×

Message

Failed loading XML...

Les Eglises de la FREE appelées à jouer un rôle dans la prévention et la gestion des abus

Nirine Jonah, responsable Théologie, Pastorale et Ethique de la FREE
Nirine Jonah, responsable Théologie, Pastorale et Ethique de la FREE
vendredi 05 mai 2023

Les Eglises évangéliques peuvent aussi être concernées par des abus d’autorité, abus spirituels ou sexuels et doivent se donner les moyens de les prévenir. C’est le message fort qui est ressorti de la journée de formation « Des Eglises sécurisées pour petits et grands », organisée par la FREE le 29 avril. Retours à travers les regards de trois participants.

 Le 29 avril, à l’Eglise La Passerelle (Vevey), une soixantaine de personnes exerçant des responsabilités dans leurs Eglises ont pris part à la formation « Des Eglises sécurisées pour petits et grands ». Cette journée constituait une première étape de la mise en œuvre de la Charte du Réseau évangélique suisse (RES) « Ensemble contre les comportements transgressifs », signée par la FREE. Au cours de la journée, la thématique des abus a été abordée sous différents angles, par plusieurs intervenants.

Les Eglises, pas épargnées par les risques d’abus

Psychothérapeute, Sarika Pilet a expliqué les mécanismes de l’abus et mis en lumière les éléments qui font des Eglises des lieux à risque : le biais de l’optimisme (l’amour ne soupçonne pas le mal), l’autorité légitimée, l’effet de groupe ou encore le déni. De son côté, la pasteure Myriam Matthey s’est penchée sur les transgressions dans la Bible et Nathan Petermann a apporté un regard juridique sur la question*.
L’après-midi, des exercices et échanges en petits groupes ont mis les participants à contribution. Après avoir présenté la charte le matin, le directeur du RES Christian Kuhn a poursuivi sur les concepts de gestion de crise et Nirine Jonah (photo), responsable Théologie, Pastorale et Ethique de la FREE a évoqué les travaux en cours pour la mise en application de la charte par la FREE. « Grâce aux divers intervenants, j’ai mieux compris toute l’étendue des abus qui peuvent arriver, notamment dans le cadre des Eglises. Et l’ampleur que ces derniers peuvent prendre », partage Joanna, membre de l’Eglise évangélique L’Oasis (Morges). Ce qui a particulièrement marqué cette étudiante de 23 ans, c’est l’emprise qu’un abuseur peut avoir sur sa victime d’un point de vue psychologique et dans des situations du quotidien.

La peur ou la grâce ?

« Nous sommes responsables de ce que nous disons… et aussi de nos silences ! » Telle est pour Léonard Vullioud la leçon principale de la journée. « Garder le silence face à une transgression relève d’une attitude quasi réflexe imposée par la peur des répercussions », analyse ce psychothérapeute, rattaché à l’Eglise Le Figuier (Tramelan). Et de questionner: comment ma communauté ferait-elle face à la révélation d’un événement abusif, qui s’avère impensable, indicible, inacceptable ? Il rappelle que chaque disciple du Christ est encouragé à mener une vie dictée par la grâce et non par la peur : « Tout en reconnaissant que la peur occupe encore de l’espace en moi, mon chemin se poursuit en priant d’être encore éveillé par la grâce de Dieu, afin de recevoir le courage de dire Stop ! ou Non! le moment venu ».

Bien choisir et former les bénévoles

 Membre de l’Eglise évangélique Les Marronniers (Rolle), Sylvie a pris conscience de l’importance, pour les Eglises, d’être conséquentes dans le choix des bénévoles à qui elles confient les enfants et les jeunes. Celle qui a fait partie du Conseil pastoral remarque aussi « qu’avec l’évolution de la société, il arrive parfois que les enfants ou les parents soient plus réactifs ou vindicatifs dans certaines situations lors des activités d’Eglise. Pour les bénévoles, la formation et la communication deviennent des outils importants, voir indispensables pour mener à bien leur service et cela, dans la joie et la bonne humeur ». Elle souligne qu’en plus d’être formés, ils ont besoin d’être encouragés et suivis par les responsables de l’Eglise.

La responsabilité des Eglises

Joanna, Sylvie et Léonard Vullioud en sont sûrs : les Eglises ont leur rôle à jouer dans la prévention et la gestion des abus. « Aucune communauté humaine n’échappe au risque d’abus de pouvoir, d’abus psychologique, d’abus sexuel », relève Léonard Vullioud, ajoutant que tout groupe est responsable de répondre aux besoins de base de l’être humain : la sécurité et l’intégrité. «Une part de la responsabilité des Eglises est d’afficher une tolérance zéro face aux abus et de se donner les moyens concrets d’y parvenir », affirme-t-il.
« Sachant que les Eglises sont un terrain fertile pour les abus, nous devons encore plus nous concentrer sur les attitudes à adopter pour gérer ces situations autant dans la prévention que dans l’accompagnement en cas d’abus », appuie Joanna. Pour protéger petits et grands, Sylvie préconise d’aborder cette question en Eglise sans tabou mais dans la vérité. «L’Eglise doit être un lieu sécurisé pour tous où chacune et chacun doit pouvoir progresser dans l’amour et la justice de Jésus-Christ », conclut-elle.

*D’autres articles reviendront plus en détail sur le contenu de ces conférences sur les abus d’un point de vue psychologique, biblique et juridique.

 Article sur le lancement de la Charte du RES:

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • « J’ai été un bébé volé du Sri Lanka »

    Ven 03 novembre 2023

    Il y a quelques années, un trafic d’enfants proposés à l’adoption à des couples suisses secouait l’actualité. Sélina Imhoff, 38 ans, pasteure dans l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin, en a été victime. Elle témoigne avoir appris à accepter et à avancer, avec ses fissures, par la foi. Et se sentir proche du Christ né, comme elle, dans des conditions indignes. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Des choix porteurs de vie

    Ven 22 septembre 2023

    Abandonner la voiture et emménager dans une coopérative d’habitation ?... Deux couples de l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin ont fait ces choix qu’ils estiment porteurs de vie. « Le rythme plus lent du vélo a vraiment du sens pour moi », témoigne Thiéry Terraz, qui travaille pour l’antenne genevoise de Jeunesse en mission. « Je trouve dans le partage avec mes voisins ce que je veux vivre dans ma foi », lui fait écho Lorraine Félix, enseignante. Rencontres croisées. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Vivian, une flamme d’espoir à Arusha

    Jeu 15 juin 2023

    Vivian symbolise l’espoir pour tous ceux que la vie malmène. Aujourd’hui, cette trentenaire tanzanienne collabore comme assistante de direction au siège de Compassion à Arusha, en Tanzanie. Mais son parcours de vie avait bien mal débuté… Nous avons rencontré Vivian au bureau suisse de l’ONG à Yverdon, lors de sa visite en mars dernier. Témoignage.

  • Une expérience tchadienne « qui ouvre les yeux »

    Ven 20 janvier 2023

    Elle a 19 ans, étudie la psychologie à l’Université de Lausanne, et vient de faire un mois de bénévolat auprès de jeunes de la rue à N’Djaména. Tamara Furter, de l’Eglise évangélique La Chapelle (FREE) au Brassus, a découvert que l’on peut être fort et joyeux dans la précarité.

eglisesfree.ch

  • Un·e responsable des finances (10%)

    Lun 29 janvier 2024

    Plus grande fédération d’Eglises évangéliques en Suisse romande, la FREE offre un cadre de travail dynamique et défiant, en lien étroit avec les autres acteurs du milieu chrétien évangélique romand, suisse et international. Dans ce cadre, la FREE recherche un·e responsable des finances.

  • Rencontre générale : une fédération utile

    Mer 29 novembre 2023

    La Rencontre générale du 25 novembre 2023 a permis de remercier Stéphane Bossel pour 23 ans d’engagements divers et importants dans la FREE. Elle a aussi permis à l’équipe de direction de partager quelques priorités, notamment le sens, les valeurs et la plus-value que la FREE peut offrir aux Eglises.

  • Rencontre générale de la FREE : l’équipe de direction souffle sa première bougie

    Sam 08 avril 2023

    La Rencontre générale de la FREE, qui a eu lieu le 1er avril 2023 à Aigle, a permis à la nouvelle équipe de direction de dresser un bilan, après tout juste une année de fonctionnement. Et ce qui saute aux yeux, c’est le grand nombre des défis à relever.

  • FREE : une première « Journée stratégique »

    Ven 03 février 2023

    Les personnes qui exercent un rôle dans la FREE se sont réunies en janvier pour réfléchir à la mise en œuvre de la nouvelle « gouvernance à autorité distribuée » (1). Retour sur une « Journée stratégique » conviviale et studieuse.

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !