« Cultivez l'amour! » par Anne-Catherine Piguet

L'apôtre Paul n'y va pas de main morte, pour secouer les bouillants chrétiens de Corinthe... mais où est leur problème? Que manque-t-il à leur foi? Petit tour d'horizon d'une super Eglise en crise !

Par Anne-Catherine Piguet | le vendredi, 10 mars 2017

Chez les chrétiens de Corinthe, ça déménage! On y pratique ouvertement toutes sortes de dons: guérisons, miracles, prophéties... Rien ne manque au palmarès de cette super Eglise. Enfin, presque.

Paul, le premier apôtre pour les nations, n'y est plus le bienvenu. Pourtant, c'est lui qui leur a annoncé l'Evangile! « Même si vous aviez 10'000 maîtres en Christ, vous n'avez cependant pas plusieurs pères, puisque c'est moi qui vous ai donné la vie en Jésus-Christ par l'Evangile » (1 Co 4.15). Les Corinthiens ont les yeux rivés sur leurs nouveaux maîtres à penser...

Des croyants honorés

L'apôtre Paul ne se laisse pas démonter: « Nous sommes fous à cause de Christ, mais vous, vous êtes sages en Christ; nous sommes faibles, mais vous êtes forts. Vous êtes honorés et nous sommes méprisés! » (1 Co 4.10).

L'orgueil spirituel menace la communauté de Corinthe. Au lieu que la puissance de Dieu se manifeste par l'Evangile pour sauver des vies, c'est le désordre: un membre de l'Eglise a pris la femme de son père (chapitre 5), d'autres sont en procès les uns contre les autres (chapitre 6).

Après ces avertissements, Paul écrit avec la tendresse et l'autorité d'un père spirituel: « Je vais vous montrer la voie par excellence », dit-il sans présomption (1 Co 12.31). C'est la voie de l'amour, offert simplement et sans condition. Tout comme Christ nous a aimés, sans qu'on le mérite. Telle est la seule façon d'amener un peu de ciel sur la terre!

Un amour surnaturel

Le plus important n'est pas la pratique de divers dons et ministères, fussent-ils puissants et glorieux. L'important, c'est d'être fidèle et soumis à Jésus-Christ. C'est pourquoi l'apôtre Paul peut dire aux Corinthiens, sans se vanter: « Soyez mes imitateurs, comme je le suis moi-même de Christ » (1 Co 11.1). Car imiter Christ, c'est Le laisser renouveler en nous Son amour surnaturel:

« L'amour est patient, il est plein de bonté; l'amour n'est pas envieux; l'amour ne se vante pas, il ne s'enfle pas d'orgueil, il ne fait rien de malhonnête, il ne cherche pas son intérêt, il ne s'irrite pas, il ne soupçonne pas le mal, il ne se réjouit pas de l'injustice, mais il se réjouit de la vérité; il pardonne tout, il croit tout, il espère tout, il supporte tout » (1 Co 13.4-7).

Suis-je prêt(e) à tout supporter pour suivre Jésus-Christ?

L'apôtre Paul n'a jamais promis la prospérité à ses auditeurs. A cause de l'Evangile, il vivait souvent l'inverse: « Nous sommes devenus comme les balayures du monde, le déchet de tous... » (1 Co 4.13). Paul n'a pas eu peur de tout supporter, en prenant sa croix... pour imiter Jésus!

Pour la Commission théologique,

Anne-Catherine Piguet

Les signataires de ces textes sont soit des membres de l’équipe de rédaction de lafree.ch soit des personnes invitées.
Chacun s’exprime à titre personnel et n’engage pas la FREE.

Publicité

Nouveau numéro Vivre

Agenda

Vers l'agenda