Implantation d’Eglises : Werner Lehmann recherche 25 pionniers

Implantation d'Eglises

L’implantation de nouvelles Eglises est au cœur de Gospel Wave (Mouvement de l’Evangile), un projet lancé par Werner Lehmann. Le pasteur de l’Eglise évangélique d’Oron souhaite envoyer en 2016 10 équipes de trois à cinq personnes, composées d’un pionnier et de deux à quatre équipiers en Suisse romande et en Europe pour fonder de nouvelles communautés chrétiennes.

Par Serge Carrel | le vendredi, 28 novembre 2014

Werner Lehmann transmet progressivement les responsabilités de l’Eglise évangélique d’Oron (FREE). Il se consacre de plus en plus à une démarche qui l’habite depuis plusieurs années : l’implantation de nouvelles communautés en Europe. « Il y a de la place sur notre continent, lâche-t-il. L’Europe est faible du point de vue de la foi chrétienne et nos contemporains ne sont plus rejoints par le ronron d’une liturgie ! »

Pour dynamiser l’implantation de nouvelles Eglises, il souhaite avec Claire-Lise Cherpillod, membre de l’équipe apostolique de l’Eglise d’Oron, lancer un véritable mouvement avec tous les partenaires qui souhaiteraient s’impliquer dans cette dynamique. La FREE est sur les rangs avec sa vision 10/10, implanter 10 nouvelles communautés en 10 ans, ainsi que les Eglises évangéliques apostoliques de Suisse romande. La porte est encore ouverte à d’autres partenaires, y compris catholiques. Pour Werner Lehmann, la première étape consiste à former des pionniers et des équipiers, ainsi que des coaches.

A partir de l’automne 2015, former des pionniers

« Nous cherchons d’abord des gens qui ont reçu un appel de Dieu à le servir, confie-t-il dans les bureaux de l’Eglise évangélique d’Oron. Des jeunes ont suivi une école de disciple avec Jeunesse en mission ou une autre formation biblique, et ils n’ont pas trouvé de place pour servir dans leur communauté locale… Ces gens sont les pionniers avec lesquels nous aimerions travailler ! » Concrètement, le pasteur d’Oron cherche au minimum 25 hommes ou femmes au profil de no 1 pour lancer ce mouvement d’implantation d’Eglises. De jeunes pères ou mères de famille, disposant d’un travail salarié ou d’un soutien financier via un cercle d’amis, pourraient être les chevilles ouvrières de ces projets. Mais il n’est nullement exclu que d’autres personnes, des célibataires ou des couples plus âgés, voire des retraités, participent. L’essentiel, c’est que ces pionniers aient un tempérament de leaders et qu’ils s’engagent pour une durée de 4 à 6 ans.

Dès l’automne 2015, ces personnes pourront se former un week-end par mois à Oron. Au programme : le vendredi une formation à l’implantation d’Eglise, le samedi une « école du surnaturel » et le dimanche une implication en Eglise locale. En automne 2016, ces pionniers commenceront un travail d’implantation d’Eglise, en bénéficiant, pour certains, de l’appui de campagnes d’évangélisation dans leur région, menées par Jean-Luc Trachsel, évangéliste de l’Eglise d’Oron.

Ce programme de formation 2015-2016 sera réservé aux pionniers qui souhaitent implanter des « Gospel Centers » en Europe, mais d’autres pionniers, issus d’autres Eglises, pourront ne suivre que la formation du vendredi et être accompagné dans le futur projet par leur Eglise d’envoi.

Avec des équipiers et des coaches

Ce mouvement d’implantation d’Eglises ne s’arrête pas là. Werner Lehmann souhaite aussi recruter des équipiers disposés à mettre à disposition au minimum 6 mois de leur vie pour assister les pionniers dans leur tâche d’implantation. Ainsi une dizaine d’équipes composées de 4 à 6 personnes pourraient commencer leur travail d’implantation à l’automne 2016. Chacune de ces équipes sera appuyée par un coach formé lui aussi dans la dynamique Gospel Wave. « Une telle formation pourrait être redonnée en 2017-2018 », conclut Werner Lehmann.

Serge Carrel

Plus d’infos sur Gospel Wave.

  • Encadré 1:

    5 au 7 mars : Conférence Gospel Wave 2015

    L’équipe apostolique d’Oron organise du 5 au 7 mars une conférence pour éveiller et susciter dans le coeur d’un maximum de jeunes et moins jeunes le désir de participer à un mouvement d’implantation d’Eglises en Europe. Orateurs : Paul Manwaring (Bethel Church, Redding) et Thierry Juvet.

    Plus d’infos.

  • Encadré 2:

    Une Eglise charismatique à côté d’une Eglise évangélique classique ?

    Werner Lehmann déplore la paralysie que génèrent les tensions entre charismatiques et moins charismatiques au sein d’Eglises évangéliques classiques. « Pourquoi de telles Eglises n’accepteraient-elles pas de susciter dans leurs locaux et à partir de leurs membres charismatiques de nouvelles Eglises plus ouvertes au ‘surnaturel’ ? » Trop souvent, déplore l’initiateur du mouvement d’implantations d’Eglises Gospel Wave, les tensions entre sensibilités paralysent les uns et les autres. Elles empêchent chacune des sensibilités de développer des styles d’Eglise différents et de rejoindre ainsi une autre frange de la population. « Notre objectif à tous, n’est-il pas d’amener un maximum de personnes dans le Royaume de Dieu ? »