FREE Time, pour booster la foi des jeunes adultes à Genève

lundi 11 novembre 2013

Des jeunes adultes des quatre Eglises membres de la FREE, dans le canton de Genève, se rencontrent à FREE Time. Ce groupe leur permet de se fortifier dans la foi. Il répond à des besoins spécifiques de cette tranche d'âge.

« Les jeunes adultes ont besoin de se sentir exister dans leur Eglise, explique Carine Vernet. Ils ont besoin d'être valorisés en exerçant des responsabilités. » Cette pharmacienne tout juste diplômée de 25 ans fait partie des responsables du groupe FREE Time. Ce groupe rassemble des jeunes adultes généralement rattachés à l'une des quatre Eglises FREE du canton de Genève – les Eglises évangéliques de Meyrin, la Pélisserie, Cologny et Grand-Lancy.
Il y a deux ans, encouragés par les pasteurs de ces communautés, des jeunes de 20 ans et plus se sont rencontrés autour d'un repas. « Nous nous sommes rendu compte que nos Eglises ne proposaient pas vraiment de cadre pour les jeunes adultes, constate Carine Vernet. Il existe des groupes pour les adolescents. Mais, lorsque ceux-ci quittent le groupe de jeunes, ils quittent en même temps l'Eglise et partent dans la nature. »

S'encourager dans la foi et dans le service
En réponse à ce problème, le groupe FREE Time propose deux rencontres chaque mois. La première commence avec un repas et se poursuit avec un thème biblique. La seconde est plutôt récréative. Ces rencontres permettent aux participants d'être encouragés dans leur foi et leur service dans l'Eglise.
Les rencontres rassemblent en moyenne une quinzaine de jeunes, pour la plupart issus des Eglises FREE de Genève. Des amis d'autres communautés ou non chrétiens, viennent parfois les rejoindre. « Mais le groupe permet aussi à des jeunes qui s'étaient éloignés de leur communauté d'y revenir et de raviver leur foi », commente Carine Vernet.
Les soirées « spirituelles » sont toujours en prise avec la Bible. Le groupe a dernièrement étudié la lettre de Jacques. Des thèmes sont aussi mis au programme, tels que le dialogue avec les non-croyants ou la gestion de l'argent. Les responsables veillent à entretenir un climat de confiance et d'écoute, afin que chacun puisse dire librement ce qu'il pense.
« Et la prochaine étape, ce sera un week-end avec détente, méditation, jeux et sorties », se réjouit Carine Vernet.
Claude-Alain Baehler.

  • Encadré 1:

    Etre jeune adulte dans nos Eglises
    « Les jeunes de 20 à 30 ans ont beaucoup de centres d'intérêt et de projets, explique Carine Vernet. Ceux de nos Eglises ont souvent vécu des expériences fortes avec Dieu durant leur adolescence, au groupe de jeunes ou lors de camps. Ensuite, ils ont été invités à participer à la vie de nos communautés, mais sans l'excitation de l'adolescence. » Il peut donc y avoir un décalage entre les attentes des jeunes adultes – expérimenter, prendre des responsabilités – et un certain train-train que nos Eglises leur proposent.
    Des groupes tels que FREE Time permettent aux jeunes adultes de trouver des réponses et des encouragements pour leur foi. Ils ne dispensent cependant pas les Eglises d'aider ceux-ci à trouver leurs dons, à les exercer, à prendre des responsabilités... et à sortir du train-train.
    Influencés par notre société, les jeunes adultes aiment expérimenter et décider par eux-mêmes ce qui est bon et juste pour eux. Cela touche en particulier des domaines tels que la découverte de leurs compétences, la construction de leurs convictions, le choix de leurs amitiés et de leurs amours. Un groupe chrétien tel que FREE Time les aide à affiner leur jugement et à prendre leurs décisions. « Les jeunes adultes ont besoin de lieux où donner leur point de vue librement », explique Carine Vernet.

  • Encadré 2:

    Bio express
    Carine Vernet, 25 ans, habite Genève. Mariée, pharmacienne, elle fréquente l'Eglise évangélique de l'Espérance (FREE) au Grand-Lancy. En plus du groupe FREE Time, elle exerce plusieurs responsabilités dans sa communauté : gestion du site internet, bulletin d'informations, école du dimanche. Elle est également engagée aux Samaritains de Genève.

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

3 juin

  • «Définitivement acquitté!» avec Norbert Valley (Ciel! Mon info)
  • «Guérir de son passé» avec Jacques Poujol (Vitamine B)

10 juin

  • «La paternité de Dieu» avec Paul Hemes (Ciel! Mon info)
  • «La protection divine» avec Anne Emmett (Vitamine B)

myfreelife.ch

eglisesfree.ch

  • Coronavirus : les mesures à prendre proposées par la FREE et l'OFSP

    Ven 06 mars 2020

    Comme plusieurs unions ou fédérations d’Eglises, la FREE a proposé à ses Eglises membres de prendre les mesures suivantes en lien avec la propagation du coronavirus ou covid-19. Voici ce qui a été indiqué aux responsables des Eglises membres.

  • Partenariat avec la Ligue pour la lecture de la Bible

    Ven 12 avril 2019

    Le 6 avril 2019, lors de la Rencontre générale de la FREE, Philippe Thueler, Secrétaire général de la Fédération, a annoncé officiellement le partenariat entre la Ligue et la FREE pour la formation et le coaching des églises pour ce ministère.

  • Qui contacter en cas de soupçon d'abus sexuels sur les mineurs?

    Dim 03 mars 2019

    En complément à la nouvelle charte des moniteurs de l'enfance de la FREE, voici la liste des services et associations à contacter, selon les cantons, en cas de soupçon d'abus sur un mineur.

  • Lieux de culte : plutôt adaptés que neutres

    Mer 18 décembre 2019

    « Pour être missionnels, doit-on désacraliser nos lieux de culte ? » Tel était le thème de réflexion de l’après-midi, lors de la Rencontre générale de la FREE, le 23 novembre 2019 à Nyon. Cette réflexion a été introduite, le matin, par une méditation de Myriam Matthey, pasteure dans l’Eglise évangélique « La Fraternelle », à Nyon. Ensuite, durant l’après-midi, une table ronde a rassemblé Marc Gallay, pasteur dans l’Eglise évangélique de Lonay, François Kunz, architecte à Genève et Jacques André, pasteur dans l’Eglise évangélique de Cologny. Il ne sera, semble-t-il, pas nécessaire de « désacraliser » nos lieux de cultes et de les transformer en salles polyvalentes pour les rendre missionnels. Par contre, ils auront souvent besoin d’être adaptés.

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !