La poursuite du Royaume – samedi 28 mars

Par La FREE | le samedi, 28 mars 2015

« C’est pourquoi je vous dis : Ne vous inquiétez pas pour votre vie de ce que vous mangerez, ni pour votre corps de quoi vous serez vêtus. La vie n’est-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement ? Regardez les oiseaux du ciel : Ils ne sèment ni ne moissonnent, ils n’amassent rien dans des greniers, et votre Père céleste les nourrit. Ne valez-vous pas beaucoup plus qu’eux ? Qui de vous, par ses inquiétudes, peut ajouter une seule coudée à la durée de sa vie ? Et pourquoi vous inquiéter au sujet du vêtement ? Observez comment croissent les lis des champs : Ils ne travaillent, ni ne filent ; cependant je vous dis que Salomon même, dans toute sa gloire, n’a pas été vêtu comme l’un d’eux.
Si Dieu revêt ainsi l’herbe des champs qui existe aujourd’hui et demain sera jetée au four, ne vous (vêtira-t-il) pas à plus forte raison, gens de peu de foi ? Ne vous inquiétez donc pas, en disant : Que mangerons-nous ? Ou : Que boirons-nous ? Ou : De quoi serons-nous vêtus ? Car cela, ce sont les païens qui le recherchent. Or votre Père céleste sait que vous en avez besoin. Cherchez premièrement son royaume et sa justice, et tout cela vous sera donné par-dessus. Ne vous inquiétez donc pas du lendemain car le lendemain s’inquiétera de lui-même. A chaque jour suffit sa peine. »
Matthieu 6.25-34

« Qui de vous, par ses inquiétudes, peut ajouter un instant à la durée de sa vie ? » En une seule phrase et quelques exemples bien choisis, Jésus nous rappelle à quel point nous inquiéter pour les choses de la vie peut être futile.

Travail, famille, études, etc. Dans notre quotidien, il nous arrive à tous d’être submergés par des soucis qui peuvent nous sembler insurmontables. Mais lorsque nous nous laissons dominer par nos inquiétudes, nous rejetons Dieu de manière implicite et nous nous retrouvons au même niveau que les païens. Si nous croyons au Dieu sauveur et créateur le dimanche matin, n’est-il pas absurde de penser qu’il ne pourra pas subvenir à nos besoins les autres jours de la semaine ?
Jésus ne souhaite pas que nous menions une telle vie. Au contraire, il veut nous libérer de ces peurs qui nous paralysent pour faire de nous des chrétiens actifs et acteurs de son Royaume.

Pour y arriver nous devons changer nos priorités et accepter de ne pas pouvoir maîtriser chaque instant de nos vies. Si nous acceptons de faire de la recherche de son Royaume notre objectif premier, Jésus nous promet de pourvoir à tous nos besoins. Cela veut-il dire que nous allons vivre une vie lisse et sans problème ? Non ! Mais il promet de nous donner la force nécessaire pour affronter chaque jour, l’un après l’autre. A nous de ne plus chercher à alourdir la barque en nous encombrant de soucis inutiles !

James Ingram

Eglise de l’Oasis, Morges (FREE)

twitter

Recherche du Royaume : voir l’essentiel et valoriser ce qui demeure. @EF

  • Encadré 1:

    flag2Méditation personnelle

    Mes priorités actuelles

    1.             
    2.            
    3.            
    4.            
    5.            

    Mes priorités idéales

    1.             
    2.             
    3.             

    Quelles sont les inquiétudes qui reviennent régulièrement dans ma vie ?

    Comment pourrais-je accueillir la sécurité que Dieu donne par rapport à ces inquiétudes ?

En question : participer au débat

« En question »

Publicité

Agenda

Vers l'agenda