Implantation d’Eglises : avec d’autres, la FREE lance M4

Implantation d'Eglises

La Commission implantation d’Eglises de la FREE se lance avec d’autres dans la création d’une antenne M4 en Suisse romande. Grâce à ce mouvement international d’implantation d’Eglises venu de Norvège, la commission souhaite stimuler l’implantation de nouvelles communautés. Emmanuel Schmid, le Monsieur Implantation d’Eglises de la FREE, dévoile le contenu de ce projet.

Par Serge Carrel | le vendredi, 28 novembre 2014

Emmanuel Schmid, vous êtes allé en Norvège en septembre dernier, pourquoi ce voyage ?

Avec plusieurs autres Romands, nous sommes allés en Norvège pour vivre sur le terrain un week-end avec le mouvement d’implantation d’Eglises M4. Nous souhaitions voir comment cela fonctionne et rencontrer les gens qui ont créé ce mouvement. Notre but était de voir si une telle démarche pouvait être reprise en Suisse romande.

Concrètement, qu’est-ce que M4 ?

C’est un outil au service des chrétiens pour implanter de nouvelles Eglises et qui a vu le jour en Norvège. Il rassemble une quinzaine d’organisations et de dénominations chrétiennes. Actuellement, cet outil est aussi utilisé en Suède, en Tchéquie, en Lettonie et en Estonie. M4 renvoie à quatre axes de formation : le Maître (Jésus), la mission, la multiplication et le mouvement. Ces 4 axes correspondent aux thèmes de 4 week-ends ou de 4 modules qui constituent la formation sur deux ans.

Quelle est la force de cet outil ?

En participant à ce week-end, c’est la première fois que j’ai rencontré un outil qui me semble intégrer une forte spiritualité, un contenu biblique solide et, en même temps, des outils de management pour gérer des projets. Du point de vue de l’enseignement, j’avais déjà entendu des choses de qualité ailleurs, mais la force de M4, c’est vraiment de mettre ces trois dimensions ensemble.

Quelles conséquences ce voyage en Norvège va-t-il avoir pour la dynamique d’implantation de la FREE en Suisse romande ?

L’Armée du salut, Campus pour Christ, l’équipe apostolique d’Oron et la FREE ont décidé de lancer M4 en Suisse romande. Nous allons essayer d’intégrer d’autres mouvements d’Eglises à cette même dynamique, sous le couvert du Réseau évangélique suisse. 2015 va correspondre pour nous à une dynamique de communication et 2016 verra la mise sur pied des premières conférences M4.

En janvier 2015, nous organisons une journée de présentation de M4. Du 12 au 14 mars, nous aurons un temps de formation au coaching des équipes d’implantation d’Eglises. En septembre, nous aurons une journée pour motiver des implanteurs. En novembre, un week-end prototype. Nous envisageons de commencer le premier module M4 Suisse les 11 et 12 février 2016.

Quels liens allez-vous développer avec la dynamique Gospel Wave mise en place par l’Eglise évangélique d’Oron ?

Gospel Wave va participer à M4, mais les responsables de Gospel Wave considèrent que deux week-ends par année pour former des implanteurs ne suffisent pas. Pour eux, il en faut une dizaine. Parmi ces dix week-ends, deux seront labellisés M4 et 8 seront propres à la dynamique de Gospel Wave.

Cobncrètement, la FREE et M4 n’ont pas de conception d’Eglise à mettre en place. Lorsque nous étions en Norvège, il était intéressant de voir que les Eglises implantées étaient de toutes sortes de types. Certaines équipes implantaient des Eglises de maison, d’autres des Eglises traditionnelles, fruits d’un essaimage, d’autres des communautés qui ressemblaient à des Gospel Centers... M4 appuie le mouvement et l’équipe d’implanteurs, que ce soient 10 jeunes qui déménagent dans une ville pour ouvrir une Eglise en louant une maison ou un couple qui démarre quelque chose de neuf à partir de rien.

Propos recueillis par Serge Carrel

Le site de M4.