48 Eglises évangéliques romandes fusionnent et s’appelleront dorénavant FREE

lundi 27 novembre 2006

Elle s’appellera FREE pour Fédération romande d’Eglises évangéliques. C’est le nom que s’est donné le 25 novembre à Echallens, la nouvelle entité évangélique, née de la fusion de la FEEL et de l’Union des AESR. Avec 48 communautés membres et environ 5'000 membres, la FREE constitue la plus grande union d’Eglises évangéliques de Suisse romande.

Le samedi 25 novembre à Echallens (VD), deux unions d’Eglises évangéliques de Suisse romande ont décidé d’unir leur destinée. La Fédération des Eglises évangéliques libres (FEEL), plutôt implantée dans le canton de Neuchâtel, et l’Union des Assemblées et Eglises évangéliques en Suisse romande (AESR), aux couleurs plutôt vaudoise et bernoise, s’appelleront désormais FREE pour Fédération romande d’Eglises évangéliques. Cette nouvelle entité ecclésiastique regroupe 48 Eglises locales et quelque 5'000 membres. Il s’agit de la plus grande fédération évangélique de Suisse romande.

Une fusion, fruit d’une dizaine d’années de réflexion
Réunis séparément le matin dans les locaux de l’Eglise évangélique d’Echallens, les délégués de la FEEL et des AESR se sont prononcés favorablement par rapport à la fusion des deux entités ecclésiales. L’Union des AESR s’est prononcée à l’unanimité. Du côté de la FEEL, 12 Eglises ont donné leur accord à la fusion. Une communauté n’est pas entrée dans le projet.
Ensemble dans la même salle durant l’après-midi, les quelque 200 délégués et représentants de ces 48 Eglises évangéliques de Suisse romande ont élu démocratiquement leurs responsables. René Monot de l’Eglise évangélique de Villard à Lausanne a été élu à la présidence de la FREE et Daniel Berger de l’Eglise évangélique libre de la Rochette à Neuchâtel à la vice-présidence. Le secrétaire général de l’Union des AESR, Jean-Charles Moret, a été reconduit dans ses fonctions au service de la nouvelle fédération.
Cette fusion est le fruit d’une dizaine d’années de réflexion. Elle entrera effectivement en vigueur le 1er janvier prochain. La FREE aura pour mission de représenter les Eglises membres auprès des différents partenaires sociaux, politiques et religieux. Elle aura aussi pour mission d’appuyer le travail social et spirituel d’associations comme l’aumônerie « J’étais en prison » à Neuchâtel, l’association humanitaire l’Escale à St-Prex, l’EMS Praz-Soleil à Château-d’Oex et à Blonay, le mouvement scout des Flambeaux de l’Evangile...

Des origines communes dans le Réveil de Genève
Du point de vue historique, les AESR et la FEEL sont issues du même réveil religieux qui marqua le protestantisme romand au début du XIXe siècle. A Genève, entre 1810 et 1820, un groupe d’étudiants en théologie renoua avec une perception du Christ comme Fils de Dieu et avec une vie spirituelle intense. Cette découverte les conduisit à dynamiser un protestantisme romand marqué par le rationalisme de l’époque. Ce mouvement fut mal accueilli par les professeurs de théologie et par les autorités ecclésiales en place. Des réactions hostiles qui allèrent jusqu’au bannissement de certains leaders, entraînèrent la création d’Eglises indépendantes de l’Etat à Genève, puis dans tous les cantons romands de tradition protestante.

De nombreuses Eglises membres de la nouvelle entité sont partenaires du Réseau évangélique, une instance qui rassemble quelque 200 Eglises et organisations chrétiennes de Suisse romande et qui représente environ 40'000 personnes. (c)

Pour davantage d’infos sur la démarche de fusion FEEL-AESR : http://www.aesr.ch/fusion/index.php?type=fusion+FEEL+-+AESR.

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • « J’ai été un bébé volé du Sri Lanka »

    Ven 03 novembre 2023

    Il y a quelques années, un trafic d’enfants proposés à l’adoption à des couples suisses secouait l’actualité. Sélina Imhoff, 38 ans, pasteure dans l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin, en a été victime. Elle témoigne avoir appris à accepter et à avancer, avec ses fissures, par la foi. Et se sentir proche du Christ né, comme elle, dans des conditions indignes. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Des choix porteurs de vie

    Ven 22 septembre 2023

    Abandonner la voiture et emménager dans une coopérative d’habitation ?... Deux couples de l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin ont fait ces choix qu’ils estiment porteurs de vie. « Le rythme plus lent du vélo a vraiment du sens pour moi », témoigne Thiéry Terraz, qui travaille pour l’antenne genevoise de Jeunesse en mission. « Je trouve dans le partage avec mes voisins ce que je veux vivre dans ma foi », lui fait écho Lorraine Félix, enseignante. Rencontres croisées. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Vivian, une flamme d’espoir à Arusha

    Jeu 15 juin 2023

    Vivian symbolise l’espoir pour tous ceux que la vie malmène. Aujourd’hui, cette trentenaire tanzanienne collabore comme assistante de direction au siège de Compassion à Arusha, en Tanzanie. Mais son parcours de vie avait bien mal débuté… Nous avons rencontré Vivian au bureau suisse de l’ONG à Yverdon, lors de sa visite en mars dernier. Témoignage.

  • Une expérience tchadienne « qui ouvre les yeux »

    Ven 20 janvier 2023

    Elle a 19 ans, étudie la psychologie à l’Université de Lausanne, et vient de faire un mois de bénévolat auprès de jeunes de la rue à N’Djaména. Tamara Furter, de l’Eglise évangélique La Chapelle (FREE) au Brassus, a découvert que l’on peut être fort et joyeux dans la précarité.

eglisesfree.ch

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !