Anne-France et Pierre Muller avec la comédie musicale Aïcha à Fribourg samedi 11 mars

Après Cossonay et Renens, la comédie musicale Aïcha sera jouée samedi 11 mars à Fribourg, puis le 13 mai à Chéserex et le 20 mai à Meyrin. L’occasion de découvrir sur scène une manière originale de traiter de la question des réfugiés et de leur intégration.

Par Serge Carrel | le vendredi, 10 mars 2017

« Je me suis réveillée un matin en 2007 avec un nom à l’esprit : Aïcha. » C’est ainsi qu’Anne-France Muller raconte les débuts de la création d’une comédie musicale qui sera interprétée à Fribourg le samedi 11 mars. A partir d’un nom, Anne-France a créé, en compagnie de Pierre son mari, un scénario qui raconte l’histoire d’une ado syrienne, dont la famille a trouvé refuge en Suisse et qui connaît les tensions entre ici et là-bas. Cela a donné : « Aïcha, l’intégration… un défi », une comédie musicale qui fait intervenir une vingtaine d’adultes et d’enfants.

D’abord une affaire de famille

Dans la famille Muller de Vullierens (VD), on aime faire de la musique ensemble. Anne-France est au piano et compose. Marylène, la fille, se forme en chant et en comédie musicale. Elle interprète avec brio Sara, une amie d’Aïcha, qui ne défendra pas cette Syrienne, réfugiée en Europe avec sa famille et accusée de vol. Et Pierre, lui, affectionne le théâtre et l’écriture.

La comédie musicale Aïcha a donc commencé à germer dans la tête d’Anne-France voilà une dizaine d’années. Elle a pris davantage de relief quand cette institutrice a rencontré une jeune Kurde d’origine syrienne, qui fréquentait l’une des classes parallèles à la sienne. Au travers d’un concours de circonstances, Anne-France Muller est entrée en contact avec la famille de cette jeune Kurde et des liens d’amitié forts se sont tissés.

« Dernièrement, j’ai même participé à une cérémonie où cette famille recevait la nationalité suisse ! ajoute Anne-France. Nous sommes ainsi entrés dans les difficultés ou les tensions que ces jeunes peuvent connaître entre la culture de leur pays d’origine et la culture helvétique. Ces tensions ont été particulièrement importantes pour les sœurs plus âgées de cette jeune Kurde, qui, sous la pression de leurs camarades, ont renoncé à porter le voile. »

Chant et musique, des moyens privilégiés d’expression

Le chant et la musique sont, pour Anne-France Muller, des moyens privilégiés d’exprimer ce qu’elle ressent. Non seulement avec son mari, elle a déjà trois comédies musicales à son actif, mais elle a encore sorti un CD et un petit livre qui s’intitulent tous deux : « Libérée ». L’occasion pour Anne-France Muller de raconter comment elle a pu « mettre des mots sur des maux », suite à « une enfance qui lui a été volée ».

Serge Carrel

Les prochaines représentations de la comédie musicale « Aïcha » :

Le samedi 11 mars 2017 à Fribourg (18h à la salle du CO de Jolimont).

Le samedi 13 mai à Gingins (20h à la Grande Salle).

Le site web d’Anne-France Muller.

  • Encadré 1:

    Anne-France Muller à Ciel ! Mon info

    En ce début d’année, Anne-France Muller a présenté la comédie musicale « Aïcha, l’intégration… un défi » sur le plateau de Ciel ! Mon info, une émission diffusée dans la fenêtre chrétienne de Maxtv. Elle relate aussi comment sa relation à Jésus-Christ lui a permis de se séparer de la culpabilité qui « plombait » sa vie, suite au divorce de ses parents.

    A voir sur lafreetv.