Conférence nationale de StopPauvreté à Berne : plus de 800 personnes pour entendre Anja Klug et Mario Gattiker

Mission et entraide

L’enceinte vonRoll à Berne samedi 19 novembre était fortement fréquentée. Plus de 800 personnes ont pu écouter des représentants politiques parler de la crise migratoire et découvrir au travers de stands et d’ateliers des initiatives visant à prévenir l’immigration, à protéger et à intégrer les migrants.

Par Serge Carrel | le lundi, 21 novembre 2016

Samedi 19 novembre, plus de 800 personnes ont participé à Berne à la conférence nationale de StopPauvreté autour du thème : « Perspectives de sortie dans la crise des réfugiés ». Deux invités de prestige ont ouvert la journée. Anja Klug, directrice du bureau du HCR pour la Suisse et le Liechtenstein, a plaidé la cause des migrants en affirmant que « c’était un devoir de protéger les personnes persécutées ». Pour cette femme d’expérience, la crise que connaissent actuellement les pays européens est davantage une crise de la solidarité qu’une crise migratoire. En final de sa conférence, elle a appelé à l’engagement des individus et des acteurs de la société civile, des Eglises notamment.

En seconde partie de matinée, le secrétaire d’Etat Mario Gattiker, a fait le point de la situation de la migration en Suisse avec forces « slides » et chiffres concernant la réalité helvétique. Le « ministre », responsable du Secrétariat d’Etat aux migrations (SEM), a souligné que « la pression migratoire sur l’Europe allait rester élevée à l’avenir et qu’il s’agissait de continuer à améliorer les conditions cadres pour l’intégration des réfugiés dans notre pays ».

Surpris par l’affluence

Peter Seeberger, le directeur national de StopPauvreté, s’est dit surpris par l’affluence. « Nous avions compté avec 600 personnes et nous sommes très heureux de constater l’intérêt des chrétiens et d’autre personnes pour une telle conférence. » Il s’est aussi réjoui de la participation de migrants à cet événement. Certains ont préparé le repas de midi servi aux participants. Trois Eglises de migrants – arabophone, érythréenne et irakienne – ont aussi animé des stands dans le cadre du Village des possibilités ou des temps d’atelier dans le cadre du programme. Enfin des migrants ont aussi interpellé les autorités fédérales présentes par rapport à des situations particulières de renvois ou à des décisions qui leur paraissaient injustes.

Une Scène événementielle a permis d’accueillir des prestations de musiciens d’origine iranienne ou syrienne notamment. Ce fut aussi l’occasion de marquer la sortie du livre de la journaliste Gabrielle Desarzens : #tousmigrants. Publié par le mouvement StopPauvreté, ce livre présente 15 trajectoires individuelles de migrants en lien avec des ONG chrétiennes actives en Suisse et dans le monde. Ce livre écrit en français paraissait aussi pour l’occasion en traduction allemande.

Le prix StopPauvreté 2016 de la prédication à un francophone

En début d’après-midi, des prix StopPauvreté 2016 ont été décernés. Le prix de la prédication a été octroyé au pasteur mennonite Michel Sommer, enseignant au Centre du Bienenberg à Liestal, pour une prédication intitulée : « Nous sommes tous des migrants ». Le premier prix attribué à des projets originaux a été décerné à « Rencontre cuisine », une démarche de la paroisse réformée d’Uster qui permet à des migrants d’enseigner les arts culinaires de leurs pays à des Suisses. Le deuxième prix est allé à un projet interculturel à Winterthour-Seen qui favorise les contacts entre migrants et Suisses.

« Avec cette conférence, nous espérons avoir répondu aux questions profondes que se posent nos concitoyens par rapport à la migration, notamment les personnes actives concrètement dans des démarches de solidarité, a précisé Peter Seeberger. Au travers des différents ateliers proposés, nous espérons également qu’ils se seront connectés les uns aux autres pour trouver des réponses à leurs questions. »

Deux temps d’atelier ont été aménagés dans le cadre du programme. Ils ont permis de découvrir toutes sortes d’initiatives de terrain qui facilitent l’intégration des migrants en Suisse : l’accueil dans des familles, une école de la culture suisse pour migrants dans la région de Thoune, l’influence de l’islam sur les réfugiés chrétiens, la question des réfugiés climatiques…

StopPauvreté est un mouvement en lien avec les Eglises évangéliques et réformées de Suisse. Voix du Réseau évangélique suisse (RES), il vise à sensibiliser les chrétiens, notamment évangéliques, aux questions de justice sociale. Chaque année, StopPauvreté organise une grande conférence autour d’un thème particulièrement concernant.

Serge Carrel

En question : participer au débat

« En question »

Publicité

Agenda

Vers l'agenda

Fenêtre chrétienne de MaxTV

29 mars

  • « Guy Zeller : mépriser les petits ? » (Vitamine B)
  • « Kivu : entre ciel et enfer, avec le Dr Denis Mukwege » (un film de Philippe Decourroux)

5 avril

  • « Guy Zeller : être agréable à Dieu » (Vitamine B)
  • « Henri Blocher : la croix du Christ, Bonne Nouvelle pour chacun » (Ciel ! Mon info)

Le mercredi à 20h sur MaxTV