"Jungle" de Calais : pour l’heure, pas d’évacuation, mais église démantelée

mardi 23 février 2016

Aucune évacuation par la force n’est intervenue mardi 23 février dans la jungle de Calais, contrairement à ce qui était initialement prévu par les autorités. Après avoir visité le camp en début de matinée, la juge du tribunal administratif de la ville a annoncé qu'elle ne rendrait pas de décision avant mercredi, voire jeudi. L’église évangélique, inaugurée samedi 13 février, a par contre été démantelée.

Après avoir été rasée au début du mois en même temps qu’une mosquée, l’église évangélique de la jungle de Calais est comme née à nouveau de ses cendres, samedi 13 février, sous la forme d’une grande toile de tente. « On pourra ainsi la démonter et la remonter rapidement, déclarait alors le pasteur Fabien Boinet de l’Eglise des Deux Caps de Calais et instigateur de ce lieu de prière pour migrants. Elle rappelle ainsi que l’Eglise, c’est avant tout des chrétiens réunis ensemble. » Il ne pensait pas si bien dire : trois jours plus tard, elle a été démontée, les pouvoirs publics ayant étendu la zone de démantèlement.  

La préfecture du Pas-de-Calais avait en effet décidé l’évacuation de toute la zone sud de la "jungle", et ordonné vendredi 19 février aux occupants du bidonville de quitter les lieux d'ici mardi soir. Il n'y aura toutefois pas de démantèlement de la "jungle" précipité. Après avoir visité le camp en début de matinée, la juge du tribunal administratif de Calais a annoncé qu'elle ne rendrait pas de décision avant mercredi, voire jeudi.

Réduire la population de la "jungle" à 2000 personnes

A terme, l'objectif est de réduire la population de la "jungle" à 2000 personnes. Plus de 4'500 migrants y vivent pour l’heure dans des habitations de fortune, faites de palettes en bois et de bâches. 

Selon les observateurs et les bénévoles investis sur place, le démantèlement de la "jungle" calaisienne ne servira à rien et ne fait que déplacer le problème. La fermeture du camp de Sangatte en 2002 l’a prouvé. A part se rendre dans les rues de Calais ou dans la "jungle" de Dunkerque, les migrants ont peu d’autres possibilités. 

Gabrielle Desarzens

  • Encadré 1:

    Repères

    La "jungle" désigne les camps pour migrants qui, dès la fin des années 90, se déplacent entre Sangatte, Coquelle et Calais, aux abords de l'entrée française du tunnel sous la Manche et de la zone portuaire. La "jungle" de Calais compte aujourd’hui plus de 4'500 migrants. A 40 kilomètres de là et dès l’été dernier, un camp à Grande-Synthe, près de Dunkerque, a écopé du nom de "jungle de l’enfer". Plus de 2’500 migrants y sont installés sous des tentes, parfois sans matelas, les pieds dans la boue, sur un terrain situé en zone inondable.

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

eglisesfree.ch

  • Rencontre générale de la FREE : vers une transformation radicale du poste de Secrétaire général

    Lun 29 novembre 2021

    La Rencontre générale de la FREE, qui s’est tenue le 27 novembre 2021 à Lonay, a décidé de transformer le poste de Secrétaire général en une équipe de « coordinateurs ». Cette évolution, ainsi que l’introduction progressive de la gouvernance partagée, devrait rendre la gestion de la FREE plus souple et plus accessible aux jeunes générations.

  • Dessinez avec nous l'avenir de la Communication FREE !

    Jeu 07 octobre 2021

    La Commission communication est au nombre des secteurs de la FREE qui évoluent vers la gouvernance partagée. Dans ce cadre, elle souhaite mieux connaître vos attentes en matière d’offre de médias. Voulez-vous dessiner avec nous le contour de la communication de la FREE en 2022 ? Pour cela, nous vous invitons à remplir un sondage à l'adresse suivante : https://fr.surveymonkey.com/r/FreeCom2022

  • Partenariat reconduit entre la FREE et Médias-pro

    Mar 29 juin 2021

    La Convention qui lie la FREE et Médias-pro pour la poursuite du travail de Gabrielle Desarzens dans le service public a été renouvelée mardi 22 juin entre les instances concernées. Les compétences de la journaliste ont à nouveau été unanimement reconnues et saluées.

  • Tchad : et si vous étiez envoyés?

    Mar 16 mars 2021

    La Commission Afrique-Moyen Orient (CAMO) travaille en lien avec Action Missionnaire Internationale partenaires (AMI-p), mission partenaire de la FREE qui oeuvre depuis 60 ans auprès des peuples du Sahel. La mission AMI-p est engagée sur plusieurs lieux dans la région du Tchad, au coeur de la capitale, N'Djaména, ainsi que dans sa banlieue, dans l'est du pays à Abéché et au nord du Togo à Mango. Vous pouvez découvrir davantage sur les champs d'actions en cliquant ici.

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !