Distribuer la cène aux enfants, c’est non !

Pratique

La question surgit parfois de la bouche d'un enfant : « Maman, Papa, pourquoi est-ce que je ne peux pas prendre la cène avec vous ? » La réponse exige du doigté et du discernement. C'est ce que souligne la Commission théologique de la FREE. Elle rappelle toutefois qu'il y a un préalable à la participation à la cène : le baptême. Et que celui-ci est reçu par des personnes conscientes de l'importance de ce geste d'engagement.

Par La FREE | le vendredi, 30 août 2013

Suite à une question posée par une Eglise, la Commission théologique de la FREE recommande de ne pas distribuer la cène aux enfants. Dans un document de 5 pages, la commission rappelle les fondements bibliques de la cène, la manière dont elle a été perçue dans l'histoire et examine comment elle se vit aujourd'hui. En final, elle dit non à la distribution de la cène aux enfants. « La cène concerne les croyants conscients de ce qu'ils sont et responsables d'eux-mêmes », relève le document.

Réagir avec doigté

Cette prise de position ne se fait pas sans mettre en avant qu'il est important pour une Eglise locale d'intégrer les enfants à la vie communautaire en priant pour et avec eux, en les enseignant et en étant pour eux des modèles dans la foi et l'amour. Pour qu'une cène célébrée par une communauté ne soit pas ressentie comme un geste d'exclusion par les enfants, les responsables de l'Eglise, suggère la Commission théologique, peuvent l'inscrire à la fin d'un repas communautaire où tous les participants auront déjà été rassasiés. Si vraiment lors d'un culte une cène devait être célébrée en présence des enfants, il est possible de leur distribuer un épi de blé ou un grain de raisin. Ainsi ils ne seront pas des « observateurs passifs » à la célébration du repas du Seigneur.

Proposer le baptême avant la cène

Au cas où un enfant demanderait instamment de prendre la cène, la Commission théologique invite les responsables de l'Eglise à nouer un dialogue avec lui. Puis, si après explication de la signification de ce geste, l'enfant persiste à demander la cène, une préparation au baptême pourrait être envisagée, pour autant que les parents soient d'accord avec la démarche. Pour la commission, le baptême est donc un préalable à la participation à la cène. (c)

En question : participer au débat

« En question »

Publicité

Agenda

Vers l'agenda

Fenêtre chrétienne de MaxTV

3 mai

  • « Joële Zeller : le bonheur de Dieu » (Vitamine B)
  • « Vivre un amour qui dure » (1) par Christian Reichel (conférence)

10 mai

  • « Joële Zeller : la colère de Dieu » (Vitamine B)
  • « Vivre un amour qui dure » (2) par Christian Reichel (conférence)

Le mercredi à 20h sur MaxTV