Elle a perdu quelques illusions, mais pas son enthousiasme. Donata Schneider est récemment rentrée de la République démocratique du Congo, où elle a consacré quatre ans de sa vie. Deux séjours très différents, entrecoupés d’une année de formation, ont changé sa perspective. Témoignage d’une membre de l’Eglise évangélique de Meyrin.
Prendre 2 heures pour penser à la fin de sa vie... C’est ce que propose l’Eglise évangélique libre de Reconvilier le lundi 30 avril à 19h30, à l’occasion d’une table ronde qui traitera de la grande question que l’on évite souvent de se poser : celle de sa mort. Mais aussi de l’assistance au suicide, des soins palliatifs, des directives de fin de vie... et de l’espérance chrétienne face au trépas. Une soirée à ne pas manquer pour découvrir une manière très actuelle d’aborder cette question.
Une harpiste roumaine donnera du 13 au 22 avril une série de concerts en Suisse romande. En duo avec une violoniste ou accompagnée de la Chorale du Brassus. L’occasion pour la Commission Est-Europe de la FREE de donner un visage à son partenariat avec les Eglises de Roumanie. Un projet à découvrir et des concerts à venir écouter!
En janvier 2006, les organisateurs des Conférences de Lavigny avaient osé aborder un sujet hautement tabou: les abus dans l'Eglise. Le 27e dossier de Vivre "Eglises et abus spirituels. Guérir, prévenir et poser des limites" vient de paraître, avec les exposés des différents intervenants. A lire absolument!
L’assistance au suicide en fin de vie est un thème extrêmement chaud. Parmi les soignants, comme dans le grand public. Les fronts sont posés. D’un côté l’association Exit pour laquelle « mourir dans la dignité », c’est pouvoir fixer l’heure de son trépas. De l’autre, les partisans des soins palliatifs, souvent proches de certaines convictions chrétiennes, qui souhaitent un accompagnement plein de compassion et de sollicitude jusqu’à la fin. A l’heure où Exit bénéficie d’un accès limité aux hôpitaux universitaires romands, l’Eglise évangélique libre de Reconvilier organise une table ronde le lundi 30 avril prochain avec Elisabeth Paroz, infirmière retraitée, pionnière des soins palliatifs dans le Jura bernois, et le Dr Jean-Michel Bigler, médecin responsable à la Fondation Rive-Neuve (Villeneuve). Pour alimenter la réflexion avant cette rencontre, voici une interview de Michel Pétermann, professeur HES en soins infirmiers à Lausanne, spécialisé en soins palliatifs.
La maison de production Walden Media poursuit la réalisation de films inspirés d’auteurs chrétiens. Après « Le Monde de Narnia : le lion, la sorcière blanche et l’armoire magique » de C.S. Lewis, on pourra voir très prochainement sur grand écran « Le secret de Térabithia », un film inspiré d’un livre pour enfants de Katherine Paterson. Cette auteur a publié une trentaine de livres, dont 14 romans pour enfants. Reconnue internationalement pour la qualité de son oeuvre, elle a reçu de nombreux prix, dont, en France, « Le Grand Prix des jeunes lecteurs » en 1986. « Le secret de Térabithia », un livre à lire et un film à voir !
jeudi, 29 mars 2007 10:52

Pâques: la folie de la croix

L’assistance au suicide en fin de vie est un thème extrêmement chaud. Parmi les soignants, comme dans le grand public. Les fronts sont posés. D’un côté l’association Exit pour laquelle « mourir dans la dignité », c’est pouvoir fixer l’heure de son trépas. De l’autre, les partisans des soins palliatifs, souvent proches de certaines convictions chrétiennes, qui souhaitent un accompagnement plein de compassion et de sollicitude jusqu’à la fin. A l’heure où Exit bénéficie d’un accès limité aux hôpitaux universitaires romands, l’Eglise évangélique libre de Reconvilier organise une table ronde le lundi 30 avril prochain avec Elisabeth Paroz, infirmière retraitée, pionnière des soins palliatifs dans le Jura bernois, et le Dr Jean-Michel Bigler, médecin responsable à la Fondation Rive-Neuve (Villeneuve). Pour alimenter la réflexion avant cette rencontre, voici une interview de Michel Pétermann, professeur HES en soins infirmiers à Lausanne, spécialisé en soins palliatifs.
La maison de production Walden Media poursuit la réalisation de films inspirés d’auteurs chrétiens. Après « Le Monde de Narnia : le lion, la sorcière blanche et l’armoire magique » de C.S. Lewis, on pourra voir très prochainement sur grand écran « Le secret de Térabithia », un film inspiré d’un livre de Katherine Paterson. Cette auteur a publié une trentaine de livres, dont 14 romans pour enfants. Reconnue internationalement pour la qualité de son oeuvre, elle a reçu de nombreux prix, dont, en France, « Le Grand Prix des jeunes lecteurs » en 1986. « Le secret de Térabithia », un livre à lire et un film à voir !
C’est une première dans le canton de Vaud : une communauté religieuse dont le nom ne figure pas dans la Constitution de 2003 demande sa reconnaissance d’intérêt public. Le 22 mars, la Fédération évangélique vaudoise (FEV) a déposé sa demande auprès du Conseiller d’Etat, Jean-Claude Mermoud. Les évangéliques vaudois espèrent ainsi sortir d’une certaine marginalité et établir un partenariat fructueux avec l’Etat.