Meyrin : l’Eglise évangélique tient un stand sur Martin Luther King à l’occasion d’Ethnopoly 2018

Eglises

Démarche originale du côté de Genève. L’Eglise évangélique de Meyrin s’implique dans l’éducation à l’intégration en animant un stand pour les élèves des écoles. Le sujet : à l’occasion des 50 ans de son assassinat, présenter la non-violence de Martin Luther King.

Par Silvain Dupertuis | le vendredi, 08 juin 2018

Vendredi 1er juin : des groupes d’enfants à casquette jaune citron sillonnent Meyrin de 9h à 15h. C’est la manifestation annuelle « Ethnopoly », organisée dans différentes villes de Suisse, pour l’éducation à l’intégration et à la rencontre interculturelle. A Meyrin, ce sont tous les enfants de la classe d’âge de 11 ans qui sont invités à un parcours de découverte, par groupes de 4-6, de stand en stand. La manifestation est organisée chaque année par l’Association des parents d’élèves, avec l’appui de la commune.

Une expo sur Martin Luther King

Les postes, très divers, sont offerts par toute une armée de bénévoles ! L’Église évangélique de Meyrin (FREE) tient un stand depuis 2014. Cette année, Claude Baecher a proposé comme thème : « Martin Luther King, le racisme et la non-violence ». Nous avons emprunté une partie de la magnifique exposition réalisée par la Fédération des Eglises évangéliques baptistes de France, et qui a été utilisée à St-Genis par l’Église évangélique mennonite de cette ville française voisine.

Ce vendredi-là, les enfants comme leurs moniteurs étaient fascinés et interpellés par la réalité de la ségrégation encore pratiquée il n’y a pas si longtemps que cela. Ils découvraient avec étonnement comment Rosa Parks a déclenché tout un mouvement en prenant place dans un bus, dans la partie réservée aux blancs, et comment Martin Luther King a su se battre et mobiliser tout un peuple avec les moyens de la non-violence, pour l’égalité et la dignité de tous les êtres humains… avec un ancrage dans l’Évangile et des méthodes héritées de Gandhi.

Raconter des épisodes de la vie de King

Claude Baecher – ou un de ses accompagnants – commençait par raconter l’histoire des épisodes marquants du combat de Martin Luther King, panneaux à l’appui. Dans un temps d’échange avec les enfants, on leur faisait découvrir comment travailler avec sa propre violence… en cherchant « non plus à gagner sur l’autre mais à construire des amitiés ». A l’instar de l’enseignement de Jésus, qui nous invite à aimer jusqu’à nos ennemis, et qui, comme Martin Luther King, a été assassiné parce qu’il dérangeait.

L’EEM a pour devise : « Rejoindre Meyrin », dans une commune aux 140 nationalités et qui se mobilise pour le vivre ensemble – avec succès il faut le dire, mais rien n’est jamais acquis sur ce plan. Ce jour-là, nous avons apporté notre contribution éducative en rejoignant 60 personnes (11 groupes et leurs moniteurs) avec un message fort. Nous leur avons aussi laissé une petite brochure-souvenir, en espérant laisser une trace dans les cœurs de cette jeunesse en construction…

Silvain Dupertuis

Le site web de l'Église évangélique de Meyrin.

En question : participer au débat

« En question »

Publicité

Agenda

Vers l'agenda

Fenêtre chrétienne de MaxTV

29 août

  • «Hubert de Torcy ou la passion de l’Évangile dans les médias» (Ciel ! Mon info)
  • «Le Sermon sur la montagne» avec Claude Baecher (Vitamine B)

5 septembre

  • «La sexualité: évaluer notre satisfaction» avec Christian Reichel (Mieux vivre à deux)
  • «Le Sermon sur la montagne» avec Claude Baecher (Vitamine B)