jeudi, 03 décembre 2015 00:00

Philippe Decourroux : « A Noël, Dieu s’invite dans nos vies ! »

Written by
La période de Noël lui donne plus d’occasions de parler de ce qui l’anime. Cette fin d’année, le chanteur Philippe Decourroux se rend dans les quartiers chauds de Cayenne pour partager sa foi qu’il garde chevillée au cœur. Rencontre à Courroux, où il habite, dans le canton du Jura.

3-decourroux

Cadeau

Philippe Decourroux vous offre une chanson de son prochain album en avant-première ! Il l’interprète seul au clavier dans son studio situé au sous-sol de sa maison :
{mp3remote}http://lafree.ch/images/Articles/2015/noel/3-Decourroux.mp3{/mp3remote}

Noël qui arrive, c’est pour lui d’abord des souvenirs de stress : ses parents, boulangers-épiciers, travaillaient jusqu’à 22 heures le 24 décembre. « Si je n’ai pas de beaux souvenirs de cette fête, je me souviens pourtant de la belle voix de ténor de mon père lors de la messe de minuit... » A cette évocation, les larmes lui viennent aux yeux. « C’était magnifique ! Un moment magique que je retiens, un demi-siècle après ! »

La voix, pour Philippe Decourroux, reste un grand facteur d’émotion : il en a fait son métier, certes. Mais victime de bégaiement pendant 46 ans, elle lui a aussi longtemps rappelé sa fragilité. Par le chant, aussi par les mots, elle lui a permis et lui permet enfin d’aller vers l’autre. Et on en revient à Noël : car pour lui, cette période de l’année donne juste une plus grande opportunité de parler de Jésus : « C’est une belle occasion de partage. » Mais rien de magique : « Noël signifie que Dieu s’invite dans nos vies. En ce sens, dans ma vie c’est tous les jours Noël ! »

Un siècle de « christianophobie »

Celui qui se définit comme un chanteur engagé fête ses vingt ans de carrière. Assis à la longue table à manger de la véranda de sa villa, il parle de Dieu avec une passion qui déborde. « C’est une souffrance quand tu n’arrives pas à partager la foi qui te remplit », relève-t-il. Philippe Decourroux dit vivre dans un siècle de « christianophobie », où les gens sont hostiles à l’image qu’ils se font de Dieu. « Derrière leur mur de préjugés se cache une soif immense d’amour, de justice et de vérité! »

Il évoque les concerts donnés à cette période de l’année dans les prisons : « Les autorités pénitentiaires acceptent plus facilement un discours chrétien aux alentours de Noël », glisse-t-il non sans malice. L’année dernière ? Il était à Paris auprès de personnes handicapées. « C’était fort », commente-t-il, ses yeux bleus perdus dans le vague. Cette année, il se rend pour les fêtes en Guyane française, dans les quartiers chauds de Cayenne, pour parler à ces femmes qui se vendent et que l’on vend. « La réalité de l’esclavage de la prostitution, ça m’est tombé dessus comme la foudre. Un film qui parlait de la traite des êtres humains m’a percuté et j’ai, depuis, ce fardeau sur le cœur. »

Suite à un suicide

A fleur de peau quand il est question de souffrance humaine, Philippe Decourroux a démarré son ministère dans la chanson suite au  suicide d’un jeune en 1993. Un événement qu’il évoque encore avec des tremblements dans la voix. « J’ai alors écrit la chanson ‘Sébastien’ ; plusieurs personnes m’ont dit qu’elle leur avait sauvé la vie. »

Le viol comme arme de guerre pratiqué au Congo RDC est son dernier cheval de bataille. Il a rencontré sur place le Dr Denis Mukwege, Prix Sakharov 2014 et surnommé « L’homme qui répare les femmes ». « Dieu agit, au travers de cet homme de façon extraordinaire », déclare Philippe qui a fait un film présentant l’engagement de ce médecin dans un pays « perdu sans une intervention divine ».

Avec 10 albums derrière lui, quelque 300'000 CD écoulés, Philippe Decourroux planche actuellement sur un album de louange. « J’ai la conviction que l’Eglise a besoin aujourd’hui de redécouvrir le message de l’Evangile. De non seulement se nourrir de la Parole de Dieu, mais aussi de méditer ses promesses merveilleuses. Et surtout d’apprendre à les mettre en pratique. »

Gabrielle Desarzens

Le site de Philippe Decourroux

Additional Info

  • Commentaires: Activer
  • Disponibilités (jours): 30
Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • Une expérience tchadienne « qui ouvre les yeux »

    Ven 20 janvier 2023

    Elle a 19 ans, étudie la psychologie à l’Université de Lausanne, et vient de faire un mois de bénévolat auprès de jeunes de la rue à N’Djaména. Tamara Furter, de l’Eglise évangélique La Chapelle (FREE) au Brassus, a découvert que l’on peut être fort et joyeux dans la précarité.

  • « Oui, la relève de l’Eglise passe par les femmes »

    Ven 16 septembre 2022

    Nel Berner, 52 ans, est dans la dernière ligne droite de ses études en théologie à la HET-PRO. Pour elle, la Bible est favorable au ministère féminin. Et les communautés doivent reconnaître avoir besoin tant d’hommes que de femmes à leur tête.

  • Prostitution à Zurich : l’Eglise en première ligne

    Mar 23 août 2022

    Entre 3'000 et 5'000 personnes se prostituent dans des conditions indignes à Zurich, où une passe oscille entre 20 et 50 francs. En cause : la pauvreté aggravée par la pandémie, épinglent Sœur Ariane et le prêtre Karl Wolf, qui leur apportent quotidiennement nourriture et chaleur humaine. Un reportage diffusé dimanche 28 août dans Hautes Fréquences, sur RTS La Première.

  • « Auras-tu été toi ? »

    Lun 20 juin 2022

    Elle puise dans le judaïsme de quoi nourrir sa foi chrétienne. La théologienne et pasteure Francine Carrillo écoute, calligraphie et fait parler les lettres hébraïques qui, selon elle et avec toute la tradition juive, sont porteuses de sens et d’espérance. Rencontre.

eglisesfree.ch

  • Commission Afrique et Moyen-Orient

    Lun 16 novembre 2020

    En lien avec les Œuvres et Eglises concernées et avec les autres commissions géographiques (Asie et Europe), la commission Afrique-Moyen Orient (CAMO) a pour objectif d'accompagner (écouter, conseiller, soutenir, encourager, visiter...) les envoyés avant, pendant et après leur engagement en Afrique et au Moyen-Orient.

  • Gouvernance partagée à la FREE: 4 postes sont mis au concours

    Jeu 16 décembre 2021

    Après bientôt une année de discussion et de réflexion, la Rencontre Générale de la FREE a donné son feu vert pour la première étape concrète du changement de gouvernance de la FREE: la restructuration du poste de Secrétaire général, créé en 2007 lors de la fusion de la FEEL et des AESR, en plusieurs postes de Responsables de secteurs - de cercles comme on le dira dorénavant. Si certains d'entre eux restent bénévoles (comme l'Administration ou la Mission), 3 d'entre eux vont devenir salariés, entre 25 et 40%.

  • Rencontre générale de la FREE : vers une transformation radicale du poste de Secrétaire général

    Lun 29 novembre 2021

    La Rencontre générale de la FREE, qui s’est tenue le 27 novembre 2021 à Lonay, a décidé de transformer le poste de Secrétaire général en une équipe de « coordinateurs ». Cette évolution, ainsi que l’introduction progressive de la gouvernance partagée, devrait rendre la gestion de la FREE plus souple et plus accessible aux jeunes générations.

  • Dessinez avec nous l'avenir de la Communication FREE !

    Jeu 07 octobre 2021

    La Commission communication est au nombre des secteurs de la FREE qui évoluent vers la gouvernance partagée. Dans ce cadre, elle souhaite mieux connaître vos attentes en matière d’offre de médias. Voulez-vous dessiner avec nous le contour de la communication de la FREE en 2022 ? Pour cela, nous vous invitons à remplir un sondage à l'adresse suivante : https://fr.surveymonkey.com/r/FreeCom2022

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !