Le 5e Gospel Air Festival cette fin de semaine à Renens

jeudi 22 mai 2008

Cette fin de semaine, le Gospel Air Festival s’installe à Renens dans la banlieue lausannoise. Au programme : une vingtaine de groupes et plus de 300 choristes. De quoi donner à Renens des allures des quartiers sud de Chicago ou de la Nouvelle-Orléans.

Les 24 et 25 mai, le Gospel Air Festival tiendra sa cinquième édition à Renens. Le samedi 24, des concerts gratuits auront lieu dans divers endroits de la zone piétonne. Un concert de gala payant sera donné le soir dans la Salle de spectacles. Le dimanche matin, plusieurs groupes se produiront dans divers EMS et dans des lieux de culte de l’Ouest lausannois. Un concert final gratuit sera donné dans l’église catholique à 15h.

Une vingtaine de groupes et plus de 300 choristes
Une vingtaine de groupes se sont inscrits pour participer à ce festival. Ils viennent de Suisse romande et de France voisine. En tout plus de 300 choristes se retrouveront dans la cité renanaise.
Depuis plusieurs mois, un comité, dirigé par Luc Diserens, président de l’Association Gospel Air, et Laurent Rebeaud, directeur artistique, planche sur les divers problèmes : sponsors, bénévoles, publicité, intendance, programmes, sonorisation. A côté du sponsoring et des pages publicitaires du programme, le comité peut compter sur un soutien de la commune de Renens et un don de la Loterie Romande.

Le premier Gospel Air à Morges en 2003
C’est en juin 2003 à Morges que l’aventure a commencé, avec la double volonté de fêter la traditionnelle « Fête de la musique », lancée par le ministre français de la culture Jack Lang en 1987, et le désir de célébrer avec éclat les 50 ans des Compagnons du Jourdain, pionniers du gospel en Suisse romande. Ce mariage a aussitôt rencontré un succès qui a surpris les organisateurs eux-mêmes, et le public s’est montré tout à la fois présent et enthousiaste.
A l’idée de refaire chaque année le Festival à Morges s’est substitué le projet de visiter d’autres cités. C’est ainsi que Vevey en 2004, Martigny en 2006 et Neuchâtel en 2007 ont tour à tour accueilli le Gospel Air Festival. Entre temps, l’association Gospel Air s’est constituée. Elle compte dans ses rangs plus de 20 groupes, de quatre à  quarante chanteurs et chanteuses.

Pour davantage d’infos : www.gospelair.com. Réservations pour le concert du samedi soir : 021 617 52 39 ou 079 410 90 16.

  • Encadré 1:

    Le programme du 5e Gospel Air
    Samedi de 10h à 12h15, puis de 14h à 19h : chant en plein air dans la zone piétonne (Place du Marché, Savonnerie, Rue Neuve, Corso).
    Samedi soir 21h : concert de gala à la Salle de spectacles. Prix unique : 25.-
    Dimanche matin : diverses prestations dans les EMS et lieux de culte de l’Ouest lausannois.
    Dimanche après-midi 15h : concert final gratuit à l’église catholique.

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • « J’ai été un bébé volé du Sri Lanka »

    Ven 03 novembre 2023

    Il y a quelques années, un trafic d’enfants proposés à l’adoption à des couples suisses secouait l’actualité. Sélina Imhoff, 38 ans, pasteure dans l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin, en a été victime. Elle témoigne avoir appris à accepter et à avancer, avec ses fissures, par la foi. Et se sentir proche du Christ né, comme elle, dans des conditions indignes. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Des choix porteurs de vie

    Ven 22 septembre 2023

    Abandonner la voiture et emménager dans une coopérative d’habitation ?... Deux couples de l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin ont fait ces choix qu’ils estiment porteurs de vie. « Le rythme plus lent du vélo a vraiment du sens pour moi », témoigne Thiéry Terraz, qui travaille pour l’antenne genevoise de Jeunesse en mission. « Je trouve dans le partage avec mes voisins ce que je veux vivre dans ma foi », lui fait écho Lorraine Félix, enseignante. Rencontres croisées. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Vivian, une flamme d’espoir à Arusha

    Jeu 15 juin 2023

    Vivian symbolise l’espoir pour tous ceux que la vie malmène. Aujourd’hui, cette trentenaire tanzanienne collabore comme assistante de direction au siège de Compassion à Arusha, en Tanzanie. Mais son parcours de vie avait bien mal débuté… Nous avons rencontré Vivian au bureau suisse de l’ONG à Yverdon, lors de sa visite en mars dernier. Témoignage.

  • Une expérience tchadienne « qui ouvre les yeux »

    Ven 20 janvier 2023

    Elle a 19 ans, étudie la psychologie à l’Université de Lausanne, et vient de faire un mois de bénévolat auprès de jeunes de la rue à N’Djaména. Tamara Furter, de l’Eglise évangélique La Chapelle (FREE) au Brassus, a découvert que l’on peut être fort et joyeux dans la précarité.

eglisesfree.ch

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !