Neuchâtel : du gospel ce printemps à plusieurs Eglises

vendredi 13 mars 2009

Suite au succès remporté par la chorale gospel de l’Eglise évangélique libre de la Rochette, à Neuchâtel, un nouveau projet est désormais dans sa dernière ligne droite. Au mois de mai, une chorale de 170 chanteurs présentera plusieurs concerts gospel au Temple du Bas. Un événement que beaucoup attendent avec impatience!

«Je viens tous les lundis depuis St-Prex pour répéter... et, de temps en temps, je participe aussi à la répétition du week-end», confie un alerte retraité devant la chapelle de l’Eglise évangélique de la Rochette, à Neuchâtel. Ce soir, les 120 autres choristes de la répétition du lundi ne viennent pas d’aussi loin, mais ils arrivent avec enthousiasme. Ils vont vivre deux heures de bonheur... à apprendre des chants «gospel».

170 choristes de tout âge
Emmenés par Pascale Bardet, leur directrice à l’enthousiasme communicatif, les chanteurs n’ont pas d’autre choix que de se donner de la peine. Car celle-ci a de remarquables facultés pour repérer, parmi 120, les quelques voix fausses ou pas en rythme. Mais même lorsque son verdict tombe: «C’était moche!», l’enthousiasme reste au rendez-vous.
Les 170 choristes qui se préparent à donner plusieurs concerts en mai au Temple du Bas ont commencé à répéter dès l’été dernier. Il y a des femmes et des hommes de tous les âges. Certains vont ajouter des chorégraphies à la musique. Les concerts proposeront un gospel essentiellement classique, mais également plusieurs compositions originales, dénichées directement aux Etats-Unis.

Un projet interdénominationnel
La chorale rassemble des choristes qui ne viennent pas tous de l’Eglise évangélique de la Rochette. Certains fréquentent d’autres communautés de Neuchâtel. Du coup, le projet est interdénominationnel et le Temple du Bas sera mis à disposition à des conditions très intéressantes.
Et pour conduire le projet, une équipe de trois personnes se charge de l’organisation des concerts comme de l’encadrement des choristes. Par exemple, ceux-ci ont fait venir un spécialiste aux répétitions, afin d’exercer deux domaines essentiels: bouger en rythme et sourire en chantant. Vivement le mois de mai!

Claude-Alain Baehler

  • Encadré 1:

    Culte avec les réformés de Neuchâtel le 17 mai
    Plusieurs chrétiens de la paroisse réformée de Neuchâtel participent au projet de chœur gospel de l'Eglise évangélique libre. Cela a rendu possible une collaboration avec l'Eglise réformée qui se traduira par un culte en commun au Temple du Bas, le 17 mai à 10h. Un comité spécial prépare cette célébration qui donnera dans le style des cultes gospels américains.
    Pierre-André Léchot, membre de l'Eglise évangélique libre et directeur de la télévision neuchâteloise «Canal Alpha», présidera ce culte. Quant à la prédication, elle sera apportée par Delphine Collaud, pasteure réformée à la Collégiale de Neuchâtel, et Constantin Dacha, pasteur réformé à Serrières. Les pasteurs prendront la parole en alternance avec les interventions de la chorale, de manière à ce que l'ensemble présente un déroulement cohérent.

  • Encadré 2:

    Programme des concerts
    Tous ces concerts auront lieu au Temple du Bas à Neuchâtel:
    • mercredi 13 mai, à 20h15
    • vendredi 15 mai, à 20h15
    • samedi 16 mai, à 20h15
    • dimanche 17 mai, à 10h00, culte gospel en collaboration avec l'Eglise réformée
    • dimanche 17 mai à 17h00.
    D’autres concerts seront probablement organisés dans d’autres lieux, suivant les demandes qui seront formulées.

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • « J’ai été un bébé volé du Sri Lanka »

    Ven 03 novembre 2023

    Il y a quelques années, un trafic d’enfants proposés à l’adoption à des couples suisses secouait l’actualité. Sélina Imhoff, 38 ans, pasteure dans l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin, en a été victime. Elle témoigne avoir appris à accepter et à avancer, avec ses fissures, par la foi. Et se sentir proche du Christ né, comme elle, dans des conditions indignes. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Des choix porteurs de vie

    Ven 22 septembre 2023

    Abandonner la voiture et emménager dans une coopérative d’habitation ?... Deux couples de l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin ont fait ces choix qu’ils estiment porteurs de vie. « Le rythme plus lent du vélo a vraiment du sens pour moi », témoigne Thiéry Terraz, qui travaille pour l’antenne genevoise de Jeunesse en mission. « Je trouve dans le partage avec mes voisins ce que je veux vivre dans ma foi », lui fait écho Lorraine Félix, enseignante. Rencontres croisées. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Vivian, une flamme d’espoir à Arusha

    Jeu 15 juin 2023

    Vivian symbolise l’espoir pour tous ceux que la vie malmène. Aujourd’hui, cette trentenaire tanzanienne collabore comme assistante de direction au siège de Compassion à Arusha, en Tanzanie. Mais son parcours de vie avait bien mal débuté… Nous avons rencontré Vivian au bureau suisse de l’ONG à Yverdon, lors de sa visite en mars dernier. Témoignage.

  • Une expérience tchadienne « qui ouvre les yeux »

    Ven 20 janvier 2023

    Elle a 19 ans, étudie la psychologie à l’Université de Lausanne, et vient de faire un mois de bénévolat auprès de jeunes de la rue à N’Djaména. Tamara Furter, de l’Eglise évangélique La Chapelle (FREE) au Brassus, a découvert que l’on peut être fort et joyeux dans la précarité.

eglisesfree.ch

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !