Exercice réussi pour le premier Parlement des inaudibles à Genève

mardi 17 octobre 2017

Un Parlement des « inaudibles » s’est tenu samedi 14 octobre à Genève. Une première organisée dans le cadre de la Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté, dont on fête les 30 ans aujourd’hui !

Les inaudibles sont celles et ceux qui vivent dans la précarité, qui sont en augmentation dans nos villes et qui n’ont pas de parole, de voix dans la cité. La moitié des 60 membres de ce parlement particulier qui s’est tenu pour la première fois samedi 14 octobre est donc en situation de précarité. L’un d’eux, un jeune Suisse de 30 ans, a par exemple plaidé en faveur d’un accès pour tous à la formation professionnelle.

Ce parlement a adopté une douzaine de propositions, qui ont trait à la discrimination, au travail et au logement. Car dans la seule ville de Genève, 1'000 à 1'500 personnes cherchent actuellement où dormir, voire dorment dans la rue. La précarisation augmente et l’offre ne répond plus à la demande. Même les services sociaux l’admettent, indique Inès Calstas, qui exerce un ministère pastoral de rue au sein de l’Eglise catholique et qui a participé à l’organisation de ce parlement.

Plusieurs personnalités politiques présentes

Le phénomène touche toutes les grandes villes de Suisse et la tendance est mondiale. Genève est cependant depuis peu confrontée à la grande précarité, soit à la misère. Plusieurs personnalités politiques genevoises ont pu l’entendre. Comme elles ont pu entendre aussi que la précarité est une grande violence.

Fort de ce premier exercice, le Parlement des inaudibles va réitérer l’expérience l’année prochaine et d’ici là, continuer le dialogue avec les autorités.

Journée internationale

La tenue de ce Parlement a été l’un des évènements organisés dans le cadre de la Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté célébrée aujourd’hui 17 octobre, pour « rompre le silence » et « donner une visibilité aux démunis ». Au Palais des Nations, une comédie musicale est interprétée par des personnes précarisées ; Antonio Guterres, secrétaire général des Nations Unies, doit prendre la parole. Cette journée mondiale qui fête ses 30 ans avait été inaugurée par le prêtre français Joseph Wresinski. En 1987, celui-ci avait pris la parole devant la Commission des droits de l’homme, pour demander que soit reconnue l'extrême pauvreté comme une violation des droits de l'Homme.

Gabrielle Desarzens

 

Une chronique à entendre sous RTS La première.

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

eglisesfree.ch

  • Commission Afrique et Moyen-Orient

    Lun 16 novembre 2020

    En lien avec les Œuvres et Eglises concernées et avec les autres commissions géographiques (Asie et Europe), la commission Afrique-Moyen Orient (CAMO) a pour objectif d'accompagner (écouter, conseiller, soutenir, encourager, visiter...) les envoyés avant, pendant et après leur engagement en Afrique et au Moyen-Orient.

  • Gouvernance partagée à la FREE: 4 postes sont mis au concours

    Jeu 16 décembre 2021

    Après bientôt une année de discussion et de réflexion, la Rencontre Générale de la FREE a donné son feu vert pour la première étape concrète du changement de gouvernance de la FREE: la restructuration du poste de Secrétaire général, créé en 2007 lors de la fusion de la FEEL et des AESR, en plusieurs postes de Responsables de secteurs - de cercles comme on le dira dorénavant. Si certains d'entre eux restent bénévoles (comme l'Administration ou la Mission), 3 d'entre eux vont devenir salariés, entre 25 et 40%.

  • Rencontre générale de la FREE : vers une transformation radicale du poste de Secrétaire général

    Lun 29 novembre 2021

    La Rencontre générale de la FREE, qui s’est tenue le 27 novembre 2021 à Lonay, a décidé de transformer le poste de Secrétaire général en une équipe de « coordinateurs ». Cette évolution, ainsi que l’introduction progressive de la gouvernance partagée, devrait rendre la gestion de la FREE plus souple et plus accessible aux jeunes générations.

  • Dessinez avec nous l'avenir de la Communication FREE !

    Jeu 07 octobre 2021

    La Commission communication est au nombre des secteurs de la FREE qui évoluent vers la gouvernance partagée. Dans ce cadre, elle souhaite mieux connaître vos attentes en matière d’offre de médias. Voulez-vous dessiner avec nous le contour de la communication de la FREE en 2022 ? Pour cela, nous vous invitons à remplir un sondage à l'adresse suivante : https://fr.surveymonkey.com/r/FreeCom2022

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !