"Le Nouveau Monachisme, une piste pour de nouvelles Eglises en Suisse romande" par Valentin Cruchet

Implantation d'Eglises

Développer des communautés de vie pour témoigner de manière originale du Christ est une manière de développer de nouvelles Eglises en Suisse romande. Aux Etats-Unis, le Nouveau Monachisme s'attèle à cela. Découverte stimulante grâce à Valentin Cruchet !

Par La FREE | le vendredi, 14 juin 2013

« Ce serait trop cool si tu habitais dans le quartier ! » Qamile a 8 ans. Le propos de cette petite fille originaire du Kosovo résonne comme une réponse à la prière qui m'anime depuis un certain temps. Est-il juste d'aller habiter dans le quartier de Sous-Bois à Yverdon-les-Bains? Nous pourrions gagner en proximité avec les habitants du lieu où nous annonçons l'Evangile dans le cadre de nos animations Quartier Libre. Piqué au vif par cette interpellation, je me lance dans une recherche sur le sujet des communautés de vie... Je découvre qu'il existe aux Etats-Unis un mouvement qui s'appelle le Nouveau Monachisme.

The Nehemiah House à Los Angeles
Une année après, je suis à Pico Union, un quartier de Los Angeles à forte population salvadorienne. Des enfants et des adolescents m'entourent. Ils participent au programme de soutien scolaire « Say Yes ». Il est mené par les membres de la communauté The Nehemiah House, une communauté membre du Nouveau Monachisme. Au coeur d'un quartier, où le gang Eighteen est très présent, deux maisons sont habitées par la communauté qui offre une autre perspective aux jeunes du quartier. Le couple responsable et leurs trois enfants occupent une maison ; les célibataires de la communauté ainsi que des stagiaires, qui participent à un programme de formation de disciple sur une année, vivent dans l'autre. « Viens. Je te fais visiter les lieux », me lance l'un des membres de la communauté. Après avoir fait le tour du propriétaire, c'est sa chambre qui m'impressionne le plus : des livres et encore des livres ! Il y en a dans chaque recoin, des piles qui montent jusqu'au plafond. Voyant ma surprise, il m'explique : « Je stocke un maximum de livres que les gens débarrassent. Ensuite, j'apprends aux jeunes du quartier à repérer les livres qui ont de la valeur et à les vendre sur Amazon. Nous gagnons ainsi de l'argent pour payer leurs livres d'école. » Après la visite, repas communautaire dans le jardin avec une quinzaine de personnes membres ou amis de la communauté. En fait, The Nehemiah House est assez représentative de ces communautés qui constituent le Nouveau Monachisme aux Etats-Unis.

Riverband Commons en Californie: des artistes et des écolos
Quand la voiture est entrée dans le quartier, je me suis demandé si je ne m'étais pas trompé de route. Un quartier de villas avec de grandes et belles maisons, gazon bien entretenu et voitures parquées devant. Bref, le rêve américain! Le couple responsable de Riverband Commons à Corona en Californie, Sally et Drew, m'accueille chaleureusement. Très vite, je me sens à la maison. Ce sentiment de chez soi me quitte le soir lorsqu'une quinzaine de personnes « débarquent » pour une rencontre un peu spéciale. « Salut, moi, j'écris des nouvelles. Moi, je suis photographe. Moi, écrivain. Moi, musicien ... » Mais qu'est-ce que je fais là? Dirigée par Sally et Drew, la rencontre permet à chaque artiste de présenter son travail et de recevoir des critiques de la part des autres. Ce n'est que le début. Quelques jours plus tard, Sally m'emmène à un rendez-vous avec son Eglise. Sur place, elle dirige un groupe de personnes qui créent des oeuvres d'art pour Pâques, une oeuvre pour chaque station du chemin de croix. Des milliers de personnes visitent cette exposition chaque année ; plusieurs centaines sont des non-chrétiens. De retour à la maison, Drew me fait visiter le jardin : « Regarde! Au lieu d'avoir du gazon dans notre jardin, nous avons créé une mini-réserve naturelle. Une centaine d'espèces vivent dans ce minuscule espace. » Il ajoute : « On est au coeur du rêve américain, mais on est là pour bouleverser ce rêve afin de diriger les regards ailleurs et d'inviter les gens à vivre autre chose. »
Au premier abord, Riverband Commons n'a pas grand-chose à voir avec le Nouveau Monachisme et, pourtant, Sally et Drew partagent leur villa de 10 pièces avec d'autres. Dans leur quartier, ils tentent aussi de subvertir le rêve américain.

Servants à Vancouver
Downtown Eastside à Vancouver est le quartier le plus pauvre du Canada. Une personne sur trois est atteinte du sida. Deux personnes sur trois de l'hépatite C. Environ 150 personnes meurent chaque année d'overdose et plus de 1200 personne sont sans abri. Au coeur de ce quartier, trois familles et cinq célibataires constituent Servants. Ils vivent en communauté afin de servir le quartier et d'offrir autre chose à ses habitants les plus démunis. Ils pratiquent l'hospitalité radicale, ne considèrent pas leur appartement comme le leur mais comme celui de Dieu. Concrètement, cinq soirs par semaine ils accueillent leurs amis de la rue pour manger avec eux et, à chaque moment de la journée, ils sont disponibles pour les accueillir. Durant l'un de mes premiers repas sur place, je suis assis à côté d'une femme atteinte de spasmes, dus à la consommation de drogues. Ce soir-là, je me demande si je ne vais pas me retrouver avec une fourchette dans l'oeil... On est une bonne trentaine dans cet appartement. A la fin du repas, Craig, le responsable de Servants, prend la parole : « Ici, on n'est pas dans un centre social pour sans-abri. Ici, c'est où j'habite avec ma famille et mes amis. Nous sommes une famille et chacun aide a faire la vaisselle. Alors, au boulot ! » Après le repas, les membres de la communauté se retrouvent pour la prière du soir.
A 5h30 le lendemain matin, je me lève et je me rends dans un centre social à deux rues de l'appartement où je distribue des cafés et des pâtisseries pour les sans-abri. A 9h, retour à la communauté pour un temps d'intercession et de prière. Dans l'après midi, rencontre avec le groupe Creative World Justice (Justice créative dans le monde). Craig m'explique : « 'Que ton règne vienne...' c'est la prière de notre communauté. Dieu est juste. Dénoncer les injustices et être une voix pour les sans-voix, c'est notre manière de mettre en pratique notre prière. » Ensuite, nous nous mettons à organiser une petite manifestation (flash mob, chansons et danses) en faveur des femmes de ménage exploitées à Singapour. Nous nous installons devant un cinéma qui diffuse un film sur le développement de Singapour et nous interprétons ce que nous avons préparé.
Durant les Jeux olympiques d'hiver de 2010 à Vancouver, cette communauté avait écrit au Kärcher sur tous les trottoirs de leur quartier, en nettoyant le sol : « Acheter du sexe n'est pas un sport. » Actuellement ils plaident la cause des ouvriers exploités sur des bateaux de croisière. Certains d'entre eux ne voient jamais la lumière du jour durant la durée de la croisière et travaillent 18 heures par jour.
Dans un milieu très difficile, Servants développe un autre style de vie pour les gens de son quartier, tout en se battant pour la justice sociale au loin.

Les douze caractéristiques du Nouveau Monachisme
The Nehemiah House, Riverband Commons et Servants comptent aux Etats-Unis parmi la cinquantaine de communautés qui font partie du mouvement : le Nouveau Monachisme. Inscrites dans la tradition monastique, ces communautés vivent la foi chrétienne, l'actualisent et la contextualisent pour notre société.
Ces communautés d'hommes et de femmes (célibataires, couples mariés et familles) partagent un style de vie basé sur des valeurs et une vision commune. Voici douze caractéristiques qui définissent ce mouvement :

  1. Vivre dans des lieux abandonnés de l'« Empire ».
  2. Partager des ressources économiques entre membres de la communauté et ceux qui sont dans le besoin alentour.
  3. L'hospitalité envers les étrangers.
  4. L'opposition aux divisions raciales au sein de l'Eglise et des communautés, tout en oeuvrant à la réconciliation.
  5. Une humble soumission au corps du Christ, l'Eglise.
  6. La formation intentionnelle dans la voie du Christ et dans la règle de la communauté à l'instar de du noviciat dans un mouvement monastique classique.
  7. Cultiver la vie commune entre les membres de la communauté intentionnelle.
  8. Soutenir les célibataires, les couples mariés monogames et leurs enfants.
  9. Proximité géographique entre les membres de la communauté qui partagent une règle de vie commune.
  10. Prendre soin de la parcelle de terre que Dieu confie à chacun et soutenir l'économie locale.
  11. Travailler au rétablissement de la paix là où la violence fait rage et gestion des conflits au sein de la communauté selon le texte de Matthieu 18.
  12. S'engager dans une vie disciplinée et contemplative.

***

Aujourd'hui aux Etats-Unis, plus de deux milles personnes vivent un style de vie inspiré du Nouveau Monachisme. Ce mouvement n'est pas parfait. Il a ses forces et ses faiblesses, mais il incarne un style de vie qui rend bien compte de notre état de chrétiens : à la fois dans le monde, mais radicalement différents du monde. Il permet d'être pleinement dans le monde, sans perdre de notre saveur ni de notre éclat.
Cette visite de neuf communautés m'a ouvert les yeux sur un mouvement qui gagnerait à être connu de ce côté-ci de l'Atlantique. Il m'a aussi ouvert des perspectives par rapport à notre projet d'ouvrir une Eglise collective missionnaire dans le quartier de Sous-Bois à Yverdon-les-Bains.
Valentin Cruchet

Découvrir sur lafree.ch une autre personnalité du Nouveau Monachisme : « Shane Claiborne : un adepte de la mission intégrale en Occident » et une présentation de son livre : Vivre comme un simple radical.

  • Encadré 1:

    Bio express
    Valentin Cruchet travaille actuellement avec les Fabricants de joie à Yverdon-les-Bains. Il aimerait développer dans cette ville du Nord vaudois un témoignage communautaire à l'honneur de Jésus-Christ. A la recherche de nouvelles perspectives, il a passé 6 mois à découvrir les communautés qui, aux Etats-Unis, s'inscrivent dans le Nouveau Monachisme. Valentin est marié à Isabelle.

  • Encadré 2:

    Le Nouveau Monachisme: une piste pour l'implantation de nouvelles Eglises en Suisse romande?
    Avez-vous déjà essayé de partager la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ avec une personne qui ne s'y intéresse pas? Difficile! La voie qu'emprunte le Nouveau Monachisme est intéressante. Ces communautés interpellent, que l'on soit intéressé par l'Evangile ou non. Appuyés sur ce mode de vie-là, des paroles, des actes et un style de vie constituent une source importante de questionnement pour des voisins ou des amis. L'intérêt pour la foi en Jésus-Christ s'éveille alors dans le coeur des interlocuteurs. Les communautés comme The Nehemiah House, Riverband Commons ou Servants pourraient faire des émules en Suisse romande. Et représenter une source d'interpellation au coeur du « rêve helvétique »?

En question : participer au débat

« En question »

Publicité

Agenda

Vers l'agenda