Gospel Center : c'est au tour de Montreux

Implantation d'Eglises

Un Gospel Center vient d'être ouvert à Montreux. Bilingue – français-anglais – il vise en priorité les jeunes adultes, et particulièrement les étrangers qui vivent dans cette région.

Par La FREE | le mardi, 23 avril 2013

Lausanne, Delémont, Annecy, Montreux, Genève l'an prochain : les Gospel Centers (Centres de l'Evangile) se multiplient en Suisse romande et en France voisine. Le 21 avril dernier, c'était celui de Montreux qui organisait son premier culte au centre de conférences de l'hôtel Royal Plaza.
Près de 200 personnes étaient présentes pour chanter, grâce à une équipe musicale de choc emmenée par Charly Siounath, pour écouter les paroles d'inauguration de Werner Lehmann, pasteur dans l'Eglise évangélique d'Oron (FREE), pour accueillir la prédication de Mark et Catherine McCord, le couple pastoral de la nouvelle communauté.
« De même que cohabitent plusieurs restaurants à Montreux, certains classiques et d'autres plus exotiques, il y a de la place pour plusieurs genres d'Eglises, a expliqué Werner Lehmann. Avec le Gospel Center, nous voulons introduire un nouveau style et ajouter à l'oeuvre de Dieu dans cette ville. »

Rejoindre les anglophones qui habitent à Montreux
La nouvelle communauté montreusienne s'adressera en priorité aux jeunes adultes de 18 à 35 ans. Mais ses responsables souhaitent qu'elle soit malgré tout composée de chrétiens de toutes les générations. « De nombreux étrangers anglophones étudient ou travaillent à Montreux, commente Werner Lehmann. Il peuvent rejoindre l'Eglise anglicane. Mais nous voulons proposer un style différent à ceux qui le désirent. N'oublions pas que les personnes qui vivent loin de chez elles sont souvent réceptives aux questions existentielles. » Cela a fait dire à Jean-Charles Moret, le secrétaire général de la FREE, qu'à travers le Gospel Center de Montreux, « Dieu donne à notre fédération une nouvelle ouverture sur l'étranger, une nouvelle mission. »
Durant sa prédication, le pasteur Mark McCord a exhorté ses auditeurs à avoir faim et soif de Dieu, à s'attendre à lui. « Dans ce but, cultivons une attitude ouverte et humble, a-t-il proposé. Nous n'avons pas besoin d'être les meilleurs, juste d'être humbles. »
Claude-Alain Baehler

  • Encadré 1:

    D'Oron, jusqu'aux extrémités de l'Europe
    L'Eglise évangélique d'Oron (FREE) est à l'origine de l'éclosion des Gospel Centers (Centres de l'Evangile) en Suisse romande et à Annecy. Elle a délégué l'implantation d'Eglises à une équipe apostolique qui cherche la volonté de Dieu... puis agit. « D'abord, nous cherchons un lieu et un leader, précise Werner Lehmann, pasteur dans l'Eglise évangélique d'Oron. Ensuite nous faisons avancer le projet et lorsque nous avons un groupe de musique et un prédicateur, ça démarre ! Je viens de la terre : j'aime le concret, le pratique, pas les comités qui tournent en rond ! »
    La devise des Gospel Centers est : « Positif, pratique, puissant ». Positif, parce que l'Evangile est une bonne nouvelle qui libère. Pratique, parce que les chrétiens ont besoin de devenir des disciples et de vivre leur foi de manière concrète. Puissant, parce que l'Evangile s'accompagne de manifestations miraculeuses de la puissance de Dieu.
    « L'année prochaine, nous pensons démarrer un Gospel Center à Genève, prévient Werner Lehmann. Nous projetons également d'organiser une conférence « Europe Impact » sur l'implantation d'Eglises en Europe. Beaucoup de gens désirent répondre à l'appel missionnaire de Dieu, mais il leur en manque l'occasion. Notre équipe apostolique souhaite les aider à entrer dans leur appel. »
    Site.