×

Message

Failed loading XML...

Décès de Frère André : « Il a fait connaître l’Eglise de l’ombre »

mercredi 28 septembre 2022

Le mot de « prophète » revient en boucle dans la bouche de ceux qui l’ont côtoyé. Frère André, le « contrebandier de Dieu », est décédé mardi 27 septembre aux Pays-Bas à l’âge de 94 ans. Hommage à un homme « qui avait toujours une longueur d’avance » et qui a fait preuve de courage et de grand discernement en faveur des chrétiens persécutés.

Il s’appelait Anne (André) Van der Bijl, indique mercredi 28 septembre l’ONG Portes Ouvertes (PO) qu’il a créée il y a plus de 65 ans. « Il a su communiquer à beaucoup la mission d’œuvrer en faveur des chrétiens persécutés d’abord derrière ce qu’on appelait le rideau de fer, indique Pierre Tschanz, qui a dirigé l’ONG en Suisse de 1982 à 2009. Il n’était pas un grand organisateur, ni un manager, mais un prophète. Il savait lire entre les lignes, voyait où il fallait aller et quand. Et faisait ce que personne ne faisait. »

Homme de discernement

« C’était un homme de grand discernement, lui fait écho Raymond Favez dans les locaux même de l’ONG. Il était prophète. » Et les deux hommes de relater spontanément cette visite originale que Frère André a faite en décembre 1992 à 415 Palestiniens du Hamas, déportés dans un no man’s land entre Israël et le Liban. « Il leur a apporté des photos de leur famille et des Bibles. C’était tout lui », se souvient Pierre Tschanz. » Et il a sans doute été le seul homme de foi à se rendre auprès d’eux », souligne Raymond Favez, actif depuis 31 ans à PO, qui se rappelle aussi des méditations de cet homme de Dieu « qui te défiaient à chaque fois ».

Evangéliste

C’est en 1955 pendant ses vacances que celui qui est devenu « Frère André » rejoint un groupe de jeunes communistes en Pologne. Il y rencontre des chrétiens et là, c’est le déclic : il sent qu’il lui faut amener des Bibles clandestinement aux chrétiens oubliés des pays de l’Est. « En 1968, quand les Russes ont envahi la Tchécoslovaquie, il est parti à Prague pour distribuer l’Evangile aux soldats russes, commente Pierre Tschanz. C’était un homme qui aimait les chrétiens, mais pas seulement. Il aimait aussi celui qui n’avait jamais entendu parler du message de la Bible. C’était un vrai évangéliste qui avait à cœur la réconciliation des personnes ».

Positif

Il n’est ainsi jamais parti en croisade contre le communisme ou contre l’islam. « Il ne se positionnait jamais « contre » une idéologie, il était foncièrement positif, précise l’ancien directeur de PO. Il était ainsi « pour » le Seigneur, et en faveur des gens. C’était un homme de la Bible, un serviteur de Dieu qui ne se laissait récupérer par personne. Il se montrait volontiers enthousiaste et avait toujours une pensée originale. »

Contrebandier

On estime que Frère André a visité 125 pays et parcouru près d’un million 700 mille kilomètres durant ses voyages pour acheminer des Bibles, prêcher l’Evangile et rencontrer des nécessiteux. En 1967, il écrit une autobiographie, « Le contrebandier », vendue à plus de 10 millions d’exemplaires et traduite en 35 langues. « Par ce livre, il a eu une audience mondiale et a fait connaître l’Eglise de l’ombre », mentionne Pierre Tschanz.

Aujourd’hui, Portes Ouvertes travaille dans plus de 70 pays et compte 1400 collaborateurs.

Gabrielle Desarzens

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • « J’ai été un bébé volé du Sri Lanka »

    Ven 03 novembre 2023

    Il y a quelques années, un trafic d’enfants proposés à l’adoption à des couples suisses secouait l’actualité. Sélina Imhoff, 38 ans, pasteure dans l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin, en a été victime. Elle témoigne avoir appris à accepter et à avancer, avec ses fissures, par la foi. Et se sentir proche du Christ né, comme elle, dans des conditions indignes. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Des choix porteurs de vie

    Ven 22 septembre 2023

    Abandonner la voiture et emménager dans une coopérative d’habitation ?... Deux couples de l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin ont fait ces choix qu’ils estiment porteurs de vie. « Le rythme plus lent du vélo a vraiment du sens pour moi », témoigne Thiéry Terraz, qui travaille pour l’antenne genevoise de Jeunesse en mission. « Je trouve dans le partage avec mes voisins ce que je veux vivre dans ma foi », lui fait écho Lorraine Félix, enseignante. Rencontres croisées. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Vivian, une flamme d’espoir à Arusha

    Jeu 15 juin 2023

    Vivian symbolise l’espoir pour tous ceux que la vie malmène. Aujourd’hui, cette trentenaire tanzanienne collabore comme assistante de direction au siège de Compassion à Arusha, en Tanzanie. Mais son parcours de vie avait bien mal débuté… Nous avons rencontré Vivian au bureau suisse de l’ONG à Yverdon, lors de sa visite en mars dernier. Témoignage.

  • Une expérience tchadienne « qui ouvre les yeux »

    Ven 20 janvier 2023

    Elle a 19 ans, étudie la psychologie à l’Université de Lausanne, et vient de faire un mois de bénévolat auprès de jeunes de la rue à N’Djaména. Tamara Furter, de l’Eglise évangélique La Chapelle (FREE) au Brassus, a découvert que l’on peut être fort et joyeux dans la précarité.

eglisesfree.ch

  • Un·e responsable des finances (10%)

    Lun 29 janvier 2024

    Plus grande fédération d’Eglises évangéliques en Suisse romande, la FREE offre un cadre de travail dynamique et défiant, en lien étroit avec les autres acteurs du milieu chrétien évangélique romand, suisse et international. Dans ce cadre, la FREE recherche un·e responsable des finances.

  • Rencontre générale : une fédération utile

    Mer 29 novembre 2023

    La Rencontre générale du 25 novembre 2023 a permis de remercier Stéphane Bossel pour 23 ans d’engagements divers et importants dans la FREE. Elle a aussi permis à l’équipe de direction de partager quelques priorités, notamment le sens, les valeurs et la plus-value que la FREE peut offrir aux Eglises.

  • Rencontre générale de la FREE : l’équipe de direction souffle sa première bougie

    Sam 08 avril 2023

    La Rencontre générale de la FREE, qui a eu lieu le 1er avril 2023 à Aigle, a permis à la nouvelle équipe de direction de dresser un bilan, après tout juste une année de fonctionnement. Et ce qui saute aux yeux, c’est le grand nombre des défis à relever.

  • FREE : une première « Journée stratégique »

    Ven 03 février 2023

    Les personnes qui exercent un rôle dans la FREE se sont réunies en janvier pour réfléchir à la mise en œuvre de la nouvelle « gouvernance à autorité distribuée » (1). Retour sur une « Journée stratégique » conviviale et studieuse.

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !