1500 chrétiens se bronzent au Kingdom Festival

mardi 07 juillet 2015

Le Kingdom Festival se déroule cette semaine à Fiesch, dans le Valais. Quelque 1500 adultes, jeunes et enfants y participent. Echos d'une rencontre entre ressourcement spirituel, repos, rencontres conviviales et loisirs.

Le Kingdom Festival, c'est parti ! Du 5 au 11 juillet, près de 1500 chrétiens de Suisse romande – dont 500 jeunes et enfants – sont rassemblés à Fiesch, en Valais, sous un beau soleil. Certains logent au camping du village, d'autres à l'hôtel, d'autres encore dans des locations aux alentours.

Divers orateurs de diverses provenances

La grande halle de tennis de Fiesch a été transformée en chapelle. Des rencontres s'y déroulent chaque matin et chaque soir. Lundi matin, le pasteur étasunien pentecôtisant Bob Hazlett a encouragé l'assistance à être connectée à Dieu. « Dieu vous a choisis pour être saints, a-t-il proclamé. En Jésus-Christ, vous devenez ce que vous êtes. Ne laissez pas vos problèmes d'aujourd'hui vous définir, mais laissez plutôt le Christ mort et ressuscité vous définir. » On le voit, la « culture de l'honneur » est sous-jacente.

Trois autres orateurs sont attendus durant la semaine : Peter Wenz, pasteur au Gospel Forum de Stuttgart, Kris Vallotton, qui exerce un ministère prophétique dans l’Eglise Bethel de Redding en Californie, et Gilles Geiser, pasteur dans l’Eglise évangélique de Châble-Croix (FREE) à Aigle. Le fil rouge des interventions tient en cinq mots : connectés, honorés, inspirés, équipes, envoyés.

Un programme pour les quelque 500 enfants

Quelque 500 jeunes, enfants et bébés sont pris en charge chaque matin grâce à la collaboration de la Ligue pour la lecture de la Bible, du Grain de blé, des Fabricants de joie, des Flambeaux de l'Evangile et de la Commission enfance de la FREE. Le quartier général se situe dans le collège de Fiesch et le programme spirituel est semblable à celui destiné aux adultes.

Durant les après-midi, toutes sortes de possibilités s'offrent aux participants. Certaines Eglises se retrouvent pour un temps de partage, de prière ou de promenade. Des ateliers sont proposés, comme par exemple : « Témoigner pour les nuls », « De mon quotidien vers ma destinée », « Quel est notre rôle en tant que citoyens », « Danse orientale louange », « Rencontrer mon voisin musulman », « Soins des mains ».

Un « village » a été aménagé à deux pas de la grande halle de tennis. Il propose plusieurs stands d'organisations et de partis politiques évangéliques, des librairies, un coin théâtre, un baby-foot géant, sans oublier des lieux pour manger et se désaltérer. Un peu plus loin, sous des arbres, des fauteuils de jardin et des jeux sont disponibles.

Tout est proposé, rien n'est imposé ! Cela permet à des personnes seules comme à des familles de trouver leur rythme, et aussi de répondre à leurs besoins d'activités, de repos ou de ressourcement.

Le site internet du Kingdom Festival.

Découvrir les messages du Kingdom Festival

Tous les messages donnés durant le Kingdom Festival sont disponibles.

  • Encadré 1:

    Le défi de rejoindre les différentes sensibilités évangéliques

    Chaque matin, la rencontre plénière commence avec un temps de méditation autour de la Bible. « C'est important. Et nous voulons ainsi rejoindre certaines sensibilités parmi les chrétiens », explique Christian Kuhn, secrétaire général du Réseau évangélique suisse (RES).

    Les organisateurs du Kingdom Festival, proches des mouvances pentecôtiste et néo-charismatique, on cherché à rejoindre des chrétiens de sensibilités évangéliques plus classiques. Ainsi, le pasteur Gilles Geiser, l'un des orateurs lors des plénières du Kingdom Festival, représente-t-il certainement cette volonté d'ouverture. Il en va de même de la présence de la Ligue pour la lecture de la Bible qui assure une bonne partie des rencontres bibliques destinées aux enfants.

