Fin du tunnel pour Miguel, 18 ans, demandeur d’asile depuis 2002 en Suisse

jeudi 27 mai 2010

Arrivé en 2002 sur sol helvétique depuis l’Angola et après des années de démarches et d’incertitude, Miguel vient de voir sa vie transformée : le 7 mai 2010, l’état civil vaudois a annoncé à sa famille d’accueil... que l’adoption était prononcée !

« Après 8 ans de vie commune, 4 ans de démarches et d'attente... nous avons le plaisir de vous annoncer que notre famille s'enrichit d'un jeune homme que vous aimez déjà : Miguel Magnenat... 72 kg, 180 cm... 18 ans ! La mère et l'enfant (qui n'en est plus un) se portent  bien et la famille se remet gentiment de ses émotions ! » C’est le faire-part tout à fait original que Line-Claude et Claude Magnenat ont ventilé le mois dernier à leurs famille et amis.

A 9 ans au centre pour requérants d’asile
Membre avec son mari de l’Eglise évangélique La Rencontre à Vallorbe, cette femme évoquait il y a plus d’un an le cas de Miguel sur la site de la FREE. Coordinatrice de l’accueil familial de jour pour la région, Line-Claude s’occupait depuis 2002 du placement dans des familles des enfants mineurs non accompagnés qui arrivaient au Centre d’enregistrement et de procédure pour demandeurs d’asile. Et cela « jusqu’à ce que les services compétents retrouvent un parent ou nomment un tuteur ». C’est de cette façon que Miguel est entré dans la vie de la famille Magnenat.
Angolais d’origine, il avait 9 ans à son arrivée au centre d’enregistrement. « C’était le deuxième téléphone du centre concernant le placement d’un enfant. Notre fille qui était au chômage, a proposé de s’occuper de lui. Le père de Miguel a ensuite été retrouvé, puis a disparu sans laisser d’adresse. Nous avons donc repris cet enfant chez nous », résume Line-Claude.

Une famille heureuse de ce dénouement !
Orphelin, apatride, sans pouvoir quitter le territoire suisse, Miguel a grandi, fait ses classes à Vallorbe... et obtenu en juillet 2008 le Permis B. Permis qui lui accordait une autorisation de séjour, à renouveler chaque année. Face au durcissement de la politique d’asile, le couple avait décidé de l’adopter officiellement. Mais les embûches ont été nombreuses : comment prouver le décès de la maman en Angola il y a une dizaine d’années ? Comment adopter un enfant sans identité ? A l’âge de 18 ans et alors que l’Angola n’est pas considéré comme un pays à risques, Miguel pouvait y être refoulé... sans rien connaître de ce pays dont il est pourtant issu.
Fin janvier 2009, l’article sur l’histoire de Miguel, publié sur le site de la FREE, demandait le soutien des chrétiens dans la prière. « Nous tenons à remercier chaleureusement toutes les personnes qui ont intercédé pour lui, pour que la procédure d’adoption soit facilitée et que Miguel puisse continuer à vivre ici, souligne aujourd’hui Line-Claude. Nous sommes vraiment très heureux de ce dénouement. »

Gabrielle Desarzens


Lire l’article paru sur lafree.ch en janvier 2009 : « Moi, Elder *, apatride et menacé d’expulsion par les autorités suisses ».

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • Une expérience tchadienne « qui ouvre les yeux »

    Ven 20 janvier 2023

    Elle a 19 ans, étudie la psychologie à l’Université de Lausanne, et vient de faire un mois de bénévolat auprès de jeunes de la rue à N’Djaména. Tamara Furter, de l’Eglise évangélique La Chapelle (FREE) au Brassus, a découvert que l’on peut être fort et joyeux dans la précarité.

  • « Oui, la relève de l’Eglise passe par les femmes »

    Ven 16 septembre 2022

    Nel Berner, 52 ans, est dans la dernière ligne droite de ses études en théologie à la HET-PRO. Pour elle, la Bible est favorable au ministère féminin. Et les communautés doivent reconnaître avoir besoin tant d’hommes que de femmes à leur tête.

  • Prostitution à Zurich : l’Eglise en première ligne

    Mar 23 août 2022

    Entre 3'000 et 5'000 personnes se prostituent dans des conditions indignes à Zurich, où une passe oscille entre 20 et 50 francs. En cause : la pauvreté aggravée par la pandémie, épinglent Sœur Ariane et le prêtre Karl Wolf, qui leur apportent quotidiennement nourriture et chaleur humaine. Un reportage diffusé dimanche 28 août dans Hautes Fréquences, sur RTS La Première.

  • « Auras-tu été toi ? »

    Lun 20 juin 2022

    Elle puise dans le judaïsme de quoi nourrir sa foi chrétienne. La théologienne et pasteure Francine Carrillo écoute, calligraphie et fait parler les lettres hébraïques qui, selon elle et avec toute la tradition juive, sont porteuses de sens et d’espérance. Rencontre.

eglisesfree.ch

  • Commission Afrique et Moyen-Orient

    Lun 16 novembre 2020

    En lien avec les Œuvres et Eglises concernées et avec les autres commissions géographiques (Asie et Europe), la commission Afrique-Moyen Orient (CAMO) a pour objectif d'accompagner (écouter, conseiller, soutenir, encourager, visiter...) les envoyés avant, pendant et après leur engagement en Afrique et au Moyen-Orient.

  • Gouvernance partagée à la FREE: 4 postes sont mis au concours

    Jeu 16 décembre 2021

    Après bientôt une année de discussion et de réflexion, la Rencontre Générale de la FREE a donné son feu vert pour la première étape concrète du changement de gouvernance de la FREE: la restructuration du poste de Secrétaire général, créé en 2007 lors de la fusion de la FEEL et des AESR, en plusieurs postes de Responsables de secteurs - de cercles comme on le dira dorénavant. Si certains d'entre eux restent bénévoles (comme l'Administration ou la Mission), 3 d'entre eux vont devenir salariés, entre 25 et 40%.

  • Rencontre générale de la FREE : vers une transformation radicale du poste de Secrétaire général

    Lun 29 novembre 2021

    La Rencontre générale de la FREE, qui s’est tenue le 27 novembre 2021 à Lonay, a décidé de transformer le poste de Secrétaire général en une équipe de « coordinateurs ». Cette évolution, ainsi que l’introduction progressive de la gouvernance partagée, devrait rendre la gestion de la FREE plus souple et plus accessible aux jeunes générations.

  • Dessinez avec nous l'avenir de la Communication FREE !

    Jeu 07 octobre 2021

    La Commission communication est au nombre des secteurs de la FREE qui évoluent vers la gouvernance partagée. Dans ce cadre, elle souhaite mieux connaître vos attentes en matière d’offre de médias. Voulez-vous dessiner avec nous le contour de la communication de la FREE en 2022 ? Pour cela, nous vous invitons à remplir un sondage à l'adresse suivante : https://fr.surveymonkey.com/r/FreeCom2022

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !