Jean-François Gertsch : un sourire possible dans le Ciel du dépendant

Jean-François Gertsch mardi 04 avril 2017

Quelque 27 ans après avoir suivi une cure de désintoxication, Jean-François Gertsch raconte sa sortie de l’alcool et sa fragilité. Ce qui le conduit à dépendre de Dieu.

Il y a environ 27 ans, j’entrais en cure de désintoxication. J’étais pasteur, errant dans les mensonges, les dissimulations, les solitudes glacées, les hontes de l’alcoolique. Comment renaître après ça ? Les défis s’alignaient alors en cortège : oser regarder ma vie sans anesthésie, me laisser ouvrir malgré tous les « mais » hurlant dans mes profondeurs, accueillir les gestes d’amour et de pardon de mes proches, de ceux qui ne se sont jamais fatigués d’espérer, présenter mes années de faillite comme elles étaient au geste de rachat de mon Dieu…
Ebranlé d’avoir été capable de ça, fragile comme une terre qui se marque encore trop vite, trop facilement, trop profondément, j’ai découvert au fil des mois et des années le désarroi que suscitait ce chemin de vie atypique, la difficulté de trouver la ou les personnes, le ou les lieux qui pourraient encaisser le choc avec moi et en faire quelque chose qui retourne la vie vers une espérance, vers un renouveau de sens…
J’ai trouvé difficile de me laisser « rétablir dans ma dignité » sans m’épuiser à convaincre, à prouver par un perfectionnisme tyrannique que je suis peut-être quand même quelqu’un de bien.

J’ai beaucoup espéré

Oui, j’ai beaucoup espéré, profondément espéré guérir de tout ça, goûter à la vie libre, raconter avec des mots qui rassurent la foi ou soulèvent les louanges du peuple, être du cortège des libérés, des heureux, des « devenus forts ». Je me suis imaginé utile, aidant, partageant toute la compréhension sage que j’avais de mes chemins.
Ce n’est pas comme ça que Dieu a veillé ma vie… 27 ans d’abstinence et je reste si fragile, si sensible… Même dans la guérison, je n’arrive pas à être comme les autres !
Ce que j’ai compris tient en peu de mots : c’est Dieu qui m’a libéré et il l’a fait par le cadeau d’une dépendance suspendue à Lui, d’une protection jour après jour, d’un chemin vers lui nécessaire au quotidien, d’une certitude ancrée que la faiblesse enfin accueillie peut être une porte d’espérance.

Tourné vers le « pas encore »

Ces dernières années, un verset de l’épître aux Hébreux a su être mon compagnon, un pain pour la route: « Tous ces gens sont morts en croyant en Dieu. Ils n'ont pas reçu les biens que Dieu avait promis, mais ils les ont vus et les ont salués de loin » (11.13). L’amour de Dieu m’a donné un « déjà » en me libérant de la consommation de l’alcool. Il m’a aussi fait la grâce de me garder tourné vers son « pas encore », main tendue, regard qui voit, cœur qui sait… Cette lecture pose un sourire possible dans le Ciel du dépendant…

Publicité
  • 29 septembre: venez fêter les 25 ans de l’Escale à Saint-Prex!

    Ven 21 septembre 2018

    Le 29 septembre de 9h à 15h, le Marché aux puces du service d’aide humanitaire l’Escale, à Saint-Prex, sera spécial. Il sera marqué par la commémoration des 25 ans de l’association. Alors, rendez-vous au chemin du Glapin 8 pour faire la fête et, pourquoi pas, de bonnes affaires.

  • Lettre à Lucie, responsable d’un groupe de jeunes, à propos du sens de la vie

    Jeu 20 septembre 2018

    Le débat sur le sens de la vie traverse tous les âges. Ce questionnement est souvent le plus intense durant la période des études. Voici une lettre à une jeune chrétienne engagée dans l’une de nos Eglises. Elle devrait permettre à des jeunes, mais aussi à d’autres, de mieux entrevoir le débat entre agnostiques, athées et chrétiens.

  • Alister McGrath : de l’athéisme à la théologie chrétienne

    Jeu 20 septembre 2018

    Il est passé de l’athéisme à la foi chrétienne. Au point aujourd’hui d’être un théologien protestant évangélique de renommée internationale. Alister MacGrath était à Fribourg du 20 au 22 juin dernier. Ce théologien britannique anglican était l’invité principal des rencontres du Centre d’études foi et société de la Faculté de théologie de l’Université. Rencontre.

  • Criminalisation de la solidarité : de l’importance de mettre de l’huile dans les rouages !

    Jeu 20 septembre 2018

    L’acquittement cette semaine de Flavie Bettex, cette jeune ergothérapeute de 27 ans, condamnée dans le canton de Vaud pour « délit de solidarité », ramène un peu de sérénité dans le monde de l’asile et de la pastorale des requérants déboutés. Voilà qui dessine aussi un horizon plus serein pour le pasteur évangélique Norbert Valley, condamné en août dernier par la justice neuchâteloise. Enfin dans les zones grises de l’asile, la justice reconnaît le rôle de ceux qui « mettent de l’huile dans les rouages » !

  • Criminalisation de la solidarité : de l’importance de mettre de l’huile dans les rouages !

    Jeu 20 septembre 2018

    L’acquittement cette semaine de Flavie Bettex, cette jeune ergothérapeute de 27 ans, condamnée dans le canton de Vaud pour « délit de solidarité », ramène un peu de sérénité dans le monde de l’asile et de la pastorale des requérants déboutés. Voilà qui dessine aussi un horizon plus serein pour le pasteur évangélique Norbert Valley, condamné en août dernier par la justice neuchâteloise. Enfin dans les zones grises de l’asile, la justice reconnaît le rôle de ceux qui « mettent de l’huile dans les rouages » !

  • « L’avortement reste une question controversée » par Wilf Gasser, président des évangéliques suisses allemands

    Jeu 13 septembre 2018

    Samedi 15 septembre, les manifestants  la «Marche pour la Vie» se rassembleront sur la Place fédérale à Berne pour parler des conséquences de l’avortement sur les femmes, les couples et les familles. Ces dernières années, cette manifestation a suscité des contre-manifestations violentes. Le Dr Wilf Gasser, président du Réseau évangélique suisse allemand, rappelle que cette question reste controversée, qu’une certaine forme d’«eugénisme» est en train d’apparaître en Suisse, et que cette manifestation n’a rien à voir avec l’extrême-droite ! Point de vue d’un homme dont la maison a connu, voilà deux ans, des déprédations en lien avec cette manifestation !

  • Votations du 23 septembre : une prise de position en faveur de la vie avec Roger Zürcher

    Lun 27 août 2018 icon-comments 2

    Le 23 septembre, les Suisses se prononceront sur deux initiatives qui ont trait à l’alimentation : l’initiative dite « Pour des aliments équitables » et l’initiative « Pour la souveraineté alimentaire ». Dans le contexte de sa campagne 2018-2019 autour du réchauffement climatique, StopPauvreté a demandé à l’ingénieur agronome Roger Zürcher de répondre à quelques questions autour de ces objets de votation. Alexis Bourgeois, le nouveau coordinateur romand de StopPauvreté, mène l’interview. Prise de position.

  • Mauritanie : un blogueur « blasphémateur » illégalement retenu en prison

    Lun 25 juin 2018

    La situation des blogueurs dans les pays musulmans est précaire. Lorsqu’ils se permettent de critiquer la religion musulmane ou le prophète Muhammad, certains sont emprisonnés sous prétexte de blasphème ou d’apostasie. Christian Bibollet attire notre attention sur le sort d’un blogueur mauritanien Mohamed Cheikh Ould Mkheitir, en détention administrative depuis sa relaxe, suite à une condamnation à mort.

Instagram

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !