« Les chrétiens d’Orient sont victimes d’un génocide ! » selon ADF International

Société

Malgré les résolutions onusiennes qui ont dit « plus jamais ça » au sortir de la Seconde Guerre mondiale, les génocides se reproduisent, notamment aujourd’hui à l’encontre des chrétiens du Moyen-Orient. L’ONG ADF International tire la sonnette d’alarme grâce à un livre qui propose des moyens de lutte juridiques.

Par Gabrielle Desarzens | le lundi, 28 novembre 2016

« Never again »1 – Plus jamais ça : c’est un livre de près de 300 pages. Il relève que la promesse onusienne faite en 1948 au travers de la Convention pour la prévention et la répression des génocides est devenue obsolète. « Nous avons publié ce livre pour démontrer clairement que les chrétiens du Moyen-Orient vivent un génocide. Pour que le Conseil de sécurité de l’ONU le reconnaisse et combatte l’impunité des membres de Daech », a indiqué jeudi 24 novembre au Palais des Nations à Genève Andreas Thonhauser, directeur de communication d’ADF International2. Et cet homme de parler des exécutions, des crucifixions dont sont l’objet encore actuellement les chrétiens et autres minorités religieuses de ce berceau du christianisme.

L’avocate britannique Ewelina Ochab, auteure de l’ouvrage, revient d’Irak. Pour introduire son travail, elle a présenté le morceau d’une croix qu’elle a ramassé dans une église détruite de Qarakosh, ainsi que quelques pages d’une bible. « Il y avait 1,4 million de chrétiens dans ce pays en 2003. Ils sont maintenant moins de 250'000. Il y a bel et bien une intention d’éliminer toute présence chrétienne au Moyen-Orient », a-t-elle dénoncé. Pour elle, le génocide est le « crime des crimes » : « Il devrait idéalement être traité par un Tribunal pénal international ad hoc ou par la Cour pénale internationale (CPI) de La Haye. Dans un cas comme dans l’autre, des tribunaux nationaux devraient appuyer leur travail pour poursuivre tous les complices des exactions commises. » Une autre option qu’elle soumet : la mise en place d’un tribunal régional ou national soutenu par l'ONU. « Il est cependant urgent qu’une de ces options soit prise », a-t-elle souligné.

Sortir du silence

Après la Seconde Guerre mondiale, hantés par les atrocités commises par les nazis, les gouvernements du monde ont promis de ne plus permettre pareille barbarie. Ce qu’ont traversé les peuples de l’ex-Yougoslavie ou du Rwanda ont pourtant déjà démontré que la promesse était des plus fragiles. A chaque fois, il faut « sortir du silence » et « dénoncer ce qui s’avère un génocide », peut-on lire dans l’introduction du livre récemment publié. Et agir !

Aujourd’hui, seuls les Etats-Unis, le Conseil de l’Europe, le Parlement européen et la Chambre des communes (House of commons) en Grande-Bretagne reconnaissent que les chrétiens et autres minorités religieuses comme les yézidis vivent un véritable génocide, en Syrie et en Irak. Le Canada, lui, reconnaît seulement le génocide des yézidis.

Or si les yézidis ont presque été entièrement effacés de la région du Kurdistan, selon ADF International, le nombre de chrétiens est passé de plus de 2 millions à moins d’un million en Syrie. « Pourquoi ne pas envoyer des troupes sur le terrain pour assurer un secteur aux chrétiens, une zone dans laquelle ils pourraient se déplacer librement ? lance Andreas Thonhauser en aparté. L’impunité de Daech doit cesser ! »

Gabrielle Desarzens

Notes

1 Ewelina Ochab, Never again, legal responses to a broken promise in the Middle East, Vienne, Kairos Publications, 2016.
2 ADF International défend le droit des peuples à vivre librement leur foi.

Ce papier a été rédigé pour le site www.worldwatchmonitor.org.

1 réaction

  • Vidoudez Pascal lundi, 05 décembre 2016 14:17

    Combien d'entre-nous prions constamment pour nos frères et sœurs persécutés, particulièrement ceux en Orient ? J’en connais un certain nombre soit directement, soit par amis interposés. A chaque fois, je suis émerveillé de temps de discipline et de foi alors qu’à chaque instant, ils vivent leur foi au péril de leur vie.

    Cela dit, il me plaît de rappeler au passage qu’il n’y a qu’un seul ilot au Moyen-Orient où la communauté chrétienne en Orient grandit et n'est pas persécutée. Et il est bon de le rappeler que cet ilot s'appelle Israël.

    Alors que nous nous préparons à recevoir les promesses du Messie né, élevé selon la tradition juive, mort et ressuscité en tant que Juif, rappelons-nous que le Lion de Juda (comme Il est dit de Lui en Apocalypse) nous demande d'intercéder pour nos frères et sœurs en Christ.

    Ecoutons cette parabole au début du chapitre 18 de l’apôtre Luc.
    Jésus leur adressa une parabole, pour montrer qu'il faut toujours prier, et ne point se relâcher.
    Il dit: Il y avait dans une ville un juge qui ne craignait point Dieu et qui n'avait d'égard pour personne.
    Il y avait aussi dans cette ville une veuve qui venait lui dire: Fais-moi justice de ma partie adverse.
    Pendant longtemps il refusa. Mais ensuite il dit en lui-même: Quoique je ne craigne point Dieu et que je n'aie d'égard pour personne, 5néanmoins, parce que cette veuve m'importune, je lui ferai justice, afin qu'elle ne vienne pas sans cesse me rompre la tête.
    Le Seigneur ajouta: Entendez ce que dit le juge inique.
    Et Dieu ne fera-t-il pas justice à ses élus, qui crient à lui jour et nuit, et tardera-t-il à leur égard?
    Je vous le dis, il leur fera promptement justice. Mais, quand le Fils de l'homme viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre?

    Un excellent temps de l’Avent sur le mode réflexion.

En question : participer au débat

« En question »

Publicité

Agenda

Vers l'agenda

Fenêtre chrétienne de MaxTV

12 avril

  • « Koeun Path : rescapé du génocide cambodgien » (Ciel ! Mon info)
  • «Pierre-Alain Vauclair : ‘Papa, j'ai raté ma vie’ » (Culte)

19 avril

  • Joële Zeller : « Se sentir perdus » (Vitamine B)
  • « Jean Decorvet, nouveau recteur de la HET-PRO, explique son projet » (Ciel ! Mon info)

Le mercredi à 20h sur MaxTV