Une Célébration Metal à l’Eglise évangélique de Rolle

Groupe Adoramus
Groupe Adoramus (Miss Snowmoutain Phtography) icon-info
vendredi 20 octobre 2023 icon-comments 1

C’est une première en Suisse romande : une célébration heavy metal aura lieu à 17h le 29 octobre à l’Eglise évangélique des Marronniers, à Rolle. « Hard music, strong message » (musique dure, message puissant), tel est le concept de ce culte spécial destiné aux amateurs de musique et culture metal.

Le groupe metal Adoramus pour la louange, un message du Metalpfarrer (pasteur des metalleux) Samuel Hug et une St-Cène : c’est une célébration bien différente des cultes habituels qui se tiendra le 29 octobre à 17h, dans les locaux de l’Eglise des Marronniers à Rolle. « La rencontre promet une expérience inoubliable, alliant la puissance du Metal à un message d’amour, d’espoir et de foi », indique l’Eglise FREE dans son communiqué de presse.

Le "culte autrement", tous les cinquièmes dimanches

Mais pourquoi une célébration de ce type dans une Eglise évangélique? Le pasteur Daniel Rüfenacht explique que l’Eglise des Marronniers propose tous les cinquièmes dimanches d’un mois une autre façon de vivre le culte, par exemple en se réunissant chez des particuliers ou en extérieur. Mais cette fois, le pasteur et père de famille a été défié par l’un de ses fils, avec lequel il se rend parfois aux célébrations de la Metal Church en suisse alémanique (voir le lien ci-dessous) : « et si on invitait Samuel Hug pour le prochain ‘culte-autrement’ ?»

Proposition à laquelle le Conseil de l’Eglise a répondu positivement. «C’est un peu une découverte, commente Daniel Rüfenacht, on verra si on réitère l’expérience. Mais il semble que cette célébration réponde à une demande. Un groupe de metalleux de la région genevoise et le président d’une association de motards ont déjà annoncé leur venue . Par ailleurs, un pasteur de Lausanne envisageait l’organisation d’un tel événement depuis un moment». Si cette célébration est destinée aux amateurs de musique metal et aux personnes cherchant une expérience spirituelle hors du commun, ceux et celles qui ne craignent pas un gros son (des bouchons d’oreille seront distribués) et sont prêt.e.s à s’ouvrir à une autre forme cultuelle sont bienvenus.

Le message du salut annoncé sans détours

La louange se déroulera majoritairement en anglais. « Le groupe Adoramus est composé de musiciens de la région bernoise et d’un francophone. Leurs instruments sont adaptés à la musique metal, mais ils utilisent un répertoire de chants dont les chrétiens ont l’habitude », précise le pasteur de l’Eglise des Marronniers. Quant au pasteur Samuel Hug, ancien aumônier à l’armée bien connu dans le monde du Heavy Metal chrétien, ses messages annoncent le Salut de manière directe. Il sera traduit en français par Daniel Rüfenacht.

La foi chrétienne et la culture metal sont-elles compatibles ?

« On a souvent une image négative des groupes de heavy metal, en raison de l’attrait de certains d’entre eux pour l’occultisme ou le satanisme», admet Daniel Rüfenacht. Qui précise que cette sous-culture est une réponse réactionnaire à une vie chaotique et difficile sur la terre. «Ces groupes veulent s’affirmer par la musique de manière tranchante. C’est donc clairement le message des chants qui fait la différence. Le Metal chrétien ne laisse pas d’ambiguïté, il annonce que Jésus-Christ est le Sauveur qui mène à la vie éternelle. Il montre que le changement est possible, de l’obscurité à la lumière».

Eglise MetalChurch

Article connexe

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • « J’ai été un bébé volé du Sri Lanka »

    Ven 03 novembre 2023

    Il y a quelques années, un trafic d’enfants proposés à l’adoption à des couples suisses secouait l’actualité. Sélina Imhoff, 38 ans, pasteure dans l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin, en a été victime. Elle témoigne avoir appris à accepter et à avancer, avec ses fissures, par la foi. Et se sentir proche du Christ né, comme elle, dans des conditions indignes. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Des choix porteurs de vie

    Ven 22 septembre 2023

    Abandonner la voiture et emménager dans une coopérative d’habitation ?... Deux couples de l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin ont fait ces choix qu’ils estiment porteurs de vie. « Le rythme plus lent du vélo a vraiment du sens pour moi », témoigne Thiéry Terraz, qui travaille pour l’antenne genevoise de Jeunesse en mission. « Je trouve dans le partage avec mes voisins ce que je veux vivre dans ma foi », lui fait écho Lorraine Félix, enseignante. Rencontres croisées. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Vivian, une flamme d’espoir à Arusha

    Jeu 15 juin 2023

    Vivian symbolise l’espoir pour tous ceux que la vie malmène. Aujourd’hui, cette trentenaire tanzanienne collabore comme assistante de direction au siège de Compassion à Arusha, en Tanzanie. Mais son parcours de vie avait bien mal débuté… Nous avons rencontré Vivian au bureau suisse de l’ONG à Yverdon, lors de sa visite en mars dernier. Témoignage.

  • Une expérience tchadienne « qui ouvre les yeux »

    Ven 20 janvier 2023

    Elle a 19 ans, étudie la psychologie à l’Université de Lausanne, et vient de faire un mois de bénévolat auprès de jeunes de la rue à N’Djaména. Tamara Furter, de l’Eglise évangélique La Chapelle (FREE) au Brassus, a découvert que l’on peut être fort et joyeux dans la précarité.

eglisesfree.ch

  • Un·e responsable des finances (10%)

    Lun 29 janvier 2024

    Plus grande fédération d’Eglises évangéliques en Suisse romande, la FREE offre un cadre de travail dynamique et défiant, en lien étroit avec les autres acteurs du milieu chrétien évangélique romand, suisse et international. Dans ce cadre, la FREE recherche un·e responsable des finances.

  • Rencontre générale : une fédération utile

    Mer 29 novembre 2023

    La Rencontre générale du 25 novembre 2023 a permis de remercier Stéphane Bossel pour 23 ans d’engagements divers et importants dans la FREE. Elle a aussi permis à l’équipe de direction de partager quelques priorités, notamment le sens, les valeurs et la plus-value que la FREE peut offrir aux Eglises.

  • Rencontre générale de la FREE : l’équipe de direction souffle sa première bougie

    Sam 08 avril 2023

    La Rencontre générale de la FREE, qui a eu lieu le 1er avril 2023 à Aigle, a permis à la nouvelle équipe de direction de dresser un bilan, après tout juste une année de fonctionnement. Et ce qui saute aux yeux, c’est le grand nombre des défis à relever.

  • FREE : une première « Journée stratégique »

    Ven 03 février 2023

    Les personnes qui exercent un rôle dans la FREE se sont réunies en janvier pour réfléchir à la mise en œuvre de la nouvelle « gouvernance à autorité distribuée » (1). Retour sur une « Journée stratégique » conviviale et studieuse.

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !