Ne jugez pas ! – Lundi 30 mars

Par La FREE | le lundi, 30 mars 2015

« Ne jugez pas, afin de ne pas être jugés. C’est du jugement dont vous jugez qu’on vous jugera, de la mesure dont vous mesurez qu’on vous mesurera. Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère, et ne remarques-tu pas la poutre qui est dans ton œil ? Ou comment dis-tu à ton frère : Laisse-moi ôter la paille de ton œil, alors que dans ton œil il y a une poutre ? Hypocrite, ôte premièrement la poutre de ton œil, et alors, tu verras comment ôter la paille de l’œil de ton frère. Ne donnez pas ce qui est saint aux chiens et ne jetez pas vos perles devant les pourceaux, de peur qu’ils ne les foulent aux pieds et ne se retournent pour vous déchirer. »
Matthieu 7.1-6

Lorsque j’ai dû choisir un texte à méditer dans les chapitres 5 à 7 de Matthieu, dès ma première lecture, je suis restée sur ces paroles : « Ne jugez pas. » Plus je lisais, plus je sentais que c’était sur ces versets que je devais m’arrêter. J’en ai reçu la confirmation par deux personnes différentes dans mon entourage qui m’ont fait deux réflexions par rapport à ce thème.

Une première réflexion : « Le chrétien est souvent en train de JUGER alors qu’il devrait AIMER. » Je dois avouer que je l’ai prise pour moi, de plein fouet, car c’est un comportement qui m’habite souvent…

Comme le contexte l’indique clairement, l’interdiction ne s’applique pas à tous les jugements. Il existe un jugement juste que nous devons exercer avec un discernement prudent : « Ne jugez pas selon l’apparence, mais jugez selon la justice » (Jean 7.24).

Seuls les jugements injustes, hypocrites, empreints d’une propre justice ou nés d’un esprit critique sont à proscrire. C’est là que je suis interpellée, car combien de fois je me prends à juger une personne, alors que je n’ai pas à le faire…

J’ai reçu une deuxième réflexion qui fera office de conclusion : « Si je suis remplie de l’Esprit alors je vais pouvoir aimer plus et juger moins. »
Beau programme !

Catherine Rochat

Eglise de l’Oasis, Morges (FREE)

7.1 juge

twitter

A force d’être juste, on est souvent coupable. @PierreCorneille

  • Encadré 1:

    flag2Méditation personnelle

    • Dans quelle situation est-ce que je juge « plus vite que mon ombre » ?
    • Pourquoi Dieu me dit-il que je serai jugé de la même manière que j’ai jugé ?
    • Quelle poutre pourrait obscurcir ma vue ?
    • Ai-je des excuses à présenter à quelqu’un pour l’avoir jugé ?