Affaire Norbert Valley : « Ma foi, c’est comme ça » sur Canal Alpha et le « Blick » mènent l’enquête

Actualité

Norbert Valley fait toujours l’objet d’une importante attention médiatique. Sa condamnation à 1000 francs d’amende avec sursis et à 250 francs de frais de justice pour « délit de solidarité » a intéressé cette semaine « Ma foi c’est comme ça » sur Canal Alpha et le Blick en Suisse allemande.

Par Serge Carrel | le vendredi, 14 septembre 2018

image.pngLa condamnation du pasteur Norbert Valley pour « délit de solidarité » continue à intéresser les médias. Dans son émission « Ma foi, c’est comme ça », Canal Alpha, la TV régionale de l’arc jurassien, mène l’enquête en donnant la parole non seulement à Norbert Valley et à Olivier Bigler, son avocat, mais aussi à Georges-André Lozouet, le chargé de communication de la police neuchâteloise et à Michael Mutzner, responsable médias du Réseau évangélique suisse.

« Les policiers avaient des informations partielles »

Le chargé de communication de la police neuchâteloise souligne que l’intervention de la police au culte de l’Eglise évangélique de l’Arc jurassien au Locle ne visait pas à arrêter ou à interpeller le pasteur Valley. « Les policiers cherchaient des renseignements, explique Georges-André Lozouet. Ils avaient des informations partielles quant à l’identité d’une personne prénommée Norbert, qui avait hébergé un individu arrêté dans le cadre d’une affaire pénale. » Dans ce contexte, le pasteur Norbert Valley aurait pu refuser de se rendre immédiatement au poste.

Dans son analyse de la situation, Michael Mutzner plaide pour que les personnes, condamnées pour « délit de solidarité » en vertu de l’article 116 de la loi fédérale sur les étrangers, s’opposent à cette condamnation. Si la justice ne distingue pas entre solidarité désintéressée à l’endroit de personnes dans le besoin et enrichissement personnel sur le dos des migrants, la loi être modifiée par les instances politiques fédérales.

Norbert Valley aussi en vidéo sur le site du Blick

BlickLe journal de boulevard Blicka aussi consacré un article à la situation du pasteur du Locle. Intitulé : « Je n’ai fait que mon devoir de chrétien », cet article est doublé d’une vidéo où Norbert Valley explique en allemand – avec un sous-titrage clarificateur ! - les raisons de sa condamnation par la justice neuchâteloise. L’article a suscité une centaine de commentaires, parmi lesquels des expressions de soutien, mais aussi le souhait de voir un « monsieur ou un seigneur d’Eglise » « envoyé en prison plutôt qu’amendé. Amen » !

Par ailleurs, la collecte organisée par les jeunes du PEV sous forme de crowdfunding « Contre la criminalisation de l’amour du prochain » a atteint son objectif en une semaine. Plus de 1250 francs ont été récoltés pour couvrir les frais de justice de Norbert Valley.

Serge Carrel