Plus de 3000 jeunes participent à la RJ de Bulle

lundi 04 mai 2015

La Rencontre de jeunesse a fait le plein cette fin de semaine à Bulle. Enthousiasme, propos encourageants et valorisation du potentiel de chacun ont offert un coup de « boost » aux quelque 3300 jeunes qui avaient fait le déplacement.

Dimanche autour de 15h30, la Rencontre de jeunesse (RJ) à Bulle s’est terminée par une chenille géante. Des ados et de jeunes adultes ont parcouru les allées de l’Espace Gruyère les uns derrière les autres, dans une ambiance de fête et d’enthousiasme. Le tout sur le tube du week-end : « Je danse pour toi, Jésus », interprété par Heroic Nation, un groupe de louange de Pau (F). Du vendredi 1er au dimanche 3 mai, 3300 personnes ont acquitté la finance d’entrée pour entendre une ou des prédications, participer à un ou des temps de prière et de louange, et visiter une exposition proposant des animations en lien avec la mission, avec des œuvres chrétiennes ou des jeux.

Le thème de cette RJ était Heaven on Earth (Le ciel sur la terre). Il a été lancé le vendredi soir par une méditation de la séquence du Notre Père qui dit : « Que ton règne vienne sur la terre comme au ciel » (Matthieu 6.10). Un groupe a interprété une chorégraphie diffusée sur deux écrans géants avec, en arrière-plan, un flot d’images projetées sur un écran principal. Le ton était donné : festif, exubérant et constamment motivant pour un public composé majoritairement de jeunes entre 16 et 25 ans.

Du biblique popularisé pour des jeunes

L’apport biblique a été amené par Markus Wenz, pasteur jeunesse au Gospel Forum de Stuttgart (DE) et initiateur des "Holy Spirit Night", des rassemblements qui regroupent en Allemagne à chaque fois plusieurs milliers de jeunes. A trois reprises durant le week-end, il a prêché. Tout d’abord sur l’importance d’en appeler à Jésus dans la tempête, puis sur l’importance d’être revêtu du Saint-Esprit dans son quotidien. A partir de l’histoire du roi David, il a ainsi lancé aux jeunes que Dieu aimait les « petits », pour les appeler à faire quelque chose d’extraordinaire dans leur famille, dans leur école, dans leur ville… Il a terminé sa série de prédications en soulignant que « Les rêveurs ne dorment pas ». A partir des rêveurs de la Bible, il a montré qu’il y avait différentes sortes de rêves, et notamment des rêves divins dans lesquels Dieu invitait à entrer.

L’expérimentation de l’Esprit à l’agenda

Le pasteur Paul Goulet d’une mégachurch de Las Vegas était aussi du week-end. Ce Québécois d’origine, dans la soixantaine, a surtout témoigné de son vécu avec Dieu. Très marqué par les propos dévalorisants de son père à son égard et par son désir de mettre fin à ses jours à l’âge de 20 ans, « Pasteur Paul » a témoigné de sa rencontre avec le Christ et de son engagement dans la relation d’aide chrétienne. A l’âge de 30 ans, il dirigeait un cabinet de relation d’aide qui marchait bien et Dieu l’a appelé à devenir pasteur d’une petite Eglise de Las Vegas. Depuis, l’Eglise internationale de cette ville a beaucoup grandi. Paul Goulet et son épouse Denise sont devenus des personnalités du monde charismatique américain. Ce couple rayonne aussi dans le monde francophone, notamment au travers de séminaires organisés régulièrement en français à Las Vegas pour « propager le réveil en francophonie ».

Yves Matthey, le président de l’Association de la RJ et membre de l’Eglise évangélique d’Oron (FREE), s’est dit très satisfait de cette nouvelle édition. Avec le comité de cette association, il cherche à travailler autour de trois axes : ranimer la flamme pour l’Evangile chez les jeunes, permettre à deux sensibilités charismatiques de travailler ensemble – ceux qui ont particulièrement à cœur l’évangélisation et ceux qui recherchent et promeuvent les « signes de puissance » –, et permettre aux jeunes de différents milieux de faire connaissance et de réseauter. Yves Matthey se réjouit d’ores et déjà de la prochaine édition de la RJ qui aura lieu du 22 au 24 avril 2016 avec pour thème : « Un pour tous. Tous pour un ».

Serge Carrel

Le site de la RJ.

