200 ans du Réveil de Genève : un culte commun à la Pélisserie et à l’Oratoire marque le 19 février le lancement des festivités

Eglises

2017, c’est non seulement une année commémorative pour les 500 ans de la Réforme, mais c’est aussi l’occasion pour les évangéliques romands de marquer les 200 ans du Réveil de Genève. Fruit direct du Réveil, l’Eglise évangélique de la Pélisserie (FREE) commémore cette année ses 200 ans. L’occasion le 19 février d’un culte commun avec une Eglise proche issue du même Réveil, la Paroisse de l’Oratoire (EELG).

Par lafree.ch | le vendredi, 10 février 2017

Le dimanche 19 février, l’Eglise évangélique de la Pélisserie (FREE) et la Paroisse de l’Oratoire de l’Eglise évangélique libre de Genève (EELG) marqueront ensemble un des points forts des manifestations organisées autour des 200 ans du Réveil de Genève. Ces deux anciennes communautés évangéliques genevoises se retrouveront dans la chapelle de la Pélisserie pour un culte en commun.

Pour Michel Jeanrenaud, pasteur dans l’Eglise de la Pélisserie, « ce sera l’occasion de manifester ensemble la reconnaissance envers Dieu pour sa fidélité à l’endroit de deux communautés qui n’en étaient qu’une au moment du déclenchement du Réveil de Genève ».

A cette occasion le pasteur Stéphane Hostettler de la Paroisse de l’Oratoire et d’autres représentants des deux communautés prendront aussi la parole pour retracer des éléments de leur histoire commune au sein du protestantisme genevois.

Un Réveil qui naît en milieu estudiantin

Voilà 200 ans, des étudiants de la Faculté de théologie de Genève ont été renouvelés dans leur foi et dans leurs convictions chrétiennes en découvrant une spiritualité vivante et centrée sur Jésus-Christ, Fils de Dieu. Ce renouveau de foi dans un contexte culturel marqué par le rationalisme déplaît aux autorités de l’Eglise réformée en place. Celles-ci décident d’exclure du pastorat ces étudiants « réveillés ». Bien loin de réprimer leur ardeur, ces étudiants en fin d’études décident de devenir pasteurs de communautés indépendantes de l’Etat.

C’est ainsi que naît en 1817 la première Eglise évangélique indépendante en Suisse romande qui déménagea et prit le titre de l’Eglise du Bourg-de-Four en 1818. Quelques années plus tard, la communauté fit construire une chapelle dans la ruelle de la Pélisserie.

Un impact sur l’ensemble de la Suisse romande et en France

Ce Réveil de Genève a fait boule de neige. Il est à l’origine d’un renouveau du protestantisme romand par la création de nombreuses Eglises évangéliques dans les cantons de Genève, Vaud, Neuchâtel et Berne. Il se développe aussi en France, notamment au travers de l’engagement de Félix Neff dans les Hautes-Alpes. Le Réveil de Genève est à l’origine non seulement de nouvelles communautés indépendantes de l’Etat, mais d’un engagement social renouvelé au sein du protestantisme romand et francophone avec des personnalités comme Henry Dunand, fondateur de la Croix-Rouge et Nobel de la paix.

Les manifestations autour des 200 ans du Réveil de Genève connaîtront un autre week-end festif, du 29 septembre au 1er octobre, avec une journée de conférences le 30 septembre, un concert et un culte commémoratif le dimanche 1er octobre. (c)

Culte commun à l’Eglise de la Pélisserie et à la Paroisse de l’Oratoire, dimanche 19 février, à 9h45. Lieu : Chapelle de la Pélisserie (rue de la Pélisserie 20). Infos.

En question : participer au débat

« En question »

Publicité

Agenda

Vers l'agenda

Fenêtre chrétienne de MaxTV

27 septembre

  • « Redécouvrir l'importance de la prière » avec Marcel Niederhauser (Ciel ! Mon info)
  • « Faut pas trop penser ! » avec Christophe Reichenbach (Vitamine B)
4 octobre
  • 500 ans de la Réforme : « Jacques Blandenier présente Martin Luther » (Ciel ! Mon info)
  • « Jean Calvin : Au pied du mur » (Calvin, le retour)

Le mercredi à 20h sur MaxTV