"Même les activités destinées aux aînés doivent évoluer!" par Claude-Alain Baehler

Eglises

Les activités spirituelles et récréatives destinées aux plus de 50 ans évoluent avec les besoins. Elles montrent que l’âge auquel on se sent « vieux » est de plus en plus élevé !

Par Claude-Alain Baehler | le vendredi, 14 octobre 2016

Durant 35 ans, les « Vacances actives » ont accueilli des personnes âgées à l’Hôtel Seeblick, à Emmetten, sur les hauts du lac des Quatre-Cantons. Cette semaine francophone annuelle de ressourcement spirituel, à laquelle plusieurs pasteurs de la FREE ont participé comme accompagnants et orateurs, a vécu sa dernière édition en 2016. « Les conditions d’accueil à l’hôtel ont changé, explique Jean-Blaise Barbey, l’organisateur de ces rencontres. Il devient difficile de continuer à organiser ces semaines à l’Hôtel Seeblick. Mais, par manque de renouvellement, nous avons aussi vu baisser les effectifs des participants. » Un prix de base d’environ 1000 francs la semaine a également contraint plusieurs personnes venues de France à renoncer à ce séjour.

Viser le confort à prix raisonnable

Avec un prix presque divisé par deux et une soixantaine de participants, la semaine « 50 et plus » a par contre fait le plein. Héritière des camps de Valouse, elle s’est déroulée du 29 août au 5 septembre dans un joli hôtel au Veurdre, un village de 500 habitants situé dans le département français de l’Allier, entre Bourges et Moulins.

« Sans viser le luxe, nous avons élevé le standing par rapport à Valouse, explique Olivier Cretegny, l’un des organisateurs. Nous avons également supprimé la limite d’âge supérieure qui était fixée à 75 ans. » Le programme a laissé beaucoup de liberté aux participants qui sont partis à la découverte de la région et se sont essayés à plusieurs activités sportives.

Les organisateurs de la semaine « 50 et plus » ont invité Frank Jeanneret, pasteur, implanteur d’Eglises et ancien directeur de Radio-Réveil. Celui-ci a développé le thème : « Connetcé avec le ciel, connecté avec les autres ». Il s’agissait pour les participants de comprendre comment « rester dans le coup », tant sur le plan spirituel qu’avec les jeunes générations.

Les besoins des aînés changent

Du côté de la Ligue pour la lecture de la Bible (LLB), les rencontres « Top 50 » pour personnes d’un certain âge ont été supprimées. « Cela devenait difficile, explique Pascal Grosjean, responsable du secteur événements de la LLB. Nos sorties culturelles et spirituelles intéressaient de moins en moins. Les gens disaient qu’ils avaient trop d’activités, en particulier des petits-enfants à garder. »

Pascal Grosjean observe une évolution dans les comportements des personnes plus âgées. Il constate : « Avant l’âge de 80 ans, beaucoup de personnes sont encore très autonomes. Elles s’engagent de préférence dans des activités pour adultes. Par contre, au-delà de 80 ans, elles ralentissent. Elle ont besoin d’un environnement plus adapté. » Pour le collaborateur de la LLB, on assiste clairement à une évolution des besoins.

En fait, ils semble que l’âge à partir duquel on se sent « vieux » a passablement reculé. Ne parle-t-on pas de « quinquados » pour qualifier des personnes dans la cinquantaine qui vivent comme des jeunes de 30 ans ? La place des plus de cinquante ans est donc à redéfinir, en particulier dans nos Eglises. C’est la raison pour laquelle le pasteur à la retraite Marc Lüthi préconise de proposer des formations pour aînés… et pourquoi pas une « Commission aînés » dans la FREE.

En question : participer au débat

« En question »

Publicité

Agenda

Vers l'agenda

Fenêtre chrétienne de MaxTV

Les mercredis de l'été

  • Rediffusions
23 août
  • Nathanaël Bourgeois présente la chorale Psalmodie (Ciel ! Mon info)
  • « Köbi Julen : entre ciel et terre » (RéfleXions)

Le mercredi à 20h sur MaxTV