Un dossier sera consacré à la RJ dans le journal Vivre de juin.

  • Encadré 1:

    Les lauréats du concours de la Commission jeunesse de la FREE

    A l’occasion de la RJ, la Commisison jeunesse (CJ) de la FREE a organisé un concours avec des prix intéressants ! Voici les lauréats et le slogan qu’ils ont trouvé pour la CJ.

    1. Young & FREE : Silvano Nobs -> Apple Watch
    2. Quand la passion mène à l'action ! : Patrick Hierl -> iPad air
    3. A la CJ rencontre J.-C. : Laetitia Reghif -> iPad mini
    4. Former, Défier, Envoyer ! : Jessica Hierl -> Bon CJ d'une valeur de 100.-
    5. Intègre une église, découvre d'autres horizons, développe ta passion : Loïc Froidevaux -> Bon CJ d'une valeur de 100.-
    6. Friend, Faith, Fun : Lucie Jacquot -> Bon CJ d'une valeur de 100.-
    7. Fais de tes rêves un projet : Ophélie Gerber -> Bon CJ d'une valeur de 100.-
    8. La CJ à tester dès aujourd'hui !! : Xavier Vallotton -> Bon CJ d'une valeur de 100.-
    9. La CJ, un outils pour impacter des vies ! : Mélanie Roulin -> Bon CJ d'une valeur de 100.-
    10. Amitié, Découverte et Passion : Jessica Tschanz -> Bon CJ d'une valeur de 100.-
  • Encadré 2:

    RJ 2015 – quand des œuvres missionnaires s’unissent pour mieux communiquer et avoir plus d’impact.

    On a l’habitude de voir les organisations missionnaires se profiler pour mieux se « vendre » et tenter de se démarquer sur le « marché » de la mission. Recruter et récolter semble être souvent leur devise !

    Dans le cadre de la RJ 2015, c’est une toute autre image que 12 organisations représentées en Suisse romande ont voulu montrer. Elles ont pris l’initiative de se présenter ensemble et sous une forme inédite. Un maxi-stand, avec le slogan Go4-it, proposait un boarding pass qui permettait aux voyageurs de choisir une destination vers l’Europe, l’Asie, l’Amérique du Sud ou l’Afrique. Un de ces quatre continents les accueillait sous une tonnelle aménagée selon des spécificités propres à l’un de ces continents. Divers scénarios et jeux de rôles attendaient ceux qui avaient décidé de s’embarquer dans cette aventure. Après avoir passé dans l’un de ces postes, les participants étaient invités à participer à un debriefing dans lequel ils avaient l’opportunité d’approfondir leur réflexion avec un membre d’une des missions présentes.

    Le but était de mettre en avant les divers aspects culturels et les différents besoins des populations non-atteintes. Ces postes mettaient le jeune dans un contexte proche d’une réalité qu’il ne connaissait pas et le poussait à réfléchir sur le sens et l’objectif de la mission. L’organisation missionnaire elle-même était volontairement mise en retrait.

    Le bilan tiré de cette expérience a été plus qu’encourageant. En effet les jeunes ont manifesté de l’intérêt pour ce parcours. Ils en sont ressortis surpris, bousculés, enthousiastes et motivés pour en savoir plus. Ils ont pu prendre conscience que la mission de Dieu est autant ici que là-bas, avec un même but, rejoindre et restaurer les personnes touchées. Pour les représentants des missions engagés dans cette approche inédite, ce fut l’occasion de manifester leur unité et leur volonté de travailler ensemble. Préparer cet événement exigea beaucoup d’organisation et de disponibilité mais chacun en est ressorti reconnaissant d’avoir pu démontrer que la mission n’est pas un marché constitué de concurrents mais au contraire où tous ont leur place selon les destinations, les besoins et les compétences particulières.

    Il ne serait pas étonnant que cette opération se renouvelle en 2016…

    Roland pour le groupe maxi-stand

    RJ143807-X3

  • Encadré 3:

    Pour Florian Desy, il est important d’accompagner les jeunes à la RJ

    Florian Desy est pasteur stagiaire dans l’Eglise évangélique libre de Reconvilier (FREE). Il est venu à la Rencontre jeunesse (RJ) de Bulle avec une douzaine de jeunes de Reconvilier et de Tramelan. Parmi ces jeunes, deux ne viennent pas du milieu chrétien. Formé à l’Institut biblique d’Orvins (IBETO), cet animateur socioculturel de profession est animateur jeunesse dans l’Eglise de Reconvilier depuis plusieurs années. Il explique la raison de sa présence à la RJ.

    Comment avez-vous vécu l’édition 2015 de la RJ ?

    J’ai apprécié les orateurs. J’ai trouvé que les messages étaient pertinents pour les jeunes. Du point de vue musical, j’ai beaucoup apprécié le groupe Sphère pour leur manière de nous emmener dans la présence de Dieu…

    Certains déplorent le peu d’ancrage biblique de cette manifestation. Qu’en pensez-vous ?

    C’est vrai que ce n’est pas là qu’il y a les enseignements bibliques les plus extraordinaires et dans un sens on peut le déplorer ! D’un autre côté, les jeunes sont encouragés à vivre quelque chose avec Dieu. Pour moi, c’est complémentaire avec ce que l’on peut vivre toute l’année au groupe de jeunes ou à l’Eglise.

    Pourquoi est-ce important d’accompagner un groupe d’ados et de jeunes à la RJ ?

    Ma présence est importante pour suivre le vécu des jeunes et leur permettre de comprendre ce qui se vit ici. Il y a des paroles de connaissance ou des paroles de guérison qui sont dites et cela doit être accompagné.

    Il y a aussi des fruits dans la vie de jeunes. Deux jeunes de notre groupe se sont convertis ici. D’autres jeunes s’engagent résolument dans la vie chrétienne suite à la RJ, donc c’est important de vivre cela avec eux pour bien les accompagner.

    Quel type d’accompagnement proposez-vous ?

    L’avantage, c’est que nous n’habitons pas tout près. J’utilise le trajet de retour pour parler avec eux de leur vécu. Je leur demande ce qui les a touchés, ce qui a constitué un moment fort pour eux. Il y a deux jeunes avec lesquels j’ai partagé différentes choses durant le week-end et je vais les revoir plus personnellement.

    Pourquoi la RJ est-elle un événement important pour nos Eglises ?

    Il y a un accent fort sur ce que l’on peut vivre avec Dieu. Dans nos Eglises, on met souvent l’accent sur ce que l’on dit et sur ce que l’on fait, et on laisse nos émotions de côté. Là, il y a un point fort par rapport à la dimension émotionnelle de la foi. Il est donc important d’avoir un équilibre dans ce domaine. La vie de l’Esprit amène un équilibre que les jeunes apprécient.

    La participation de jeunes à un tel événement ne contraint-elle pas nos communautés à être culturellement beaucoup plus créatives ?

    Les jeunes nous le renvoient parfois. Certains m’ont dit : « Le culte devrait être comme ça ! » Cela me pousse à deux réflexions. Peut-être que nous devrions retravailler nos cultes dominicaux pour quitter une certaine suffisance et les rendre un peu plus passionnant ! C’est un défi que je me lance à moi d’abord ! D’autre part, ce qu’on peut vivre à la RJ avec le nombre de jeunes présents, il faut le vivre là, et ce que l’on peut vivre en plus petits groupes, il faut profiter de le vivre en plus petits groupes…

    Les orateurs ont souligné le potentiel extraordinaire des jeunes en gommant parfois les difficultés de la vie chrétienne. Comment réagissez-vous à cela ?

    J’ai beaucoup apprécié le premier message du vendredi qui était loin de ce discours « marketing » très positif et qui soulignait que, dans la vie chrétienne, il y a des combats. Cela m’a fait plaisir de l’entendre parce que c’est un discours que l’on n’entend pas beaucoup ici. Dire : « Tout est possible avec Dieu… Il veut tout faire avec toi ! », c’est bien ! Cela encourage les jeunes à oser croire à des projets ambitieux avec le Seigneur, mais il importe de garder les pieds sur terre. La vie avec Dieu n’est pas faite que de superlatifs et de merveilleux !

    Propos recueillis par Serge Carrel

Serge Carrel

Serge Carrel est au bénéfice d’une formation double: théologique et journalistique. Après dix ans de pastorat en France et en Suisse romande, il a travaillé huit ans comme journaliste aux émissions religieuses de la RTS. Aujourd’hui formateur d’adultes et journaliste en lien avec la Fédération romande d’Eglises évangéliques (FREE), il essaie de tirer le meilleur parti de ce double ancrage. Que ce soit dans le cadre du FREE COLLEGE, de lafree.ch, de Vivre ou de la fenêtre chrétienne de MaxTV.

Formation reçue

Master en théologie (UNIL, 1986)
Centre romand de formation des journalistes (RP, 1996)

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

27 mai

  • «100 témoins» avec Charles-André Geiser (Ciel! Mon info)
  • «La guérison intérieure» avec Jacques Poujol (Vitamine B)

3 juin

  • «Définitivement acquitté!» avec Norbert Valley (Ciel! Mon info)
  • «Guérir de son passé» avec Jacques Poujol (Vitamine B)

myfreelife.ch

  • « Dieu m’a conduite. »

    Mar 19 mai 2020

    « Travailler dans une œuvre chrétienne n’est pas toujours facile. Il faut savoir pourquoi on est là ! » Rire en cascade et lunettes bien ajustées, Françoise Huguelet tire fin juin sa révérence à la FREE, qu’elle aura servie pendant 13 ans. Rencontre.

  • «Chronique de la salle de bain #9» : «Il était une fois un homme sage et son disciple...» (Marie Ray)

    Lun 11 mai 2020

    Dans un pays lointain d'ici, il y avait un homme parcourant le pays pour partager la Bonne Nouvelle de Jésus, souvent avec son disciple... Un jour, tout bascule et ils se font arrêter et jeter en prison... Quelle sera leur attitude dans cette épreuve? C'est la découverte que nous propose Marie Ray à l’occasion de sa neuvième « Chronique de la salle de bain ». Un clip à découvrir.

  • Sion : le culte "drive-in" passe à la trappe

    Jeu 30 avril 2020

    Après une première très concluante dimanche 26 avril, le culte en mode drive-in à Sion ne peut se répéter : le pasteur Matthias Radloff a reçu mercredi 29 avril une interdiction de la part des autorités cantonales. Il fulmine.

  • Comment le coronavirus profite aux djihadistes de Boko Haram en Afrique

    Mer 15 avril 2020

    Il y a six ans, les lycéennes de Chibok au Nigeria étaient enlevées par Boko Haram. Alors que certaines sont toujours détenues, l'ONG Open Doors England souligne mardi 14 avril que le confinement lié au coronavirus profite au groupe djihadiste. Et invite les chrétiens à prier pour ces jeunes victimes. 

eglisesfree.ch

  • Coronavirus : les mesures à prendre proposées par la FREE et l'OFSP

    Ven 06 mars 2020

    Comme plusieurs unions ou fédérations d’Eglises, la FREE a proposé à ses Eglises membres de prendre les mesures suivantes en lien avec la propagation du coronavirus ou covid-19. Voici ce qui a été indiqué aux responsables des Eglises membres.

  • Partenariat avec la Ligue pour la lecture de la Bible

    Ven 12 avril 2019

    Le 6 avril 2019, lors de la Rencontre générale de la FREE, Philippe Thueler, Secrétaire général de la Fédération, a annoncé officiellement le partenariat entre la Ligue et la FREE pour la formation et le coaching des églises pour ce ministère.

  • Qui contacter en cas de soupçon d'abus sexuels sur les mineurs?

    Dim 03 mars 2019

    En complément à la nouvelle charte des moniteurs de l'enfance de la FREE, voici la liste des services et associations à contacter, selon les cantons, en cas de soupçon d'abus sur un mineur.

  • Lieux de culte : plutôt adaptés que neutres

    Mer 18 décembre 2019

    « Pour être missionnels, doit-on désacraliser nos lieux de culte ? » Tel était le thème de réflexion de l’après-midi, lors de la Rencontre générale de la FREE, le 23 novembre 2019 à Nyon. Cette réflexion a été introduite, le matin, par une méditation de Myriam Matthey, pasteure dans l’Eglise évangélique « La Fraternelle », à Nyon. Ensuite, durant l’après-midi, une table ronde a rassemblé Marc Gallay, pasteur dans l’Eglise évangélique de Lonay, François Kunz, architecte à Genève et Jacques André, pasteur dans l’Eglise évangélique de Cologny. Il ne sera, semble-t-il, pas nécessaire de « désacraliser » nos lieux de cultes et de les transformer en salles polyvalentes pour les rendre missionnels. Par contre, ils auront souvent besoin d’être adaptés.

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !