mercredi, 30 novembre 2016 13:53

Noémi Girardet aux JO 2016: nager jusqu’à l’épuisement... et la satisfaction

Written by

Elle a participé aux JO de Rio dans l’épreuve du relais 4 x 100 m libre. Membre de l’Eglise La Fraternelle à Nyon (FREE), la nageuse Noémi Girardet parle de son sport comme d’un exercice d’endurance parfois douloureux, mais qui permet la confiance en soi.

5 large

« Quelquefois, on a presque envie de vomir, on n’en peut plus. » Le réveil du matin est déjà presque une souffrance pour la nageuse Noémi Girardet, 21 ans. Tous les jours de la semaine, elle se retrouve dans l’eau de 6h à 8h ; puis elle y retourne de 17h à 19h30. Ce sont donc deux entraînements par jour, près de 25 heures par semaine. « Si on arrête quelques jours, la façon dont on fait par exemple un mouvement avec le bras change, ce qui modifie les appuis dans l’eau. C’est un sport où on doit s’entraîner beaucoup parce qu’on peut vite perdre. » La souffrance physique est alors quotidienne : « Notre corps est parfois ‘cuit’, mais on continue malgré les douleurs parce qu’à la fin, quand on a tout donné, on a une récompense immense en terme de satisfaction : celle d’arriver au but ! »

Travail, persévérance et confiance

Le chemin n’a pas été facile jusqu’à la qualification de la jeune femme aux Jeux olympiques. « Il a fallu beaucoup de travail, de persévérance ; et surtout, de confiance, exprime-t-elle. Parce que dans le sport, il est important de se sentir fort, de ne pas douter. Il faut croire en ses capacités physiques et mentales. » Celle qui a toujours rêvé de participer aux JO en a ainsi toujours parlé au futur, non au conditionnel. « J’ai eu confiance et les choses se sont mises en place, même si je me suis qualifiée un peu à la dernière minute. »

A Rio, les relayeuses helvétiques sont arrivées huitièmes de leur course et ont été rapidement éliminées. Mais Maria Ugolkova, Sasha Touretski, Danielle Villars et Noémi Girardet ont tout de même rempli leur premier objectif, qui était de battre le record national : avec un temps de 3'41''02, elle ont amélioré la précédente marque de plus de sept dixièmes (3'41''76).

Pareil dans la foi comme dans le bassin

Le lien qu’elle fait entre la foi et le sport ? « Mon objectif est toujours resté en ligne de mire. Malgré mes contre-performances, la fatigue, les coups durs, j’ai gardé mon objectif en tête. En sport, il faut persévérer. De même, je sais que Dieu est là même quand je le sens moins présent dans mon quotidien. C’est pareil dans la foi comme dans le bassin : on progresse, mais cela demande des efforts. Et de la confiance ! » Confiance en Dieu dans la sphère spirituelle, confiance en soi dans le monde sportif. Pour cette élève infirmière à la Haute école de santé à Genève, la confiance permet en effet un sentiment de sécurité indispensable si on veut avancer. « Etre en lien avec Dieu, c’est parfois aussi dur de le vivre au quotidien », confie-t-elle enfin, même si elle reconnaît n’avoir pas encore souffert dans la foi.

Gabrielle Desarzens

 

Additional Info

  • Commentaires: Activer
  • Disponibilités (jours): 30
Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

eglisesfree.ch

  • Commission Afrique et Moyen-Orient

    Lun 16 novembre 2020

    En lien avec les Œuvres et Eglises concernées et avec les autres commissions géographiques (Asie et Europe), la commission Afrique-Moyen Orient (CAMO) a pour objectif d'accompagner (écouter, conseiller, soutenir, encourager, visiter...) les envoyés avant, pendant et après leur engagement en Afrique et au Moyen-Orient.

  • Gouvernance partagée à la FREE: 4 postes sont mis au concours

    Jeu 16 décembre 2021

    Après bientôt une année de discussion et de réflexion, la Rencontre Générale de la FREE a donné son feu vert pour la première étape concrète du changement de gouvernance de la FREE: la restructuration du poste de Secrétaire général, créé en 2007 lors de la fusion de la FEEL et des AESR, en plusieurs postes de Responsables de secteurs - de cercles comme on le dira dorénavant. Si certains d'entre eux restent bénévoles (comme l'Administration ou la Mission), 3 d'entre eux vont devenir salariés, entre 25 et 40%.

  • Rencontre générale de la FREE : vers une transformation radicale du poste de Secrétaire général

    Lun 29 novembre 2021

    La Rencontre générale de la FREE, qui s’est tenue le 27 novembre 2021 à Lonay, a décidé de transformer le poste de Secrétaire général en une équipe de « coordinateurs ». Cette évolution, ainsi que l’introduction progressive de la gouvernance partagée, devrait rendre la gestion de la FREE plus souple et plus accessible aux jeunes générations.

  • Dessinez avec nous l'avenir de la Communication FREE !

    Jeu 07 octobre 2021

    La Commission communication est au nombre des secteurs de la FREE qui évoluent vers la gouvernance partagée. Dans ce cadre, elle souhaite mieux connaître vos attentes en matière d’offre de médias. Voulez-vous dessiner avec nous le contour de la communication de la FREE en 2022 ? Pour cela, nous vous invitons à remplir un sondage à l'adresse suivante : https://fr.surveymonkey.com/r/FreeCom2022

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !