Prisme, un espace alternatif à la prochaine Fête des vendanges de Neuchâtel

vendredi 19 mai 2017

Une équipe de jeunes chrétiens prépare un stand « différent » pour la prochaine Fête des vendanges de Neuchâtel. Il s’agira de proposer à des jeunes, chrétiens ou non, une manière un peu alternative de faire la fête.

Une équipe de chrétiens travaille au projet Prisme, un stand « différent » lors de la prochaine Fête des vendanges, qui aura lieu du 22 au 24 septembre 2017 à Neuchâtel. Rattachés à plusieurs Eglises évangéliques du canton, ces jeunes adultes désirent proposer « un espace sur mesure pour la jeunesse, plus particulièrement chrétienne ».

« Certains jeunes chrétiens se sentent mal à l’aise à la Fête de vendanges, explique Kilian Wirth, diplômé en sciences de l’éducation et responsable communication du projet. Ils sont confrontés à un univers auquel ils ne sont pas habitués. » Les organisateurs de l’espace Prisme désirent proposer un endroit dans lequel les jeunes puissent se sentir à l’aise, en adéquation avec leur foi et leurs valeurs. L’endroit sera toutefois pleinement inscrit dans la fête. Il ne donnera pas l’impression que les chrétiens doivent rester à part.

L’espace Prisme sera propice aux discussions et aux échanges. On y entendra de la musique diffusée par des DJ chrétiens, un endroit pour bouger et pour danser, probablement un stand photo permettant d’immortaliser le moment. « Ce ne sera pas un stand traditionnel avec tables, bancs, pain et saucisses », précise Kilian Wirth.

Des boissons de qualité à prix modiques

Les organisateurs désirent que le bar propose des boissons de qualité à prix modiques. Ils sont en contact avec des fabricants suisses de boissons sans alcool et un fabriquant chrétien de bière artisanale. Ils travaillent également à l’élaboration d’un cocktail de fête, sans alcool et inédit.

Actuellement, les organisateurs du projet Prisme informent les Eglises et les groupes de jeunes. Ils sont également à la recherche de fonds et de bénévoles. En effet, le budget du projet est évalué à quelque 10’000 francs, communication, décoration, animation, logistique et infrastructures comprises. Celui-ci devrait être couvert par des dons de particuliers et d’Eglises.

Constitués en association, les organisateurs de Prisme ne sont pas rattachés à une dénomination. Ils souhaitent « pouvoir intégrer chaque sensibilité au projet et encourager l’unité des chrétiens ». De plus, comme un prisme reflète la lumière, ils désirent « créer un espace qui reflète les valeurs du Royaume de Dieu ».

Claude-Alain Baehler

 

Site internet du projet Prisme.

Informations, invitations dans les Eglises et groupes de jeunes : info@prismevent.ch.

Publicité

Journal Vivre

Opinion

Opinion

TheoTV (mercredi 20h)

19 décembre

  • «Irène et Andreas Zurbrügg : les fours solaires contre le déforestation au Tchad» (Ciel ! Mon info)
  • «Gagnières : ‘Dans sa présence avec Matt Marvane’» (Rendez-vous)

26 décembre

  • «Claudine Kaboré: l'Association des servantes de Christ du Burkina Faso» (Ciel ! Mon info)
  • «Gagnières: aimer la Francophonie» avec Chris Christensen (Rendez-vous)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • Des mots qui restaurent en cadeau

    Lun 17 décembre 2018

    Et si, au milieu de nos achats fébriles qui précèdent Noël, nous risquions une parole de Noël ? Le pasteur Philippe Henchoz de l'église évangélique Meyrin (FREE) nous y encourage !

  • Jeu de lumière

    Sam 15 décembre 2018

    «Enfants, nous aimions nous cacher. Et surtout, à mesure que les minutes passaient, jeu oblige… être tout de même découverts! Cache-cache: ce jeu, au fond, ne s’arrête jamais vraiment et c’est cadeau !» Une méditation de Michel Gentil, pasteur à l’église La Rochette (FREE) de Neuchâtel.

  • Laisser Dieu renouveler mon sens de l’Avent

    Sam 08 décembre 2018

    On pourrait penser que le temps de l’Avent est calme et recueilli chez un pasteur. Eh bien pas du tout ! Comme pour tout le monde, c’est une période frénétique. Claude-Alain Baehler en témoigne !

  • « Je veux être, pendant l’Avent, une « contempl’active » ! »

    Ven 07 décembre 2018

    Elle dit avoir tendance à l’hyperactivité. Du coup, s’arrêter et prendre du temps pour se ressourcer auprès de Dieu lui est primordial. Christine Staiesse, Major à l’Armée du Salut, indique y trouver une tranquillité intérieure tout à fait concrète. Rencontre.

eglisesfree.ch

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !