel de la terre » (Matthieu 5.13). Pour les organisateurs, il s’agissait, après deux années bousculées par la pandémie, de retrouver quelques fondamentaux de la vie chrétienne : la joie de se retrouver dans la présence de Dieu, le besoin de vivre, de rayonner et de partager la présence du Christ…

Etre « sel de la terre », assaisonner son monde

Parmi les six oratrices et orateurs de la journée, Milvia Carraux, ancienne coach de fitness, mariée et mère de famille, a expliqué comment elle met sa créativité au service des autres. Notamment grâce à son blog (nouvelles4faith.com), elle se fait « sel de la terre » avec humour. Elle a rappelé : « Jésus était sel de la terre. Et il a réussi à transformer le monde en tout juste trois ans ».

Jérémy Magnenat, collaborateur à Campus pour Christ, pense que le meilleur témoignage chrétien, c’est l’authenticité : « Je veux rejoindre mes amis dans leurs joies et dans leurs problèmes. J’aime dire ce que Dieu fait dans ma vie. »

Liliane Favarger, 54 ans, mariée, mère et grand-mère, collaboratrice à Campus pour Christ, appelle les chrétiennes et les chrétiens à être témoin du Christ en toutes circonstances : « Ce n’est pas quand on est au top qu’on a forcément la meilleur saveur. Lorsque tu es dans le trou, Dieu y est avec toi. Et l’authenticité parle aux autres ».

Quant à Valérie Jecker, 29 ans, étudiante en théologie, elle aime manifester l’amour du Christ en aidant les autres. « Mais cela n’est pas spécifique aux chrétiens, souligne-t-elle. Il ne faut donc jamais négliger d’expliquer qui est Dieu. »

Des talents qui s’expriment

La journée One’, lors des rencontres plénières ou à divers stands, a également donné la possibilité à des artistes d’exprimer leurs talents dans plusieurs domaines tels que la musique, les arts graphiques, les arts plastiques… voire l’acrobatie et la cuisine. Et, en soirée, le groupe musical Antydot (www.antydot.com) a entraîné l’assistance dans un dernier temps de louange.

Comme chaque année, la journée One’ est destinée à tous les âges. Mais, cette année, elle a été caractérisé par la présence d’une forte proportion de jeunes. Ainsi, la baisse de la moyenne d’âges, et la présence de nombreuses familles, a montré qu’un renouvellement de l’assistance avait lieu.

Parmi les nouveautés de l’édition 2022, l’utilisation du logiciel Slido (www.slido.com) a permis une interaction entre les conférenciers et le public. Lors des six One’talks, chaque auditrice et chaque auditeur pouvait poser des questions à l’intervanant·e, depuis sont téléphone portable. Quant aux personnes qui désiraient suivre l’événement sans se rendre à Fribourg, elles on eu la possibilité de le faire par l’intermédiaire du canal de diffusion « One’TV », ainsi que par le travail de rediffusion de Radio R (radio-r.ch).

La journée One’ 2022 était organisée par plusieurs Eglises et œuvres évangéliques en Suisse romande : la Fédération romande d’Eglises évangéliques, le Grain de blé, les Eglises évangéliques de réveil, la Ligue pour la lecture de la Bible, l’Armée du salut, le Mouvement plus (Eglises évangéliques apostoliques romandes), l’Association vaudoise d’Eglises évangéliques, Medair, Stop pauvreté, Jeunesse en mission, l’Action biblique, Opération mobilisation et le Réseau évangélique suisse.

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • « J’ai été un bébé volé du Sri Lanka »

    Ven 03 novembre 2023

    Il y a quelques années, un trafic d’enfants proposés à l’adoption à des couples suisses secouait l’actualité. Sélina Imhoff, 38 ans, pasteure dans l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin, en a été victime. Elle témoigne avoir appris à accepter et à avancer, avec ses fissures, par la foi. Et se sentir proche du Christ né, comme elle, dans des conditions indignes. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Des choix porteurs de vie

    Ven 22 septembre 2023

    Abandonner la voiture et emménager dans une coopérative d’habitation ?... Deux couples de l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin ont fait ces choix qu’ils estiment porteurs de vie. « Le rythme plus lent du vélo a vraiment du sens pour moi », témoigne Thiéry Terraz, qui travaille pour l’antenne genevoise de Jeunesse en mission. « Je trouve dans le partage avec mes voisins ce que je veux vivre dans ma foi », lui fait écho Lorraine Félix, enseignante. Rencontres croisées. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Vivian, une flamme d’espoir à Arusha

    Jeu 15 juin 2023

    Vivian symbolise l’espoir pour tous ceux que la vie malmène. Aujourd’hui, cette trentenaire tanzanienne collabore comme assistante de direction au siège de Compassion à Arusha, en Tanzanie. Mais son parcours de vie avait bien mal débuté… Nous avons rencontré Vivian au bureau suisse de l’ONG à Yverdon, lors de sa visite en mars dernier. Témoignage.

  • Une expérience tchadienne « qui ouvre les yeux »

    Ven 20 janvier 2023

    Elle a 19 ans, étudie la psychologie à l’Université de Lausanne, et vient de faire un mois de bénévolat auprès de jeunes de la rue à N’Djaména. Tamara Furter, de l’Eglise évangélique La Chapelle (FREE) au Brassus, a découvert que l’on peut être fort et joyeux dans la précarité.

eglisesfree.ch

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !