Une dizaine d’organisations chrétiennes éjectées de Jeunesse et sport : une pétition circule !

Société

L’Office fédéral du sport (OFSPO) exclut une dizaine d’organisations chrétiennes en faveur de la jeunesse du programme Jeunesse et sport (J+S). Une pétition de protestation circule sur internet.

Par Claude-Alain Baehler | le vendredi, 31 mars 2017

L’Office fédéral du sport (OFSPO) vient de prévenir une dizaine d’associations chrétiennes actives parmi les jeunes (1) que, sur décision du Conseil fédéral, elles sont exclues du programme Jeunesse et sport (J+S) dès 2018. Cela signifie que ces organisations n’ont plus l’autorisation d’inscrire leurs activités dans le cadre de J+S et de recevoir les subventions qui vont avec. De plus, elles ne sont plus autorisées à organiser et offrir des formations J+S à leurs animateurs.

Cette décision, qui rappelle celle de l’Office fédéral des assurances sociales (OFAS) en 2015, est motivée par l’idée que les associations concernées instrumentalisent le sport. Selon l’OFSOP, elles poursuivent « des buts essentiellement religieux, centrés sur la transmission de la foi. […] Le sport est uniquement un outil qu’elles mettent au service d’autres fins ».

Ainsi, la Ligue pour la lecture de la Bible (LLB), à Saint-Légier, estime que son manque à gagner annuel s’inscrira dans une fourchette de 10’000 à 15’000 francs. « En compagnie des œuvres avec lesquelles nous collaborions, nous allons voir quel chemin nous prenons en ce qui concerne les formations, précise Michel Siegrist, le directeur de la Ligue. Car il est fondamental que nous ayons des équipes formées. Et nous allons continuer d’organiser les mêmes camps qu’auparavant. »

Une branche de J+S affaiblie

Egalement touché par la décision de l’OFSPO, le Grain de blé, à Ballaigues, continuera de proposer ses camps. « En ce qui concerne les subventions, rendons à César ce qui revient à César et à Dieu ce qui est à Dieu, explique Patrick Gasser, son directeur. Mais je trouve dommage de cesser notre partenariat avec J+S dans le domaine ’Sport de camp, trekking‘. Toute une branche de J+S va être affaiblie par cette décision. »

Comme membre du programme Voilà-Vaud (2), le Grain de blé bénéficie d’autres possibilités de formation avec un suivi et des subventions. « Nos moniteurs peuvent également suivre des formations telles que celles proposées par la Plateforme cantonale de formations des jeunes dans le domaine des activités extrascolaires (FORJE) », précise Patrick Gasser.

Pour Michel Siegrist, le plus ennuyeux dans la décision de l’OFSPO n’est pas liée à l’argent, mais à l’argumentation et au présupposé invoqué par l’administration. Il explique : « Le phénomène religieux n’est pas le seul paramètre de l’OFSPO. Mais l’argument utilisé contre les organisations chrétiennes est violent et inquiétant. Et nous pouvons déjà nous demander quel sera le pas suivant. Je pense qu’il existe un gros malaise du politique vis-à-vis du phénomène religieux, accompagné d’une vision trop matérialiste de l’enfant. »

Le communiqué du Réseau évangélique suisse.

« JS nous met à la porte » sur Le blog du dirlo de la Ligue pour la lecture de la Bible.

Notes
(1) Selon le Réseau évangélique suisse (SEA-RES), environ dix organisations sont concernées, dont cinq en Suisse romande : Association Repère, Cycle formation jeunesse (Cyfoje), Fondation le Grain de blé, Jeunesse adventiste, Ligue pour la lecture de la Bible (LLB), Jungscharen der Evangelisch-methodistischen Kirche EMK, Youthnet der Schweizerischen Pfingstmission, Youthplus der BewegungPlus, Adventjugend.
(2) Voilà est un programme du Conseil suisse des activités de jeunesse (CSAJ). Il encourage la promotion de la santé et la prévention des dépendances dans les associations de jeunesse. 
  • Encadré 1:

    Une pétition circule

    Suite à la décision de l’Office fédéral du sport (OFSPO) d’exclure une dizaine d’associations chrétiennes du programme Jeunesse et sport (J+S), une pétition circule sur internet. Elle a été lancée par des fédérations concernées par la décision de J+S, le Réseau évangélique suisse (SEA‐RES) et la Fédération des Eglises libres de Suisse allemande (VFG). A la fin mars 2017, elle avait recueilli plus de 13’000 signatures.

    Disponible, entre autres, sur les sites internet du Réseau évangélique suisse et de la Ligue pour la lecture de la Bible, la pétition est adressée au conseiller fédéral Guy Parmelin, chef du Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports.

En question : participer au débat

« En question »

Publicité

Agenda

Vers l'agenda

Fenêtre chrétienne de MaxTV

Les mercredis de l'été

  • Rediffusions
23 août
  • Nathanaël Bourgeois présente la chorale Psalmodie (Ciel ! Mon info)
  • « Köbi Julen : entre ciel et terre » (RéfleXions)

Le mercredi à 20h sur MaxTV