En vue de l’Examen périodique universel (EPU) de la France le 15 janvier prochain au Conseil des droits de l’homme à l’ONU, la juriste Nancy Lefevre du Conseil national des évangéliques de France (CNEF) a fait le déplacement à Genève. « Il faut que la France garantisse un pluralisme qui permette notamment aux chrétiens de vivre et partager l’Evangile », a-t-elle indiqué vendredi 15 décembre, après avoir rencontré différents diplomates onusiens.

Publié dans Actualité

En terre vaudoise, il fut, dans la dynamique du Réveil de Genève du XIXe siècle, l’un des avocats de la séparation de l’Eglise et de l’Etat. Alexandre Vinet est un évangélique dont la radicalité des propos en faveur de la laïcité gagnerait à être davantage connue aujourd’hui.

Publié dans Figures évangéliques

On le sait trop peu ! L’un des principaux inventeurs de la laïcité est un évangélique ! Il s’agit du pasteur et homme politique Roger Williams. Au XVIIe siècle, bien avant les Lumières et la Révolution française, il donna une constitution à l’Etat de Rhode Island en Amérique du Nord où Eglise et Etat étaient clairement séparés et où la liberté de conscience, y compris pour les musulmans, était garantie. A découvrir.

Publié dans Figures évangéliques

Christian Bibollet, membre de l’Institut pour les questions relatives à l’islam au sein du Réseau évangélique suisse (RES), réagit dans Le Temps du 10 avril à un débat sur l’inscription de l’islam dans la société «laïque» helvétique. Ce débat oppose différentes personnalités genevoises, au nombre desquelles : Hani Ramadan, directeur du Centre islamique de Genève, et Pierre Kunz, président de l’Institut national genevois.

Publié dans « En question »

Derrière le terme de « laïcité » se cachent différentes conceptions de la séparation entre l’Eglise et l’Etat. Dans ce contexte, Olivier Favre, sociologue et pasteur au Centre de vie à Neuchâtel, opère d’utiles distinctions. Parce que la laïcité à la française est très différente des conceptions de la laïcité qui prévalent en Suisse. A creuser.

Publié dans « En question »
vendredi, 10 mai 2013 09:33

Lettre ouverte à Tal Iban Laïc

En avril dernier, une certaine éducation évangélique a été mise sur le grill par InfoSekta. Cette association zurichoise a critiqué des livres, traduits de l'anglais et disponibles uniquement en allemand, qui prônaient le recours aux châtiments corporels pour punir les enfants. Henri Bacher réagit à cette mise en demeure d'une certaine éducation, évangélique mais aussi très largement répandue en Suisse.

Publié dans « En question »