    Plusieurs participants au Kingdom Festival ont expliqué qu'il désiraient avant tout vivre une semaine de détente, de rencontres informelles et de ressourcement. Avec de telles attentes, l'adéquation exacte entre les messages et les sensibilités théologiques de chacun prend, semble-t-il, une importance relative.

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

27 mai

  • «100 témoins» avec Charles-André Geiser (Ciel! Mon info)
  • «La guérison intérieure» avec Jacques Poujol (Vitamine B)

3 juin

  • «Définitivement acquitté!» avec Norbert Valley (Ciel! Mon info)
  • «Guérir de son passé» avec Jacques Poujol (Vitamine B)

myfreelife.ch

  • « Dieu m’a conduite. »

    Mar 19 mai 2020

    « Travailler dans une œuvre chrétienne n’est pas toujours facile. Il faut savoir pourquoi on est là ! » Rire en cascade et lunettes bien ajustées, Françoise Huguelet tire fin juin sa révérence à la FREE, qu’elle aura servie pendant 13 ans. Rencontre.

  • «Chronique de la salle de bain #9» : «Il était une fois un homme sage et son disciple...» (Marie Ray)

    Lun 11 mai 2020

    Dans un pays lointain d'ici, il y avait un homme parcourant le pays pour partager la Bonne Nouvelle de Jésus, souvent avec son disciple... Un jour, tout bascule et ils se font arrêter et jeter en prison... Quelle sera leur attitude dans cette épreuve? C'est la découverte que nous propose Marie Ray à l’occasion de sa neuvième « Chronique de la salle de bain ». Un clip à découvrir.

  • Sion : le culte "drive-in" passe à la trappe

    Jeu 30 avril 2020

    Après une première très concluante dimanche 26 avril, le culte en mode drive-in à Sion ne peut se répéter : le pasteur Matthias Radloff a reçu mercredi 29 avril une interdiction de la part des autorités cantonales. Il fulmine.

  • Comment le coronavirus profite aux djihadistes de Boko Haram en Afrique

    Mer 15 avril 2020

    Il y a six ans, les lycéennes de Chibok au Nigeria étaient enlevées par Boko Haram. Alors que certaines sont toujours détenues, l'ONG Open Doors England souligne mardi 14 avril que le confinement lié au coronavirus profite au groupe djihadiste. Et invite les chrétiens à prier pour ces jeunes victimes. 

eglisesfree.ch

  • Coronavirus : les mesures à prendre proposées par la FREE et l'OFSP

    Ven 06 mars 2020

    Comme plusieurs unions ou fédérations d’Eglises, la FREE a proposé à ses Eglises membres de prendre les mesures suivantes en lien avec la propagation du coronavirus ou covid-19. Voici ce qui a été indiqué aux responsables des Eglises membres.

  • Partenariat avec la Ligue pour la lecture de la Bible

    Ven 12 avril 2019

    Le 6 avril 2019, lors de la Rencontre générale de la FREE, Philippe Thueler, Secrétaire général de la Fédération, a annoncé officiellement le partenariat entre la Ligue et la FREE pour la formation et le coaching des églises pour ce ministère.

  • Qui contacter en cas de soupçon d'abus sexuels sur les mineurs?

    Dim 03 mars 2019

    En complément à la nouvelle charte des moniteurs de l'enfance de la FREE, voici la liste des services et associations à contacter, selon les cantons, en cas de soupçon d'abus sur un mineur.

  • Lieux de culte : plutôt adaptés que neutres

    Mer 18 décembre 2019

    « Pour être missionnels, doit-on désacraliser nos lieux de culte ? » Tel était le thème de réflexion de l’après-midi, lors de la Rencontre générale de la FREE, le 23 novembre 2019 à Nyon. Cette réflexion a été introduite, le matin, par une méditation de Myriam Matthey, pasteure dans l’Eglise évangélique « La Fraternelle », à Nyon. Ensuite, durant l’après-midi, une table ronde a rassemblé Marc Gallay, pasteur dans l’Eglise évangélique de Lonay, François Kunz, architecte à Genève et Jacques André, pasteur dans l’Eglise évangélique de Cologny. Il ne sera, semble-t-il, pas nécessaire de « désacraliser » nos lieux de cultes et de les transformer en salles polyvalentes pour les rendre missionnels. Par contre, ils auront souvent besoin d’être adaptés.

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !