StopPauvreté lance une campagne de sensibilisation aux questions de justice climatique

mardi 11 septembre 2018 icon-comments 3

En partenariat avec Maxtv/Theotv, StopPauvreté propose une série d’émissions autour de la justice climatique. L’occasion de découvrir des personnes qui tentent, dans leur domaine, d’encourager à la réduction des émissions de gaz à effet de serre. La première émission avec l’ingénieur agronome Roger Zürcher sera diffusée le 12 septembre à 20h sur Maxtv/Theotv. Elle sera aussi disponible sur le web.

Eté caniculaire, sécheresse, fonte des glaciers, inondations... Les changements climatiques préoccupent. De septembre à décembre 2018, le mouvement StopPauvreté lance une campagne vidéo autour de la justice climatique. 6 émissions Ciel ! Mon info accueilleront des personnalités qui déclinent dans leur domaine un engagement citoyen pour réduire nos émissions de gaz à effet de serre. Ces émissions d’une quinzaine de minutes, animées par le journaliste Serge Carrel, seront diffusées sur Maxtv-Theotv. Des extraits particulièrement parlants seront aussi à regarder sur les réseaux sociaux.

Découvrir des actions concrètes signifiantes

Pour Alexis Bourgeois, coordinateur romand de StopPauvreté, le réchauffement climatique est l’une des questions prioritaires pour notre avenir et celui de la biosphère. « Par des actions concrètes dans notre façon de vivre au quotidien, nous pouvons influencer la situation et réduire nos émissions de CO2 », souligne-t-il. Dans cette série d’émissions, 6 acteurs de terrain expliquent comment ils tentent d’atténuer les effets du changement climatique dans un secteur particulier : l’agriculture, l’industrie, les locaux d’Eglise ou la famille. C’est aussi l’occasion pour eux de détailler comment ils développent un style de vie plus juste.

Roger Zürcher, un ingénieur agronome EPFZ, actif dans le Sud au travers des ONG DM-Echange et mission et FH (Food for the Hungry Suisse), expliquera comment une autre manière de cultiver la terre peut permettre de « refroidir » la planète. Frédéric-Paul Piguet, spécialiste des questions d’environnement, racontera comment il a encouragé sa paroisse réformée à Genève dans la rédaction en équipe d’une « Charte de justice climatique ». Cette charte, traduite en anglais, propose des engagements concrets pour réduire les émissions de CO2 au niveau individuel, comme au niveau de la communauté ecclésiale. D’autres intervenants permettront d’entrevoir ce qu’il est possible de mettre en place pour entrer activement dans la transition énergétique qui doit être accélérée.

Impact au Sud comme au Nord

« Il est grand temps d’agir ! complète Alexis Bourgeois. Par des actions concrètes dans notre façon de vivre au quotidien, nous pouvons influencer à la fois notre situation en Europe, mais aussi la situation des plus démunis dans les pays du Sud. »

StopPauvreté est un mouvement de sensibilisation qui s’inscrit dans les activités d’Interaction, le bras humanitaire et développement du Réseau évangélique suisse (RES). StopPauvreté encourage la solidarité avec les pays du Sud. Ce mouvement rassemble à la fois des individus particulièrement préoccupés des questions de justice sociale, et des ONG actives dans les interventions humanitaires d’urgence et dans le développement.

La première émission « StopPauvreté-Justice climatique » avec Roger Zürcher est intitulée : « Une agriculture pour ‘refroidir’ la planète ». Elle sera diffusée pour la première fois le mercredi 12 septembre à 20h dans le cadre de Ciel ! Mon info sur Maxtv/Theotv, une chaîne disponible sur la plupart des bouquets proposés par les diffuseurs TV. La deuxième avec Frédéric -Paul Piguet « Un spécialiste de l’environnement à l’origine d’une charte climatique » le mercredi 3 octobre à 20h. Pour les personnes intéressées, la première émission « StopPauvreté-Justice climatique » est disponible en avant-première sur youtube.

3 réactions

  • Pascal samedi, 15 septembre 2018 15:02

    Réchauffement climatique = Fin des temps ?
    Parler de réchauffement climatique au lieu de fin des temps et une ruse de satan pour tromper le monde et malheureusement aussi les chrétiens.
    - Il y aura de grands tremblements de terre en divers endroits, ainsi que des pestes et des famines; il y aura des phénomènes terrifiants et de grands signes dans le ciel. ( Luc 21:11)
    Je pense que les chrétiens doivents respecter la terre et toutes la nature, mais nous allons pas la sauver, c’est le rôle de Dieu, notre rôle en tant que disciple de Jésus et d’annoncer la paroles et de faire de toutes le nations des disciples. (Mat. 28:19)
    - Le ciel et la terre disparaîtront, mais mes paroles ne disparaîtront pas. (Mt. 24:35)
    - Mais nous attendons, conformément à sa promesse, un nouveau ciel et une nouvelle terre ou la justice habitera. (2 P. 3:13)
    - Puis je vis un nouveau ciel et une nouvelle terre, car le premier ciel et la première terre avaient disparu et la mer n’existait plus. (Ap. 21:1)
    Que Dieu éclaire chacun par sa parole et vous bénisse abondamment. Amen

  • Antoine jeudi, 04 octobre 2018 09:52

    [Réponse à Pascal tiré du livre 'Dieu l'écologie et moi' de Dave Bookless]
    Pourquoi se préoccuper des soins à donner à la terre ?
    Dieu ne va-t-il pas la détruire de toute façon ?

    Deux réponses me viennent avant tout à l’esprit. Premièrement,
    quoi que Dieu envisage pour l’avenir, la tâche actuelle
    des chrétiens est d’obéir à son commandement de prendre soin
    de la terre (Genèse 1.26-28 ; 2.15). Autrement dit, peu importe
    que Dieu choisisse de détruire ce qu’il a créé, notre travail est
    d’en prendre soin jusqu’à ce moment-là ! Par ailleurs, l’idée que
    Dieu puisse totalement détruire cette terre est basée sur des
    fondements bibliques très branlants. Le fait est que, chaque
    fois que la Bible parle de l’avenir de la terre, elle maintient en
    tension les thèmes conjoints de la destruction (jugement) et du
    renouveau (salut). Les chrétiens se sont souvent emparés de
    l’un des deux (habituellement la destruction) et ont bâti toute
    une théologie autour de ce thème, en ignorant complètement les
    passages qui vont dans la direction opposée. Une authentique
    compréhension biblique se doit d’éviter les deux extrêmes, tout
    aussi erronés l’un que l’autre : d’une part, la notion que Dieu va
    entièrement détruire la terre et, d’autre part, celle que tout va
    aller en s’améliorant et évoluer vers la perfection. Comprendre
    la Bible de manière équilibrée implique de reconnaître que le
    jugement de Dieu sur tout ce qui est déchu, mauvais et péché,
    signifiera une purification radicale de toute la création, mais
    que son amour salvateur envers tout ce qu’il a créé conduira
    finalement à la refonte, au remodelage et au renouvellement de
    cette création.

  • Pascal vendredi, 05 octobre 2018 16:51

    Genèse 1.26-28 ; 2.15 se commandement de Dieu est avant le pécher d'Adam et Eve et Dieu parle du jardin d'Eden ou ils sont était chasser sur la terre !
    Oui nous devons respecté la terre, mais nous allons pas la sauver, c’est le rôle de Dieu, notre rôle en tant que disciple de Jésus et d’annoncer la paroles et de faire de toutes le nations des disciples. (Mat. 28:19).

Publicité

Journal Vivre

Opinion

Opinion

TheoTV (mercredi 20h)

27 février

  • «L’anorexie» avec Emmanuelle Bessi (CMI)
  • «‘Etre lumière des nations’ par les médias» avec Alphonse Teyabe (Vitamine B)

6 mars

  • «Il y a 25 ans, le génocide au Ruanda» avec Apolline Dukuzemarya (CMI)
  • «Dieu tient ses promesses» avec Camille Kursner (SPPA)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • «L’amour d’un Père prodigieux» par Paul Hemes

    Ven 15 février 2019

    La parabole du fils prodigue est en fait la parabole du Père formidable. Celui-ci aime, accueille, sauve et adopte de manière extraordinaire. Un article paru dans Vivre de septembre octobre 2018.

  • La Marmotte offre un répit aux SDF

    Jeu 31 janvier 2019

    Etre sans domicile fixe (SDF) en hiver... Sur les pas de Michael Staiesse, de l’Armée du Salut, Gabrielle Desarzens est allée à la rencontre de bénéficiaires de La Marmotte, lieu d’accueil de nuit depuis 25 ans à Lausanne. Une émission radio diffusée dimanche 27 janvier dernier sur RTS La Première.

  • La boxe percute à l’église !

    Lun 14 janvier 2019

    Des jeunes boxent chaque semaine dans les locaux d’une église évangélique de la FREE. Une façon de faire venir ou revenir les moins de 20 ans à l’église ! Stéphane Hofer, l’instigateur de la formule Box Up Crime Switzerland, espère que l’activité fasse boule de neige. Reportage sur place.

  • L’aumônerie fait sa mue

    Lun 31 décembre 2018

    Que ce soit à l’hôpital, à l’armée ou auprès des jeunes, l’aumônerie est actuellement un chantier ouvert qui veut se professionnaliser et s’éloigner des églises. « Je ne sais pas où cela va nous conduire », réagit lundi 31 décembre Olivier Cretegny, ancien aumônier et président de la FEV (Fédération évangélique vaudoise). Non sans ajouter qu’une Journée de réflexion à l’adresse de tous les aumôniers évangéliques romands est agendée le 30 avril.

eglisesfree.ch

  • Commission jeunesse

    Ven 15 février 2019

    La commission jeunesse a pour objectif de créer du lien entre les jeunes de la FREE, entre les différentes fédérations et générations ; de former les responsables jeunesse et d’accompagner les conseils d’églises dans leurs questionnements.

  • Commission Europe

    Ven 25 janvier 2019

    En lien avec les Oeuvres et Eglises concernées et avec les autres commissions "missionnaires" (Afrique-Moyen Orient et Asie), la commission Europe a pour objectif d'accompagner (c'est-à-dire écouter, conseiller, soutenir, encourager, visiter...) les envoyés avant, pendant et après leur ministère en Europe.

  • Soutenez l'Action de Noël 2018 au Tchad et en Thaïlande

    Lun 03 décembre 2018

    Vous pouvez soutenir ces deux projets et obtenir des information supplémentaires à leur sujet sur les sites internet www.eglisesfree.ch et www.sme-suisse.org.

  • Rencontre générale de la FREE : de nouveaux projets malgré des ressources en baisse

    Ven 30 novembre 2018

    La Rencontre générale de la FREE, qui s’est tenue le 24 novembre 2018 à Moudon, a été marquée par des questionnements autour d’un budget en baisse, mais aussi par des projets enthousiasmants. Ainsi, une « Plate-forme d’entraide » permettra à des aînés de partager leurs compétences, et une nouvelle Eglise est implantée à Ballens.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Please publish modules in offcanvas position.