"No Billag et la FREE…" par Philippe Thueler, secrétaire général de la FREE

Philippe Thueler mercredi 24 janvier 2018 icon-comments 1

La votation sur « No Billag » le 4 mars appelle une vague sans précédent de prises de position de groupes divers et variés, parmi lesquels la Fédération des Eglises Protestantes de Suisse et prochainement le Réseau évangélique. Alors que la FREE, par principe, ne prend pas position sur des votations, elle est directement concernée par l’issue du vote au travers de son partenariat avec Medias-Pro. Explications.

Depuis plus de 8 ans, la FREE a conclu un partenariat avec Medias-Pro[1], et soutient le travail de Gabrielle Desarzens, coproductrice de l’émission Babel, au sein de l’équipe radio. Sa connaissance et ses relais dans le milieu évangélique, notamment au travers de la FREE, permettent une « couverture plus affinée de l’ensemble du protestantisme », comme le relève Medias-Pro. Du côté de la FREE, ce soutien dénote une volonté affirmée des évangéliques d’être impliqués aux côtés des réformés dans les médias de service public « pour y faire rayonner l’Evangile et participer à de nouveaux espaces culturels […][2] ».

La FREE, convaincue de poursuivre ce partenariat

Or, en cas d’acceptation de l’initiative « No Billag », et selon le scénario le plus souvent mis en avant, le partenariat entre la FREE et Medias-Pro deviendrait caduque : la réduction drastique de la RTS rendrait la poursuite de l’activité de « notre journaliste » tout à fait improbable. Des années de partenariat seraient stoppées net et un énorme travail d’unité et de développement d’une approche journalistique commune serait sacrifié, alors que les émissions produites par RTSreligion sont fortement appréciées[3]. La FREE est convaincue de la pertinence de poursuivre ce partenariat dans le service public et ne pourrait que regretter de devoir y mettre un terme.

Alors, pourquoi des prises de positions divergentes du côté des évangéliques ? Au-delà de la libre appréciation de chacun, il y a sans doute deux aspects propres aux évangéliques qui conduisent certains à opter pour la fin du subventionnement public des médias. Premièrement, ces derniers trouvent que les évangéliques (ou parfois leurs thématiques phares) sont mal représentés, voire discrédités dans les médias publics. Deuxièmement, les évangéliques entretiennent, dès leur apparition, un rapport à l’Etat fait d’un mélange de respect et de méfiance. D’où le choix pour certains de supprimer le subventionnement du service public au profit des médias privés, notamment issus de leur milieu. Ils rejoignent en ce sens ceux qui voteront oui pour « avoir le choix » des médias pour lesquels ils paieront.

Un abandon de la redevance serait-il utile aux médias évangéliques privés ?

Combien d’évangéliques verseraient les 451.- annuellement économisés à ces médias ? A voir comment les médias privés évangéliques, existant depuis de nombreuses années, doivent se battre inlassablement pour assurer leur pérennité financière, il est très peu probable qu’un éventuel abandon de la redevance leur profite… Et quand bien même cela arrivait, il est évident qu’aucun de ces médias ne pourrait assurer le type de prestations offertes à l’heure actuelle par le service public…

A la fois dans le service public et dans le privé

La volonté de la FREE est d’être présente sur les deux types de médias, convaincue de l’utilité et de la nécessité de l’un comme de l’autre : le service public, pour être au service de tous dans le cadre qui lui est donné, et les médias privés pour une approche évangélique plus confessante, destinée à ceux qui le souhaitent. Si l’initiative n’aura que peu d’impact sur les médias privés existants, les enjeux sont majeurs pour le service public. Alors, bon choix aux uns et aux autres !

Pour la FREE, Philippe Thueler, secrétaire général


[1] Voir par exemple https://www.mediaspro.ch/partenaires

[2] Tiré de https://www.mediaspro.ch/a-propos

[3] Comment en témoignent par exemple les 25'000 signataires de la pétition http://soutenonsrtsreligion.info/

1 réaction

  • René Monot dimanche, 28 janvier 2018 08:44

    Grand Merci à Philippe Thueler pour sa prise de position à propos de l'initiative "No Billag": intelligente et constructive !

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • Une expérience tchadienne « qui ouvre les yeux »

    Ven 20 janvier 2023

    Elle a 19 ans, étudie la psychologie à l’Université de Lausanne, et vient de faire un mois de bénévolat auprès de jeunes de la rue à N’Djaména. Tamara Furter, de l’Eglise évangélique La Chapelle (FREE) au Brassus, a découvert que l’on peut être fort et joyeux dans la précarité.

  • « Oui, la relève de l’Eglise passe par les femmes »

    Ven 16 septembre 2022

    Nel Berner, 52 ans, est dans la dernière ligne droite de ses études en théologie à la HET-PRO. Pour elle, la Bible est favorable au ministère féminin. Et les communautés doivent reconnaître avoir besoin tant d’hommes que de femmes à leur tête.

  • Prostitution à Zurich : l’Eglise en première ligne

    Mar 23 août 2022

    Entre 3'000 et 5'000 personnes se prostituent dans des conditions indignes à Zurich, où une passe oscille entre 20 et 50 francs. En cause : la pauvreté aggravée par la pandémie, épinglent Sœur Ariane et le prêtre Karl Wolf, qui leur apportent quotidiennement nourriture et chaleur humaine. Un reportage diffusé dimanche 28 août dans Hautes Fréquences, sur RTS La Première.

  • « Auras-tu été toi ? »

    Lun 20 juin 2022

    Elle puise dans le judaïsme de quoi nourrir sa foi chrétienne. La théologienne et pasteure Francine Carrillo écoute, calligraphie et fait parler les lettres hébraïques qui, selon elle et avec toute la tradition juive, sont porteuses de sens et d’espérance. Rencontre.

eglisesfree.ch

  • FREE : une première « Journée stratégique »

    Ven 03 février 2023

    Les personnes qui exercent un rôle dans la FREE se sont réunies en janvier pour réfléchir à la mise en œuvre de la nouvelle « gouvernance à autorité distribuée » (1). Retour sur une « Journée stratégique » conviviale et studieuse.

  • Commission Afrique et Moyen-Orient

    Lun 16 novembre 2020

    En lien avec les Œuvres et Eglises concernées et avec les autres commissions géographiques (Asie et Europe), la commission Afrique-Moyen Orient (CAMO) a pour objectif d'accompagner (écouter, conseiller, soutenir, encourager, visiter...) les envoyés avant, pendant et après leur engagement en Afrique et au Moyen-Orient.

  • Gouvernance partagée à la FREE: 4 postes sont mis au concours

    Jeu 16 décembre 2021

    Après bientôt une année de discussion et de réflexion, la Rencontre Générale de la FREE a donné son feu vert pour la première étape concrète du changement de gouvernance de la FREE: la restructuration du poste de Secrétaire général, créé en 2007 lors de la fusion de la FEEL et des AESR, en plusieurs postes de Responsables de secteurs - de cercles comme on le dira dorénavant. Si certains d'entre eux restent bénévoles (comme l'Administration ou la Mission), 3 d'entre eux vont devenir salariés, entre 25 et 40%.

  • Rencontre générale de la FREE : vers une transformation radicale du poste de Secrétaire général

    Lun 29 novembre 2021

    La Rencontre générale de la FREE, qui s’est tenue le 27 novembre 2021 à Lonay, a décidé de transformer le poste de Secrétaire général en une équipe de « coordinateurs ». Cette évolution, ainsi que l’introduction progressive de la gouvernance partagée, devrait rendre la gestion de la FREE plus souple et plus accessible aux jeunes générations.

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !