La FREE a signé la Charte « Ensemble contre les comportements transgressifs », élaborée et lancée par le Réseau évangélique suisse

Sandrine Roulet vendredi 09 décembre 2022

Présentée le 6 décembre 2022, la Charte « Ensemble contre les comportements transgressifs » vise à prévenir l’exploitation sexuelle, l’abus de pouvoir et d’autres violations de limites au sein des Eglises, organisations et œuvres chrétiennes. A l’instar d’une douzaine de fédérations d’Eglises, la FREE s’est engagée, par sa signature, à prévenir les comportements abusifs.

Cela faisait trois ans que le Réseau évangélique suisse (SEA-RES) travaillait sur la création d’un réseau contre les comportements transgressifs. Ce projet s’est concrétisé le 6 décembre, avec la conférence de lancement de la Charte « Ensemble contre les comportements transgressifs ». Lors de cette matinée, les représentants de différentes fédérations d’Eglises et organisations chrétiennes étaient réunis à Lausanne, et connectés grâce à la technologie avec leurs homologues alémaniques, rassemblés à Unterägeri (ZG).

Déjà 27 fédérations d’Eglises signataires, au plan national

C’est Didier Suter, membre de l’équipe de direction de la FREE, qui a paraphé la Charte au nom de notre fédération. Douze autres fédérations évangéliques romandes l’ont également signée, ainsi que huit organisations (Interaction, LLB, JEM Suisse romande, WEC International, etc.) et cinq groupes de travail. De l’autre côté de la Sarine, quatorze fédérations d’Eglises ont déjà apposé leurs signatures. Les organisations et groupes de travail alémaniques le feront dans un deuxième temps.

Tolérance zéro pour les agressions sexuelles et autres formes d’abus

« Les Eglises sont un lieu où les gens font l’expérience de la sécurité et de la confiance, et sont protégés des violations de limites et des agressions. Aucune violation de limites et aucune agression sexuelle ne sont tolérées », stipulent les principes fondamentaux de la Charte. Ils précisent d’ailleurs que la prévention dans ce domaine est déjà une priorité dans les Eglises et organisations, et que diverses mesures ont déjà été mises en œuvre. « Toutefois le travail effectué jusqu’à présent devrait encore être renforcé », souligne le texte.

Les redevabilités des signataires

Les Eglises, œuvres et associations professionnelles chrétiennes signataires s’engagent à disposer d’un système de gestion des risques pour prévenir l’exploitation sexuelle, l’abus de pouvoir et toute autre violation de limites. De plus, la participation à une « conférence de redevabilité » annuelle est obligatoire. Celle-ci permettra de discuter et améliorer les stratégies et mesures des associations concernées. En outre, les signataires sont appelés à proposer un lieu de signalement interne à bas seuil, ou alors des personnes de contact internes, professionnellement compétentes et accessibles. Mais chacun·e a également la possibilité de s’adresser à un service externe.

Concepts de gestion de crise

Par ailleurs, les procédures en cas de suspicion d’agression sexuelle, ou de manipulation émotionnelle ou spirituelle, sont régies par un concept de gestion de crise connu par l’ensemble du personnel (salariés et bénévoles), des personnes prises en charge et de leurs proches. La Charte invite également les dirigeants et les employeurs à une approche approfondie de l’évaluation et de la sélection du personnel. Par exemple, « cela inclut la soumission d’une déclaration privée et/ou spéciale pour les employés qui ont un contact direct avec les enfants, les jeunes ou des personnes demandant de l’aide ».

 

Le site stopviolationdelimites.ch sera mis en ligne au cours du premier semestre 2023.

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • Une expérience tchadienne « qui ouvre les yeux »

    Ven 20 janvier 2023

    Elle a 19 ans, étudie la psychologie à l’Université de Lausanne, et vient de faire un mois de bénévolat auprès de jeunes de la rue à N’Djaména. Tamara Furter, de l’Eglise évangélique La Chapelle (FREE) au Brassus, a découvert que l’on peut être fort et joyeux dans la précarité.

  • « Oui, la relève de l’Eglise passe par les femmes »

    Ven 16 septembre 2022

    Nel Berner, 52 ans, est dans la dernière ligne droite de ses études en théologie à la HET-PRO. Pour elle, la Bible est favorable au ministère féminin. Et les communautés doivent reconnaître avoir besoin tant d’hommes que de femmes à leur tête.

  • Prostitution à Zurich : l’Eglise en première ligne

    Mar 23 août 2022

    Entre 3'000 et 5'000 personnes se prostituent dans des conditions indignes à Zurich, où une passe oscille entre 20 et 50 francs. En cause : la pauvreté aggravée par la pandémie, épinglent Sœur Ariane et le prêtre Karl Wolf, qui leur apportent quotidiennement nourriture et chaleur humaine. Un reportage diffusé dimanche 28 août dans Hautes Fréquences, sur RTS La Première.

  • « Auras-tu été toi ? »

    Lun 20 juin 2022

    Elle puise dans le judaïsme de quoi nourrir sa foi chrétienne. La théologienne et pasteure Francine Carrillo écoute, calligraphie et fait parler les lettres hébraïques qui, selon elle et avec toute la tradition juive, sont porteuses de sens et d’espérance. Rencontre.

eglisesfree.ch

  • Commission Afrique et Moyen-Orient

    Lun 16 novembre 2020

    En lien avec les Œuvres et Eglises concernées et avec les autres commissions géographiques (Asie et Europe), la commission Afrique-Moyen Orient (CAMO) a pour objectif d'accompagner (écouter, conseiller, soutenir, encourager, visiter...) les envoyés avant, pendant et après leur engagement en Afrique et au Moyen-Orient.

  • Gouvernance partagée à la FREE: 4 postes sont mis au concours

    Jeu 16 décembre 2021

    Après bientôt une année de discussion et de réflexion, la Rencontre Générale de la FREE a donné son feu vert pour la première étape concrète du changement de gouvernance de la FREE: la restructuration du poste de Secrétaire général, créé en 2007 lors de la fusion de la FEEL et des AESR, en plusieurs postes de Responsables de secteurs - de cercles comme on le dira dorénavant. Si certains d'entre eux restent bénévoles (comme l'Administration ou la Mission), 3 d'entre eux vont devenir salariés, entre 25 et 40%.

  • Rencontre générale de la FREE : vers une transformation radicale du poste de Secrétaire général

    Lun 29 novembre 2021

    La Rencontre générale de la FREE, qui s’est tenue le 27 novembre 2021 à Lonay, a décidé de transformer le poste de Secrétaire général en une équipe de « coordinateurs ». Cette évolution, ainsi que l’introduction progressive de la gouvernance partagée, devrait rendre la gestion de la FREE plus souple et plus accessible aux jeunes générations.

  • Dessinez avec nous l'avenir de la Communication FREE !

    Jeu 07 octobre 2021

    La Commission communication est au nombre des secteurs de la FREE qui évoluent vers la gouvernance partagée. Dans ce cadre, elle souhaite mieux connaître vos attentes en matière d’offre de médias. Voulez-vous dessiner avec nous le contour de la communication de la FREE en 2022 ? Pour cela, nous vous invitons à remplir un sondage à l'adresse suivante : https://fr.surveymonkey.com/r/FreeCom2022

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !