En Iran, des minorités religieuses sont reconnues par la Constitution de 1979. Mais la question des convertis qui quittent l’islam reste un sujet très sensible : Naser Navard Gol-Tapeh a été arrêté ce mois et condamné à 10 ans de prison.

Publié dans Actualité