Les Eglises en crise au coeur des préoccupations de la FREE

mardi 10 mars 2009

Plus d’une centaine de délégués des Eglises membres de la FREE se sont retrouvés à Yverdon-les-Bains samedi 7 mars pour la première Rencontre générale de 2009. Il a été plusieurs fois question de crises ! Des crises par lesquelles peuvent passer certaines Eglises et de la meilleure manière de les gérer et de les anticiper.

« Seigneur, fais-nous la grâce d’être plus proactifs que réactifs, d’être plus bâtisseurs que réparateurs, plus entrepreneurs qu’entreteneurs. » C’est par cette prière que Jean-Charles Moret a terminé son bilan des deux ans d’existence de la FREE à l’occasion de la Rencontre générale de cette fédération d’Eglises évangéliques le 7 mars à Yverdon-les-Bains. Réunis dans des locaux mis à disposition pour l’occasion par l’Eglise évangélique de Réveil L’Escale, les quelque 120 délégués ont entendu le secrétaire général de la FREE dresser un bilan positif des deux ans de vie commune entre les Eglises provenant de l’ex-FEEL et des ex-AESR.

Les 4 défis à relever
Tout en soulignant la bonne avancée des travaux et la bonne santé financière de la nouvelle entité, Jean-Charles Moret a relevé que la FREE avait actuellement 4 défis à relever : tout d’abord celui du témoignage à l’Evangile de Jésus-Christ en Suisse romande. « Ce défi ne passe pas par la structure de la FREE à proprement dit, a relevé le secrétaire général, mais par nos coeurs. Notre fédération peut offrir des outils et certains moyens financiers, mais elle a besoin de personnes consacrées pour accomplir un tel but. » Trois autres défis ont encore été mentionnés : mieux intégrer tous les envoyés des Eglises à la fédération, mieux prévenir les situations de crise dans les Eglises et compléter les statuts de la FREE pour lui permettre d’intervenir de façon adéquate, notamment lorsque des Eglises locales connaissent des difficultés.

Réfléchir à l’accompagnement « apostolique » des Eglises
« Depuis 2002, l’Eglise de la Colline à Crissier bénéficie d’un ‘accompagnement apostolique’. » Dans un autre temps fort de cette RG, Cédric Chanson, pasteur dans cette Eglise de la banlieue lausannoise, a expliqué en quoi consistait une telle expérience. Son Eglise, à la fin des années 90 et au début des années 2000, est passée par une crise majeure qui a conduit à une division. Depuis, 2 pasteurs, l’un de la FREE et l’autre de l’Eglise réformée vaudoise, rencontrent deux fois l’an les responsables de la Colline. Structurellement, ces deux pasteurs n’ont pas d’autorité sur cette Eglise, mais ils font office de consultants et permettent de faire le point sur l’évolution de la communauté et du pasteur grâce à leur regard extérieur. Cette manière de faire, Marc Gallay, au nom du bureau de la pastorale de la FREE, ainsi que Thierry With, au nom de la Commission des ministères, aimeraient l’encourager au sein de nos Eglises. En 2010, la journée de formation des responsables portera sur cette question. « Au-delà des termes qui pourraient déranger certains, il s’agit d’ouvrir un chantier, a conclu Marc Gallay, afin de réfléchir à la meilleurs manière d’accompagner nos Eglises en temps calme... comme en temps de crise ! »
Serge Carrel

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • « J’ai été un bébé volé du Sri Lanka »

    Ven 03 novembre 2023

    Il y a quelques années, un trafic d’enfants proposés à l’adoption à des couples suisses secouait l’actualité. Sélina Imhoff, 38 ans, pasteure dans l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin, en a été victime. Elle témoigne avoir appris à accepter et à avancer, avec ses fissures, par la foi. Et se sentir proche du Christ né, comme elle, dans des conditions indignes. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Des choix porteurs de vie

    Ven 22 septembre 2023

    Abandonner la voiture et emménager dans une coopérative d’habitation ?... Deux couples de l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin ont fait ces choix qu’ils estiment porteurs de vie. « Le rythme plus lent du vélo a vraiment du sens pour moi », témoigne Thiéry Terraz, qui travaille pour l’antenne genevoise de Jeunesse en mission. « Je trouve dans le partage avec mes voisins ce que je veux vivre dans ma foi », lui fait écho Lorraine Félix, enseignante. Rencontres croisées. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Vivian, une flamme d’espoir à Arusha

    Jeu 15 juin 2023

    Vivian symbolise l’espoir pour tous ceux que la vie malmène. Aujourd’hui, cette trentenaire tanzanienne collabore comme assistante de direction au siège de Compassion à Arusha, en Tanzanie. Mais son parcours de vie avait bien mal débuté… Nous avons rencontré Vivian au bureau suisse de l’ONG à Yverdon, lors de sa visite en mars dernier. Témoignage.

  • Une expérience tchadienne « qui ouvre les yeux »

    Ven 20 janvier 2023

    Elle a 19 ans, étudie la psychologie à l’Université de Lausanne, et vient de faire un mois de bénévolat auprès de jeunes de la rue à N’Djaména. Tamara Furter, de l’Eglise évangélique La Chapelle (FREE) au Brassus, a découvert que l’on peut être fort et joyeux dans la précarité.

eglisesfree.ch

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !