Pour Marion Muller-Collard, « l’intranquillité, c’est ce qui étoffe, épaissit, élargit »

dimanche 09 avril 2017

Chômage en hausse, une guerre qui n’en finit pas en Syrie, attentats terroristes en Europe… L’intranquillité façonne nos vies. La théologienne alsacienne Marion Muller-Colard y voit pourtant un ferment de liberté. Explications.

Marion Muller-Colard est une grande lectrice de la Bible. Et l’Ancien Testament, souligne-t-elle, c’est avant tout l’histoire d’un peuple qui ne trouve jamais où s’installer, qui est voué au nomadisme, de façon plus ou moins subie, plus ou moins assumée. « Pour moi, il y a une vraie leçon d’humanité. Le nomadisme, à mon échelle, c’est ce qui me permet de travailler ma capacité d’adaptation en permanence. C’est un nomadisme spirituel et intellectuel. C’est refuser de fixer les choses une fois pour toutes. Et ça rend intranquille. Car c’est plus facile de faire demain ce que j’ai déjà fait aujourd’hui. D’avancer sur des rails. De ne pas interroger l’histoire. De ne pas réinterroger mes héritages. Mais l’intranquillité, c’est ce qui m’étoffe, ce qui m’épaissit, m’élargit. »

La Bible, un livre de recettes ?

Et Marion Muller-Colard de raconter qu’elle est « allée dans la Bible » à l’adolescence. Pour y chercher comme un livre de recettes, « un truc qui ferait que je saurais ce qu’il faut faire de la vie. Que je pourrais enfin poser mes bagages quelque part. » Elle y est allée pour y chercher de la tranquillité ; et ce n’est pas ce qu’elle y a trouvé. « Mais c’est ça qui m’a accroché ! Car finalement, au lieu que la Bible me dise ce qu’il faut faire, j’y ai trouvé quelqu’un qui prenait au sérieux ma parole humaine, mon balbutiement. »

La vie revient

Et si l’intranquillité – ce néologisme emprunté à Fernando Pessoa (1) – a de tout temps été une donnée incontournable de l’existence humaine, il y a pour la théologienne alsacienne comme un moteur à accepter le réel, « qui nous voue à l’intranquillité en permanence ».  Et de poursuivre : « J’ai eu des épines dans le pied qui m’ont poussée à me dépasser moi-même. Mais je crois contre toute raison à la résurrection, comme quoi il y a un « après l’horreur ». Pâques, c’est ça : il y a d’abord l’horreur, puis la vie », assure-t-elle.
Le christianisme ne nous raconte-t-il pas un Dieu qui s’est réduit à la frontière d’un corps, qui s’est rendu vulnérable en naissant dans une étable ? Cette fragilité s’est rejouée à Pâques, où Jésus, face à Pilate, a accepté sa précarité jusqu’à la mort. Mais il est ressuscité !
Gabrielle Desarzens

Note
1 Fernando Pessoa a été un écrivain, critique et poète portugais (1888-1935). Le Livre de l'intranquillité est une œuvre posthume publiée pour la première fois en 1982.

Publicité
  • Rendez-vous aux KidsGames 2018 grâce à internet

    Ven 10 août 2018

    Avec quelque 2500 enfants de 7 à 14 ans, encadrés par 500 bénévoles, les KidsGames constituent un événement phare de l’été en Suisse romande. Le 12 août, la cérémonie d’ouverture pourra être suivie en direct sur le site internet www.kidsgames.ch. Puis, durant la semaine, des vidéos tournées dans les régions où se passeront les compétitions pourront être découvertes sur le même site. A ne pas manquer !

  • FREE COLLEGE groupes de maison : 10 parcours bibliques autour de Jésus-Christ avec Jacques Blandenier

    Jeu 02 août 2018

    Les groupes de maison ont parfois besoin de matériel pour cheminer ensemble. Le FREE COLLEGE propose 10 émissions de TV autour des titres que le Nouveau Testament donne à Jésus de Nazareth. Ces interviews de Jacques Blandenier, l’auteur du livre Jésus-Christ : Dieu avec nous, peuvent être visionnées, puis une feuille d’animation permet au groupe de cheminer grâce à différentes questions. Une excellente occasion de découvrir et d’approfondir sa relation avec l’homme de Nazareth.

  • Theotv : des témoignages de musulmans devenus chrétiens, programmés en août et septembre

    Jeu 02 août 2018

    La chaîne chrétienne Theotv diffusée sur Maxtv accorde une place d’honneur en août et en septembre aux musulmans que leur quête spirituelle a conduits à une proximité nouvelle de Jésus de Nazareth. Parmi ces témoins: Fati Cuny, Bouya Yattara, Karim Arezki, Saïd Oujibou et d’autres.

  • Justice climatique : la charte d’une paroisse réformée genevoise source d’inspiration pour les Eglises évangéliques

    Jeu 26 juillet 2018

    En cette rentrée, la campagne de StopPauvreté met le thème de la justice climatique au programme des milieux évangéliques. Deux manifestations permettront d’approfondir l’importance de ce thème. Dans ce contexte, la publication voilà 3 ans d’une charte par la Paroisse réformée de Chêne à Genève est stimulante. De quoi donner des idées à des groupes intéressés dans nos Eglises.

Instagram

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Please publish modules in offcanvas position.