Faux témoignages de Tony Anthony : "L’œil du tigre" retiré de la vente

dimanche 21 juillet 2013 icon-comments 6

Une Commission d’enquête indépendante nommée par l’Alliance évangélique britannique a révélé le 11 juillet que la biographie de Tony Anthony s’avère truffée de faux témoignages. Le livre est retiré de la vente dans sa version anglaise comme française.

« Je suis triste, déçu, désolé d’avoir publié ce livre. » Directeur de la Société biblique de Genève qui a traduit Taming The Tiger en français, Jean-Pierre Bezin précise avoir arrêté la diffusion de L’œil du tigre en avril dernier déjà, quand le livre a commencé à faire l’objet d’une enquête en Angleterre. Une semaine après les conclusions de celle-ci, dont les membres ont été nommés par l’Alliance évangélique de Grande-Bretagne (AE), il parle d’une « manipulation à laquelle on a prêté la main » ; non sans souligner que le ministère d’évangélisation Avanti fondé en 2003 par Tony Anthony et qui le soutenait dans son travail a mis la clé sous le paillasson en 24 heures.  

Plagiat et mensonges
Il y a longtemps que l’on reproche au témoignage de Tony Anthony de ne pouvoir prouver ses victoires à des compétitions de Kung Fu ; encore moins ses titres de champion du monde par trois fois. Un examen minutieux du texte du livre révèle en outre que beaucoup de passages détaillant les techniques de cet art martial ont été plagiés d’un site web, et qu’un passage est même tiré d’un livre sur Bruce Lee.
En France voisine, le pasteur et aumônier de prison David Buick a mené avec plusieurs autres chrétiens des recherches intensives sur Tony Anthony et livré ses conclusions à la Commission d’enquête officielle. Ce qui lui a mis la puce à l’oreille : notamment la remarque d’un collègue aumônier qui lui avait dit à son propos que les détenus n'ont pas besoin d'un témoignage exotique, mais d'une expérience qui est proche de leur réalité. « Mais lorsque j'ai eu confirmation de la véritable date de naissance de Tony Anthony, son histoire ne tenait plus debout. Le plus difficile a été d'en faire la démonstration systématique », commente-t-il.
Au fil des pages de L’œil du tigre, Tony Anthony affirme avoir travaillé comme garde du corps d’élite pour « plusieurs clients riches et puissants » avant de devenir l’homme de main et agent de protection rapproché de l’Ambassadeur d’Arabie saoudite à Londres Amin Fahed. Il n’y a cependant aucune trace d’un diplomate saoudien de ce nom et, à l’époque, l’ambassadeur saoudien à Londres était Sheikh Nasser Almanqour.

Sa date de naissance, un élément clé
Mais l’histoire de Tony Anthony a vraiment volé en éclats lorsque les enquêteurs ont découvert sa véritable identité : il est né Andonis Andreou Athanasiou le 30 juillet 1971 dans le University College Hospital à Londres. Si Tony Anthony a maintenant confirmé qu’il s’agit là de sa véritable identité, il n’a pu encore expliquer comment il aurait mené des équipes de sécurité de cinq hommes, s’engager dans des courses-poursuites armées style James Bond dans les rues de Riyad... alors qu’il ne pouvait avoir qu’entre 13 ou 14 ans et 16 ou 17 ans maximum selon les différentes éditions du livre.
Les enquêteurs ont de surcroît découvert que Tony Anthony n’a pu être emmené en Chine par son grand-père « maître de Kung Fu » à l’âge de 4 ans, ne serait-ce que parce que celui-ci est décédé 7 ans avant sa naissance!
Plus grave : Tony Anthony explique à la fin de son livre que, quelques années après son retour au Royaume Uni, il a été condamné à 15 mois de prison suite à un accident avec délit de fuite, dans lequel une femme motocycliste a perdu la vie. Dans le livre, il dit avoir cru heurter un « petit chevreuil ou un renard » qui serait « parti en boitant dans la broussaille » ; il se serait arrêté et n’aurait rien vu sur la route. Mais les enquêtes policières, judiciaires et le procès ont révélé que la femme décédée a été retrouvée en plein milieu de la route par un automobiliste qui a vu la voiture d’Anthony prendre la fuite.

Réaction de Tony Anthony
Dans une déclaration publique moins d’une semaine après les conclusions de l’enquête, Tony Anthony se défend de l’accusation de fausses déclarations et persiste à défendre son livre comme « l’histoire de sa vie passée », même s’il reconnaît que certains détails ne s’avèrent pas corrects historiquement. Il souligne notamment l’impact que son livre a eu avec l’aide de Dieu sur la vie de beaucoup.
« Je n’ai pas l’impression qu’il prend la mesure de ce qu’il a provoqué, commente Jean-Pierre Bezin, soit un faux témoignage sur l’action du Seigneur dans sa vie. » Et le directeur de la Société biblique de Genève de parler d’une « maladie évangélique typique » qui consiste à dire combien on était mauvais avant de se convertir. « Entre chrétiens on se fait confiance et c'est une bonne chose, estime pour sa part David Buick. Mais plus on met quelqu'un sur le devant de la scène, plus nous avons une responsabilité de vérifier que ses propos sont authentiques et sa vie intègre. La confiance n'exclut pas le contrôle, tout au contraire. C'est d'autant plus vrai lorsqu'il y a des enjeux importants, comme dans le cas d'un témoignage destiné à une grande diffusion. »
Véritable phénomène de librairie, L’œil du tigre a été vendu à 1,5 millions d’exemplaires dans 25 pays.
Gabrielle Desarzens

Sources : le travail de Gavin Drake et la réaction de Tony Anthony.

6 réactions

  • Petter lundi, 22 juillet 2013 09:48

    Merci à ceux qui ont mis le temps pour confondre ce qui sonnait comme une évidence. Maintenant, je suis heureux que la lumière soit faite... et triste pour beaucoup d'amis qui ont cru ou voulu croire à cette histoire.

  • scharf rachel mardi, 23 juillet 2013 08:18

    vous n'avez pas eu la sagesse de vérifier ce témoignage avant de le publier,pourtant dans la logique les preuves auraient dû être dans le dossier,être champion du monde c'est pas rien,tuer des gens c'est pas rien,quelle inconscience d'avoir publier un tissu de mensonge,actuellement le monde évangélique a soif de sensations,avant j'étais,aprés je suis,le tours est joué,grâce à vous ,vous avez contribué à l'orgueil de cet homme, moi-même j'ai distribué ces livres,en vous faisant confiance, la parole de DIEU est plus importante que la poudre aux yeux, l'herbe sèche,la fleur tombe,mais la parole de DIEU demeure éternellement quelle tristesse

  • Marcus mardi, 23 juillet 2013 22:34

    Navrant en effet que le processus de vérification n'ait pas été fait avant, dès l'édition anglaise. Je ne sais pas quelles peuvent avoir été les motivations de l'auteur pour enjoliver (ou empirer !) son récit, c'est en effet indigne d'un croyant. J'espère qu'il va prendre conscience de la gravité de sa faute. Mais attention de ne pas tirer à boulets rouges sur les éditeurs qui se sont fait tromper, et accentuer ainsi les dégâts…

  • Pascal Vidoudez mercredi, 24 juillet 2013 23:36

    L'information est évidemment essentielle, mais je questionne.

    Maintenant
    1) Que dit-on à ceux qui ont rencontré D.ieu au travers de ce témoignage ?
    2) Que fait-on avec les jeunes qui ont écouté Tony Anthony en Suisse Romande lors d'une conférence "privée" ?

    Ces deux questions en amènent aux deux suivantes :
    3) A-t-on parallèlement élaboré un plan d'action d'accompagnement pour un monde qui a été déçu ?
    4) Et quelle mesure prend-on pour le futur ?

    Par contre, je me dois de relever que je n'ai pas été convaincu des arguments avancés permettant de comprendre pourquoi il a été un moment question de ne plus croire à ce témoignage.
    L'impression que certains pourraient se faire est la suivante : avec le recul les faits restaient trop inouïs pour qu'ils sonnent vrais.

    J'espère simplement que des détracteurs malveillants ne profitent pas de cette sombre affaire pour alimenter une rhétorique sur la véracité des faits inouïs que nous témoignent les Ecrits bibliques…

    Pascal Vidoudez

  • Séverin Bamogo, Yverdon dimanche, 28 juillet 2013 20:47

    Bonjour,
    C'est évidement une triste situation cette affaire.
    Je remercie Pascal Vidoudez pour ses questions qui cognent fort en mon coeur de petit berger responsable pastoral.

    En un autre temps j'entend le Pasteur Maurice Ray que j'ai eu comme enseignant à l'école biblique:
    Où sont les bergers?
    Selon sa recommandation aux apprentis pasteurs que nous étions, nous sommes invités à nous soigner par la relecture de Ezéchiel 34 avec contrition . (C'est salutaire à relire pour tous les pasteurs et anciens chaque année au moins)
    Je ne veux pas en rajouter une couche mais je constate en 30 ans que je fréquente les communautés et chrétiens de Suisse Romande qu'il y a toujours comme en mode un prédicateur fétiche (ou l'expérience d'une communauté x ou y) dont on vous sert à toutes les sauces les expériences et enseignements souvent particuliers.
    Tout est sanctifié par la Parole et la prière et non par le nom , le statut ou l'expérience de x ou y qui attirerait des foules!

    C'est rien et sans prétention mais si quelqu'un suite à cette affaire avait besoin d' être écouté il y a encore des personnes qui s'occupent de la centième brebis en Suisse . Cela s'appelle des soins pastoraux ou de l'accompagnement spirituel.

    L'on peut s'adresser au Resam aussi du réseau évangélique.
    Que Dieu nous vienne en aide pour tout cela.
    Séverin

  • Fabien jeudi, 01 août 2013 08:56

    Après discussion avec quelques amis, nous nous demandons si nous ne risquons pas de vivre une "chasse au sorcière"; est-ce que tous les témoignages plus ou moins hors norme vont devenir suspects?

    Autre question: faut-il vraiment valoriser et mettre sur le devant de la scène les témoignages de parcours si "extraordinaires"? De manière générale, dans nos milieux évangéliques, ne donnons-nous pas une place trop importante au témoignage personnel? n'est-ce pas cela qui mène certaines personnes à mentir un peu sur leur vie passée, voir à tout inventer?

    Dans la bible, on ne voit que très rarement quelqu'un raconter son témoignage de conversion pour l'annonce de l'évangile. Même l'exemple de Paul dans Actes 22 n'entre pas vraiment dans ce contexte: il parle de sa conversion pour se défendre des accusations des juifs.

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

eglisesfree.ch

  • Commission Afrique et Moyen-Orient

    Lun 16 novembre 2020

    En lien avec les Œuvres et Eglises concernées et avec les autres commissions géographiques (Asie et Europe), la commission Afrique-Moyen Orient (CAMO) a pour objectif d'accompagner (écouter, conseiller, soutenir, encourager, visiter...) les envoyés avant, pendant et après leur engagement en Afrique et au Moyen-Orient.

  • Gouvernance partagée à la FREE: 4 postes sont mis au concours

    Jeu 16 décembre 2021

    Après bientôt une année de discussion et de réflexion, la Rencontre Générale de la FREE a donné son feu vert pour la première étape concrète du changement de gouvernance de la FREE: la restructuration du poste de Secrétaire général, créé en 2007 lors de la fusion de la FEEL et des AESR, en plusieurs postes de Responsables de secteurs - de cercles comme on le dira dorénavant. Si certains d'entre eux restent bénévoles (comme l'Administration ou la Mission), 3 d'entre eux vont devenir salariés, entre 25 et 40%.

  • Rencontre générale de la FREE : vers une transformation radicale du poste de Secrétaire général

    Lun 29 novembre 2021

    La Rencontre générale de la FREE, qui s’est tenue le 27 novembre 2021 à Lonay, a décidé de transformer le poste de Secrétaire général en une équipe de « coordinateurs ». Cette évolution, ainsi que l’introduction progressive de la gouvernance partagée, devrait rendre la gestion de la FREE plus souple et plus accessible aux jeunes générations.

  • Dessinez avec nous l'avenir de la Communication FREE !

    Jeu 07 octobre 2021

    La Commission communication est au nombre des secteurs de la FREE qui évoluent vers la gouvernance partagée. Dans ce cadre, elle souhaite mieux connaître vos attentes en matière d’offre de médias. Voulez-vous dessiner avec nous le contour de la communication de la FREE en 2022 ? Pour cela, nous vous invitons à remplir un sondage à l'adresse suivante : https://fr.surveymonkey.com/r/FreeCom2022

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !